Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Afrique du Sud : santé et pharmacie

Garanties financières exigées avant tout accès aux soins

Afrique du Sud : santé et pharmacieAvant de partir en voyage en Afrique du Sud, pensez à faire un petit bilan de santé, afin d'éviter d'avoir besoin de voir un médecin sur place. Songez également à faire un passage chez votre assureur afin d'éviter de se retrouver en urgence vitale, sans moyens de rapatriement.

Avant même de parler de santé, on évitera de marcher dans la rue dans les grandes villes comme Johannesburg. Les locaux prennent la voiture pour le moindre déplacement, même de quelques centaines de mètres, non pas par fainéantise, mais par sécurité, afin de ne pas être agressé. Il n'y a pas de terrorisme en Afrique du Sud, mais un des taux de criminalité et de viols les plus hauts au monde.

Des établissements de santé de qualité, mais très chers

Les établissements hospitaliers privés sud-africains proposent des soins de bonne qualité. En revanche, ils sont très coûteux et nécessitent d'avoir d'avance de quoi payer. Même en cas d’urgence, l'absence de garanties de paiement ou d’une assurance-santé signifiera un refus pour le malade d'être accueilli et il ne pourra pas bénéficier d'une prise en charge médicale adaptée à ses besoins.

Il est recommandé de prendre une assurance-voyage, comprenant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire. Il faut également penser à emporter avec soi de quoi les contacter par téléphone en cas de nécessité. Enfin, de façon générale, les autorités conseillent de prendre dans ses valises les médicaments pris dans le cadre d'un traitement prescrit par son médecin traitant.

Les vaccins recommandés

Il n'y a pas de vaccin obligatoire pour partir en Afrique du Sud. En revanche, la plupart des vaccins conseillés pour partir à l'étranger sont présents, le rappel du DT Polio est ainsi recommandé. Il est également conseillé de se protéger de la fièvre typhoïde, de l'hépatite A et B et éventuellement de la rage.

Maladies présentes sur le territoire

Dans certaines régions, des zones touchées par le paludisme (aussi appelé malaria) sont présentes dans les provinces du Mpumalanga, du Limpopo et du KwaZulu-Natal et aux frontières avec le Mozambique, le Swaziland et le Zimbabwe. En cas de passage dans ces régions, se protéger des moustiques est donc important pour ne pas être contaminé. Des crèmes, diffuseurs électriques et l'utilisation de moustiquaires est nécessaire. Des médicaments peuvent également être prescrits, sur les conseils du médecin traitant. En cas de présence longue dans ces régions, la prise d'un médicament antipaludéen préventif est conseillée (ou, à l'ancienne, boire de grandes quantités de gin-tonic à l'apéro, la quinine contenue dans le gin aide au traitement du paludisme !).

En cas de fièvre durant le voyage et jusqu'à deux mois après le retour, il est impératif de signaler à votre médecin votre passage dans une zone où le paludisme est présent.

Autre infection à prendre au sérieux : le SIDA. Selon les chiffres du ministère des affaires étrangères français, 17% des adultes sont porteurs du virus et toutes les classes sociales sont touchées, sur l'ensemble du pays. Toutes les mesures de prévention classiques doivent être prises et les victimes d'agression sexuelles doivent immédiatement consulter un médecin.

Attention également à la tuberculose, maladie qui se manifeste par une toux et une forte fatigue. Cette infection est très répandue en Afrique du Sud. Il faut ainsi s'assurer que les plus jeunes enfants soient bien vaccinés par le BCG.

Enfin, la fièvre typhoïde due à la consommation d'eau ou d'aliments contaminés par la salmonellose nécessite d'être très prudent, en évitant de consommer viandes, laitages, oeufs et tous les produits préparés non cuits. Le lavage des mains à l'eau avec du savon est vivement recommandé. La consommation d'eau du robinet est possible en agglomération, mais pour les zones rurales, il est conseillé de se munir de bouteilles d'eau.

Plus d'infos sur les voyages