Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Fiche identité : Bulgarie

Entre conservation du passé et citadinité moderne

Plage de Varna bulgarieLa Bulgarie, trouve sa place sur les côtes de la mer Noire, entourée par la Turquie, la Grèce, la Mécédoine, la Roumanie et la Yougoslavie. Regroupant plus de 7 millions de personnes, cet état représente le 16ème pays le plus peuplé de l'Union Européenne. Très citadine, cette partie voit son développement urbain atteindre le taux élevé de 73% (très proche des 77% d'urbanisation française).

Une terre d'histoire et d'activités

Visiter les précieuses archéologies du pays, profiter des pistes skiables, se détendre sur les plages de la mer noire, voir les architectures anciennes ou encore déguster un verre de vin dans la capitale du domaine, ce ne sont pas les atouts culturels et naturels qui manquent.

Une richesse archéologique complète

Ancienne ville bulgare de Nessebar La Bulgarie se trouve être un territoire riche en souvenirs historiques et cela se retrouve dans l'exposition archéologique du pays. En effet, juste après les vestiges italiens et grecs, les sites archéologiques bulgares détiennent une place conséquente en Europe. Cette région du monde, concentre en effet un grand nombre de trésors d'autrefois, dont neuf sont répertoriés au sein du patrimoine mondial de l'Unesco. Parmi eux on retrouve le site du Cavalier de Madaran, les tombeaux thraces dans les villes de Svechtari et de Kazanlak, l'église de Boyana, le monastère de Rila, les Eglises rupestres d'Ivanovo, le parc national de Pirin, la réserve naturelle Srébarna et l'ancienne ville de Nessebar.

Une architecture locale attirant le tourisme

Forteresse du mont Tsarevets à Veliko TarnovoLe pays accueille chaque année près de 9 millions de touristes. D'origines russe, roumaine, allemande, anglaise ou scandinave ces voyageurs venus découvrir l'aspect culturel du pays, sont servis. Les touristes actifs se plairont ainsi à parcourir des lieux incontournables tels que la ville de Veliko Tarnovo. Capitale par le passé du Second Empire Bulgare, on peut y admirer nombre de jolies créations architecturales. Ses maisons fabriquées à flanc de coteau et serrées les unes aux autres et sa célèbre forteresse sur le mont Tsarevets sont deux des atouts de la région. La citadelle précédemment nommée, offre en haute saison un spectacle tout en sons et lumières, où l'histoire de la Bulgarie y est présentée. La symbolique cathédrale Alexandre-Nevski de Sofia, la forteresse de Belogradtchik ainsi que la grotte Prohodna, sont autant de lieux à visiter.

Instant bronzette sur les côtes de la mer noire

Tous les genres de tourisme sont répertoriés dans cette région du monde, qu'il soit culturel, mais aussi balnéaire grâce à la zone côtière de la mer noire et à ses différentes stations du genre :Slantchev Briag, Albena, Sables d'or...

Descente en ski sur les massifs bulgares

Piste skiable dans la ville de BanskoLe pays, composé de nombreux massifs, comme celui du Pirin ou encore du Rila, offre la possibilité d'admirer les montagnes ou de glisser à ski dans ses stations. On nommera ainsi les pistes de Bansko, Borovets et Pamporovo dans les monts Rhodopes.

Une dégustation vinicole avant de reprendre la route

La Bulgarie est un grand producteur de vin. Melnik en est même la capitale, bien qu'elle soit la plus petite ville du pays.

Vin bulgare Cette zone habitée détient 96 monuments historiques. La viticulture bulgare a pris ses marques il y a 3.000 ans et son importance est due à la qualité de sa terre, se prêtant parfaitement à cette activité. Lors de l'invasion soviétique, la Bulgarie s'est même retrouvée 5 ème exportateur mondial de vin.

On retrouve dans l'Iliade, des allusions à l'attractivité viticole, notamment par le biais du personnage d'Homère avec les vignes de Thrace.

En 1754, un marchand de vin répondant au nom de Manolis Kordopoulov fonda la maison Kordopoulov en pierre et à 4 étages, qu'il est encore possible de voir. Au 18 ème siècle, ce vignoble était reconnu dans toute l'Europe.

Construction atypique et politique

Pour se démarquer architecturalement parlant, la Bulgarie a joué la carte de l'originalité.

Maison du parti communiste bulgare à BouzloudjaLors de la période communiste en août 1981, une salle de congrès soviétique a été construite dans la ville de Bouzloudja. Actuellement, le monument édifié à 1.441 mètres d'altitude reste clos. L'architecte Guéorguy Stoilov se chargea de son élaboration, qui a demandé 7 années de travail et plus de 6.000 travailleurs.

20 peintres de renommée et des sculpteurs de la région se sont de leur côté, adonnés à la décoration intérieure de ce bâtiment à la forme d'ovni. Cette structure à l'allure reconnaissable, aura coûté au gouvernement de l'époque et aux partisans ayant participé via des dons à sa création, prés de 7.000.000 d'euros.Intérieur de la salle des congrès à Bouzloudja

Laissée à l'abandon suite au passé politique du pays, cette structure précieuse ne bénéficie d'aucun entretien malgré son importance historique. Pour les curieux qui compteraient y faire un saut, sachez que le lieu demeure non-visitable.

Plus d'infos sur les voyages

Commentaires

BIDUL38

Pour avoir visité ce pays, l'article est un peu court, mais m'a rappelé plein de souvenirs.
Et je peux dire que j'ai goûté un vin rouge qui était vraiment très bon. De nombreux vins français ne sont pas aussi agréables à boire.

29-10-2015 09:42 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous