Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Bulgarie : Code de la route

A l'est, rien de nouveau

Bulgarie : Code la route - crédit photo : Edal Anton LefterovBien que membre de l'Union Européenne depuis 2007, la Bulgarie porte encore les marques de son passé dans le bloc soviétique : l'état des routes n'est pas toujours des plus rassurant et les arnaques sont nombreuses pour les touristes.

Le réseau routier est assez dense et en plutôt bon état sur les autoroutes et dans les grandes villes. Toutefois, la situation est bien différente sur les axes secondaires où les chaussées sont bien souvent détériorées notamment à la fin de l'hiver.

Afin de bien s'orienter, il est fortement conseillé d'avoir une carte routière à disposition. La signalisation étant encore souvent indiquée en cyrillique uniquement, une carte détaillée permettra de s'y retrouver plus facilement d'autant qu'aucun système GPS ne dispose actuellement de la totalité du réseau routier.

Limitations de vitesse

Les limitations de vitesse y sont identiques à celle mises en place en France à savoir 50 km/h en ville, 90 km/h sur route et 130 km/h sur route.

Notons par ailleurs que les autoroutes sont payantes mais ne disposent pas de péages. Il est ainsi obligatoire de s'acquitter d'une vignette spécifique disponible aux postes frontières.

Alcool et stupéfiants

Fléau des routes ici comme ailleurs, l'alcool au volant a été purement et simplement interdit. Le taux maximal autorisé est donc de 0 g/l.

Gare aux arnaques

Malheureusement, les voyageurs se rendant en Bulgarie sont très susceptibles de se faire arnaquer. Pour ceux qui s'y rendent en avion, la situation commence dès l'aéroport où certains faux taxis font payer de fortes sommes d'argent pour le trajet. Mieux vaut faire la queue pour prendre un véhicule reconnu.

Il est par ailleurs déconseillé de se rendre dans le pays avec son propre véhicule ou de conduire de nuit. Les automobiles et motos des touristes européens sont en effet une cible privilégiée par les voleurs.

Enfin, les contrôles de police peuvent également réserver leur lot de surprises. Officiellement, les amendes dressées doivent être payées au moment de quitter le pays, au poste frontière. Toutefois, certains agents demandent à être payé immédiatement et en liquide. Il suffit bien souvent de demander l'identité de l'agent et un reçu de l'infraction pour que la situation s'apaise d'elle même.

Le médias locaux ont également fait état de plusieurs faux policiers effectuant des contrôles dans les zones reculées des grandes agglomérations. Là encore, la demande d'un justificatif et de l'identité permettent souvent de se sortir d'affaire.

Plus d'infos sur la législation en Bulgarie