Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Le désert des Bardenas : la grande évasion à portée de roues

A 150 km de la France, un incroyable paysage de western !

Pour en prendre plein les yeux, une réserve naturelle ouverte à tous... mais avec quelques règles

"La véritable star de mes western a toujours été le paysage", déclarait John Ford à qui l'on doit La Prisonnière du Désert, La captive aux yeux clairs, Un homme tranquille, La Chevauchée fantastique et bien d'autres chef-d'œuvres du genre western.

Il effraie, parfois, il fascine, souvent : le paysage du désert est paradoxal. Peu de lieux peuvent se prévaloir d'associer un tel vide, du moins en apparence, à une si forte puissance émotionnelle. Face à l'univers borné et codifié de l'homo-economicus (& motardicus) contemporain, le désert n'écrit pas ses règles. Il se conquiert avec force humilité et volonté. Il parle à notre subconscient d'être volontaire et libre, avant que nous ne devenions tous (ou presque) des individus sédentaires et assistés. Il valorise celui qui osera l'affronter. Il fait éclater au grand jour la petitesse de l'homme. Il glorifie temporairement celui qui l'a domestiqué, car il peut vite reprendre son bien. Il exclut les faibles et les met en danger. Tel est le désert.

Les Bardenas (Espagne) : vision à 360 degrés

Les Bardenas (Espagne) : la carte

Bonne nouvelle : le désert est à portée de main, à un petit coup de guidon, à deux heures de Biarritz, notamment connu des motards pour le Wheels and Waves. De Biarritz, donc, traversez le Pays Basque espagnol et une fois à Pampelune, prenez l'autoroute AP-15 ou mieux, la N121 plein sud, direction Saragosse. 45 minutes plus tard, vous êtes dans un autre monde. Votre moto est déjà recouverte d'une fine pellicule de poussière rouge. Vous êtes seul. À côté de vous, le crâne d'un ovin desséché git depuis on ne sait quand sur le sol craquelé par le soleil. Une éternité ? Au loin, les hurlements des loups. Avez-vous rêvé ?

Les Bardenas (Espagne) : le plaisir de rouler dans des grands espaces

Les Bardenas pour les nuls

Mais comment une telle curiosité géographique est-elle possible sous nos latitudes ? Le désert n'évoque t'il pas des continents lointains, des écosystèmes arides, une faune sauvage et bougrement hostile ? Si, mais les Bardenas se situent dans une zone sédimentaire (recouverte par la mer il y a fort, fort longtemps et les dépôts de sables mêlés aux déchets organiques des animaux venant reposer sur le sol) ont ensuite composé des couches de sol aux caractéristiques différentes selon la température, le climat, les courants, les déchets minéraux et organiques qui ont été compactés ensemble. Ce qu'il faut retenir de ces petites notions de géologie et ce que l'on voit encore dans le paysage aujourd'hui, c'est cela : dans les Bardenas, on trouve principalement un mélange à base d'argile (de couleur ocre, moins sensible à l'érosion) et un autre à base de grès et de gypse (de couleur jaunâtre, plus friable). La juxtaposition des deux et leur différente résistance face aux éléments donne cette couleur typique du désert, qui s'embrase au lever et au coucher du soleil et ces formes de paysage si singulières, ces cheminées, ces montagnes à sommet plat, ces petits canyons creusés par le ruissellement. Ruissellement parce qu'il y a 38 millions d'années, les Pyrénées se sont soulevées à une encablure au nord des Bardenas : la proximité de l'aridité et des montagnes explique ainsi ce paysage unique.

Les Bardenas (Espagne) : une géologie de l'érosion

Au guidon de ma moto, je me retrouve à rouler dans cet espace vide balayé par des tourbillons de poussière qui s'enroulent autour de touffes d'épineux disséminés çà et là, dans les couloirs entre deux montagnes au sommet élimé. L'espace et le temps deviennent des notions abstraites. On en prend plein les yeux et sous la casque, la pauvreté du vocabulaire s'incline devant l'intensité des émotions. Au loin, la cheminée de Casteldeltierra surplombe le site de ses 314 mètres de hauteur.

Les Bardenas (Espagne) : la plenitude du voyage

Espace vide ? En fait, pas tant que cela. Les Bardenas furent un haut lieu du pastoralisme, occupé par plus de 500 000 bêtes au Moyen-Age. Aujourd'hui, ce chiffre a très nettement diminué mais on trouve encore ça et là, des maisons de bergers dans des états plus ou moins délabrés.

Les Bardenas (Espagne) : un haut lieu de transhumance

Les Bardenas (Espagne) : petite maison de berger

Les règles du jeu

Le désert des Bardenas est composé de trois grandes sections : El Plano (la plaine), au nord, un vaste plateau avec de nombreuses cultures, une retenue d'eau et des aqueducs et quelques ravins ; la Blanca (la blanche), au centre, très ravinée, c'est là où se trouvent les formes géologiques les plus spectaculaires et les contrastes de couleurs les plus intenses ; la Negra (la noire), au sud, composées de collines peuplées de pins et de chênes, avec, ça et là, quelques éoliennes.

Cependant n'imaginez pas y aller tester votre moto, à fond, en prévision de votre participation à un Rallye-Raid. Pour bien comprendre et apprécier les Bardenas, il faut intégrer quatre règles : le lieu est classé par l'UNESCO "Réserve Naturelle de la Biosphère" depuis 1999. La vitesse y est limitée à 30 km/h. En son centre se trouve une zone militaire, appelée "polygone de tir" où parfois, au grand dam de quelques associations, les avions de chasse viennent s'exercer à toucher des cibles. Le hors-piste est interdit.

Il y fait des températures négatives l'hiver et plus de 35° à l'ombre l'été. Mais il n'y a pas d'ombre.

Les Bardenas (Espagne) : trois zones géologiques

Les Bardenas (Espagne) : attention zone militaire

Les Bardenas (Espagne) : vitesse limitée

La moto idéale

S'il fait sec, toutes les motos conviennent car les pistes sont roulantes, sensiblement gravillonnées mais sans excès. On pourra, çà et là, trouver quelques portions légèrement sablonneuses, mais de très faible profondeur. Bref, une routière avec des pneus routiers y passera sans grands problèmes. S'il a plu, par contre, de la boue peut se former en surface et une machine équipée de pneus TT ou, au moins, de pneus trails un peu cramponnés y sera plus à son aise. Les vraies motos de TT façon enduro sont hors sujet ici, au vu des règles de circulation et des vitesses autorisées. Si elle est discrète, la police du parc est quand même présente et n'oubliez pas que le lieu est occupé par des militaires.

Les Bardenas (Espagne) : des pistes roulantes

De fait, un trail de moyenne cylindrée sera largement assez puissant et performant, tout en offrant confort et polyvalence et capacité à gérer les différentes surfaces sur les pistes.

Aux alentours

Tudela est la ville principale à proximité du désert. Son centre ville historique est très mignon, on y trouve, outre deux magasins de moto dans la zone commerciale au Sud (à côté du Burger King), moult hôtels et restaurants. A Tudela, le bar Jose Luis situé 23 Calle Muro fait figure de meilleur restaurant de tapas. Nous l'avons testé et sa réputation ne nous a pas paru surfaite. Le patron parle français.

Côté Est, le désert est peuplé de petits villages, qui sont des créations récentes, fruit d'une stratégie de peuplement instaurée par Franco dans les années 60 afin d'installer des paysans pour exploiter les ressources naturelles de la région. La création de villages s'en suivit : ils se ressemblent par leur urbanisme au cordeau, leurs petites maisons blanches, les statues commémorant le courage des travailleurs et les bâtiments dédiés à la vie de la communauté. Dans l'un d'entre-eux, à Figarol, se trouve l'auberge Doshaches. C'est facile de la reconnaître : le propriétaire des lieux a installé un bateau devant l'entrée. Maria vous y accueillera avec générosité et bonne humeur ; la nourriture faite maison est roborative, la clientèle étant en partie composée de travailleurs du coin. Pour ceux qui voyagent en groupe, elle loue des appartements pour 8 à 10 personnes à des tarifs battant toute concurrence.

Les Bardenas (Espagne) : mangez 5 fruits et légumes par jour

Les Bardenas (Espagne) : un bateau dans le désert ? Mais oui, à Figarol !

Les Bardenas (Espagne) : faire honneur aux plats locaux

En entrant dans le désert par la face ouest, un centre d'information a été ouvert : accès par la route au sud du village d'Arguedas.

Conclusion

Le désert des Bardenas fait environ 20 kilomètres de large sur une quarantaine de kilomètres de haut. On y va pour s'imprégner de paysages étonnants et faire entrer dans toutes les pores de son âme la grandeur de l'esprit des lieux. En moto, on oublie le pilotage pour s'imprégner pleinement de la balade dans ce panorama où ne dépareraient pas des cow-boys et des indiens, à deux heures de la frontière française.

Les Bardenas (Espagne) : un pur voyage à deux pas de la France

Les Bardenas (Espagne) : des lumières incroyables

Plus d'infos sur le désert des Bardenas

Commentaires

cajo

J'abonde +++ c'est une région magnifique, où le dépaysement est complet ! super
Je déconseille de rouler comme des tarés sur les pistes caillouteuses (rester cool et apprécier le temps qui s'arrête...), et surtout d'en sortir : ça fait chier tout l'monde, et pis il te faudra chercher de quoi te sortir de là, à un moment ou un autre...
Prendre des bonnes chaussures et faire les randos, c'est très très bien aussi !!

clin d'oeil [partagemotopassion.eklablog.com]

[attachment 23061 IMG_135802.jpg]
[attachment 23062 IMG_145402.jpg]

24-11-2015 11:23 
Ptit Loup1300

Les basques et les pyrénéens ont de la chance !

31-01-2016 15:58 
Marc bob

Le Désert des Bardenas est un lieux magnifique !
j'ai eu la chance de visiter cette région grâce a Trail-Découverte
Si vous voulez découvrir les Bardenas dans les meilleurs conditions au guidon d'une Honda CRF 250 L ou au guidon de votre trail :

[www.rando-moto-trail-decouverte.com]

Marc

22-02-2018 10:18 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki