english

Japon : cuisine et gastronomie

Une cuisine riche et variée

La présentation, un point important de la gastronomie

LUn bento traditionnela cuisine japonaise n'est plus vraiment à présenter, celle-ci étant devenue extrêmement populaire internationalement au fil des années. Mais la consommation française se résume malheureusement aux sushis et autres poissons crus la plupart du temps, alors que la gastronomie japonaise est loin de se résumer à cela.

Un repas traditionnel

La journée est rythmée par les trois mêmes repas qu'en Occident : petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Si le matin, la composition du petit-déjeuner peut être la même que nous, les Japonais consomment aussi du riz, de la soupe miso et des légumes marinés. A midi, le plus souvent, ils emportent avec eux une gamelle appelée bento. Elle fait part intégrante de la culture japonaise et est toujours confectionnée avec le plus grand soin. Traditionnellement, on y trouve du riz, du poisson ou de la viande et des légumes. La présentation est soignée et les aliments sont parfois sculptés (parfois en forme d'animaux !).
Enfin, pour le diner, s'ils ne mangent pas dans les petits restaurants de rue, les Japonais dinent en famille autour d'un repas traditionnel : le bol de riz incontournable, une soupe et trois accompagnements.

Les spécialités crues

Comme tout le monde le sait, les Japonais raffolent du poisson, en particulier cru. Les sushis et les sashimis sont consommés internationalement aujourd'hui. Tout type de poisson est utilisé pour ces plats : saumon, thon, dorade, anguille jusqu'au fameux Fugu qui peut tuer celui qui le mange s'il a été mal préparé... Ils utilisent même parfois de la viande comme du poulet. Les nouilles sont aussi consommées froides, particulièrement l'été. On peut citer l’udon, un plat de pâtes blanches servi en soupe ou en assiette et les somen, pâtes de blé fines et blanches, servies sur un lit glacé.

Les spécialités chaudes

Des yakisobaLes nouilles et le riz restent au centre de l'alimentation. Les yakisoba, des nouilles sautées agrémentées de légumes et de viande (de porc généralement) sont très populaires. Le riz est lui consommé seul ou en donburi, c'est-à-dire surmonté d'un accompagnement. Les Japonais raffolent aussi de viande grillée, consommée en brochette qu'on appelle yakitori, ou cuisinée dans de la sauce soja sucrée. Enfin, les spécialités frites, importées par les Portugais, font fureur : les tempuras, des beignets frits, les tonkatsu, du porc pané et les korokke, des croquettes sucrées, sont consommées régulièrement.

Boissons et desserts

Les Japonais consomment du thé de manière quotidienne. Thé vert sencha, matcha, thé oolong... On en trouve absolument partout, que ce soit dans les restaurants, les distributeurs, dans les maisons. Il est la plupart du temps gratuit, au même titre qu'une carafe d'eau en France. Le Japon est aussi champion dans l'invention de boissons totalement décalées, comme le Fanta goût fleur de cerisier pour ne citer qu'un exemple. Il n'est pas non plus en reste côté alcool : le saké, connu internationalement, se fabrique à base de riz et est fortement alcoolisé et peut se consommer chaud ou froid. L'umeshu, fabriqué à partir de saké et de prune, est tout aussi répandu et moins alcoolisé.

Côté dessert, les ingrédients de base sont la farine de riz, les haricots, le sucre de canne et l'agar-agar. On les utilise pour cuisiner de la gelée, des petits pains cuits, des mochis (pâte de farine de riz fourrée)... Si la consommation de dessert n'est apparue qu'au milieu du 20ème siècle, elle est aujourd'hui devenue courante, même si nombre de desserts sont moins sucrés et moins habituels pour un palais occidental.

Plus d'infos sur les voyages

BMWBMWBMW