Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

WSBK : Biaggi vise le doublé à Brno

Melandri reste le principal rival du romain

Une septième superpole pour Sykes cette saison ?

Biaggi devant Melandri et Checa en 2011 à Brno - Crédit photo : DRMax Biaggi (Aprilia Racing Team) a toujours été très rapide sur le circuit de Brno en République Tchèque. Déjà du temps où il évoluait en MotoGP, l’Empereur Romain y était comme dans son jardin. Au guidon de son Aprilia RSV4 officielle, il avait livré une formidable bataille l’an passé et avait achevé le week-end avec une victoire et une seconde place. Il est évident que cette année Biaggi visera le doublé.

Melandri n'a pas le droit à l'erreur

Comme à Aragon il y a quinze jours, le principal adversaire du romain sera l’autre italien en forme du championnat, Marco Melandri (BMW Motorrad Motorsport). Ce dernier était reparti de Brno avec le même score que Biaggi en 2011, en remportant une course et en terminant l’autre en seconde position sur la BMW S1000RR.

Depuis, le pilote de Ravenne est passé dans le clan BMW avec le succès que l’on connaît. Deuxième au classement actuel du championnat, Melandri compte pas moins de 48 points de retard sur Biaggi, solide leader. Le défi de l’officiel BMW s’annonce palpitant à Brno. Il sera certainement difficile pour lui de reprendre du terrain à Biaggi à la régulière. L’objectif est donc de ne plus en perdre.

Une foule d'outsiders

Derrière les deux hommes, on peut compter sur un bon nombre de pilotes pour animer les avant postes. A commencer par leurs coéquipiers respectifs, Eugene Laverty (Aprilia Racing Team) et Leon Haslam (BMW Motorrad Motorsport) qui ont démontré de belles progressions en course à Aragon. Il faudra aussi surveiller de près un autre pilote BMW, en la personne de Michel Fabrizio (BMW Motorrad Italia GoldBet SBK Team). Très à son aise à Brno, il avait terminé la course 2011 par deux fois au pied du podium.

Du côté des usines japonaises, on attend évidemment les compatriotes britanniques, Jonathan Rea (Honda World Superbike Team) sur CBR 1000RR et Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) sur ZX-10R. Ce dernier sera une nouvelle fois redoutable dans l’exercice de la Superpole qu’il a déjà remporté à six reprises cette saison. On espère que ses performances inspirent un Loris Baz (Kawasaki Racing Team) en pleine progression pour un nouveau coup d’éclat en course. Enfin, après son premier podium en championnat du monde Superbike à Aragon au guidon d’une Aprilia privée, Chaz Davies (ParkinGO MTC Racing) aura une nouvelle fois les moyens de s’illustrer sur un circuit qui convient particulièrement bien à sa machine.

Ducati s'attend à souffrir

Ce sera bien plus difficile en revanche pour l’armada Ducati. En chef de file incontestable, Carlos Checa (Althea Racing) va une nouvelle fois se battre pour lâcher le moins de terrain possible face à ses adversaires au championnat. Le catalan compte 73 points de retard sur Biaggi et ne cache plus sa déception en ce qui concerne les performances en retrait de sa 1198 vieillissante. Davide Giugliano (Althea Racing) ne devrait pas être loin de son illustre coéquipier.

Dotées de pièces un peu performantes, les twins de Sylvain Guintoli (Team Effenbert - Liberty Racing), de Maxime Berger (Team Effenbert - Liberty Racing) et de Jakub Smrz (Liberty Racing - Team Effenbert) auront certainement bien du mal à rivaliser avec les performances des meilleurs quatre-cylindre sur un tracé qui sollicite tant la puissance des moteurs.

Suzuki au fond du classement

Enfin, chez Suzuki, on continue de chercher la performance avec Leon Camier (FIXI Crescent Suzuki) et John Hopkins (FIXI Crescent Suzuki). Malgré une place parmi les dix premiers lors de la première course d’Aragon, Camier est franchement à la peine. Quant à Hopkins, il ne parvient toujours pas à renouer avec son meilleur niveau au guidon d’une Suzuki qui semble bien difficile à mettre au point.

Classement provisoire WSBK (8 sur 14)
  1. Biaggi 248,5
  2. Melandri 200,5
  3. Rea 183
  4. Checa 175,5
  5. Sykes 172,5
  6. Haslam 142
  7. Laverty 126
  8. Guintoli 110
  9. Giugliano 94
  10. Davies 78
  11. Smrz 75,5
  12. Fabrizio 73
  13. Badovini 57
  14. Camier 56,5
  15. Berger 48,5

Supersport

Après la course à rebondissement qui a eu lieu sur le circuit d’Aragon, les acteurs du Championnat du Monde Supersport se retrouvent à Brno en République Tchèque pour le huitième rendez-vous de la saison.

Duel attendu en Sofuoglu et Lowes

Kenan Sofuoglu (Kawasaki Lorenzini), malgré son déclassement au terme de l’épreuve espagnole, mène toujours le championnat avec seize points d’avance sur Sam Lowes (Bogdanka PTR Honda). L’anglais a signé sa seconde victoire en Espagne et compte bien ne pas en rester là. Mais le pilote turc aura à cœur de se rattraper de son mauvais week-end en Espagne.

La paire française en embuscade

Les deux leaders du championnat devront néanmoins compter avec la paire française composée de Jules Cluzel (PTR Honda) et de Fabien Foret (Kawasaki Intermoto Step). Après sa chute en Espagne, Cluzel a perdu le bénéfice de la seconde place au classement et espère bien briller à Brno. Il en a les moyens. Mais son compatriote est très à l’aise en République Tchèque. Il y avait d’ailleurs signé une très belle seconde place en 2011 et son team Kawasaki y évoluera à domicile. Il faut donc s’attendre à une solide empoignade en course entre tous ces pilotes.

Les outsiders

En retrait depuis le début de la saison, on attend toujours une belle prestation de l’australien Broc Parkes (Ten Kate Racing Products). Quant au sud africain Sheridan Morais (Kawasaki Lorenzini), il tentera de confirmer son premier podium acquis en championnat du monde sur le tracé d’Aragon.

Les tricolores en progression

On retrouvera côté français Valentin Debise (SMS Racing) malchanceux en Espagne à cause d’un embrayage défectueux qui l’avait privé de course et Romain Lanusse (Kawasaki Intermoto Step) en pleine progression qui a prouvé que le top dix était à sa portée. De retour à Brno après une première partie de saison passée en championnat Superbike anglais, Florian Marino (MSD R-N Racing Team India) défendra les couleurs d’un nouveau team motivé pour s’engager en championnat du monde à plein temps en 2013.

Classement provisoire Supersport (7 sur 13)
  1. Sofuoglu 117
  2. Lowes 101
  3. Cluzel 84
  4. Foret 83
  5. Parkes 66
  6. Baldolini 54
  7. Morais 53
  8. Quarmby 44

Superstock 1000

Un trio de leaders

Une erreur en course a coûté très cher à Sylvain Barrier (BMW Motorrad Italia GoldBet STK Team) à Aragon. Malgré sa chute et un deuxième résultat blanc cette saison, le français réussi à conserver sa place de leader au championnat.

Il devance maintenant d’un seul point l’italien Eddi La Marra (Barni Racing Team Italia) et son compatriote Lorenzo Savadori (Barni Racing Team Italia), tous les deux au guidon de la fameuse Ducati 1199 Panigale. Trois leaders qui devront compter à Brno sur deux outsiders qui montent en puissance à mi-championnat.

Guarnoni et Staring prennent leurs marques

Jeremy Guarnoni (MRS) qui a remplacé Loris Baz au sein du team d’Adrien Morillas a prouvé en Espagne qu’il avait sa place parmi les meilleurs en empochant les points de la deuxième place. Mais aussi Bryan Staring (Team Pedercini), vainqueur à Aragon, qui a permis à Kawasaki de signer un remarquable doublé.

Côté français, en plus de Barrier et Guarnoni, on retrouvera sur la grille de l’épreuve Tchèque, Matthieu Lussiana (Team ASPI), Randy Pagaud (Team OGP) et Adrien Protat (FP Racing).

Classement provisoire Superstock1000 (5 sur 10)
  1. Barrier 75
  2. La Marra 74
  3. Savadori 67
  4. Baroni 56
  5. Reiterberger 52
  6. Guarnoni 46
  7. Staring 45
  8. Bergman 40

Superstock 600

Russo toujours en haut

Après sa victoire à Aragon, Riccardo Russo (Team Italia FMI) accentue légèrement son avance au championnat devant Michael Van der Mark (EAB Ten Kate Junior Team), second de la course espagnole et second au général avec sept points de retard sur l’italien.

Gauthier Duwelz (Team MTM Racing), sur la troisième marche du podium en Espagne, est aussi troisième du classement provisoire. Trois hommes forts que l’on retrouvera forcément en bagarre pour la victoire à Brno. Malheureusement pour le belge, il est largement distancé au provisoire par les deux leaders qui comptent respectivement 41 et 48 points d’avance sur lui.

Cocco doit confirmer

Pour la course, il faudra aussi surveiller Francesco Cocco (Team PATA by Martini) qui semble monter se rapprocher du podium après une belle course à Aragon qu’il termine à la quatrième place.

Chez les français, après le départ de Stéphane Egéa, c’est un peu plus difficile. Richard De Tournay (FP Racing) et Mathieu Marchal (Garnier-Racing Team) peinent encore à rentrer dans les points.

Classement provisoire Superstock 600 (5 sur 10)
  1. Russo 106
  2. Vd Mark 99
  3. Duwelz 58
  4. Calero Perez 50
  5. Vitali 42
  6. Gamarino 33
  7. Nestorovic 28
  8. Chesaux 26

KTM European Junior Cup

Après sa victoire à Aragon, Javier Orellana (Europ Foods) s’adjuge la tête du classement général provisoire de la KTM European Junior Cup. Il devance Lukas Wimmer (MSC Schalchen), sur la deuxième marche du podium en Espagne, d’un seul petit point. L’espagnol Christian Vidal (Moto Club GP2012) est troisième, tandis que Jean-Francois Demoulin (JFA Performances) pointe en quatrième position et défendra les couleurs du clan tricolore en République Tchèque.

Classement KTM European Junior Cup (4 sur 8)
  1. Orellana 46
  2. Wimmer 45
  3. Vidal 39
  4. Demoulin 35
  5. Wielebski 30
  6. Pasek 25
  7. Garcia 25
  8. Lewis 25

Plus d'infos sur le WSBK de Brno