english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Une batterie 4 fois plus performante

Jusqu'à 1.000 km d'autonomie pour un véhicule et 5 jours de fonctionnement pour un smartphone

La batterie Lithium-Soufre proche de la commercialisation selon des chercheurs australiens

Pr. Matthew Hill, Dr Mahdokht Shaibani et Pr Mainak Majumder avec leur batterie Lithium soufre - Crédit photo : Monash UniversityLa batterie Lithium-Ion a permis à la technologie de progresser à grand pas grâce à sa légèreté et sa capacité, ce qui a d'ailleurs valu à ses trois inventeurs de recevoir le prix Nobel de Chimie l'année dernière. Mais alors que les véhicules électriques et dispositifs électroniques demandent de plus en plus de ressources, cette technologie semble aujourd'hui montrer ses limites.

Face à cela, les recherches se multiplient à travers le monde pour trouver la technologie qui permettra de faire un bond en avant et de remplacer le lithium-ion. Si de nombreuses solutions sont avancées, de la batterie à état solide à l'utilisation de graphène en passant par la batterie aluminium air, elles restent encore aujourd'hui trop compliquées à fabriquer.

L'alternative pour continuer à améliorer la densité énergétique des batteries sans augmenter le poids pourrait finalement provenir des batteries lithium-soufre (Li-S).

Cette technologie a d'abord donné lieu à des prototypes développés en Allemagne. Mais c'est bien en Australie, à la Monash University, qu'une équipe de chercheurs a mis au point une batterie Li-S qui pourrait offrir quatre fois plus d'autonomie. Selon eux, cette technologie permettrait de maintenir son smartphone allumé 5 jours ou encore d'assurer 1.000 km d'autonomie pour une auto.

Outre ses meilleures performances, la production de la Li-S aurait également moins d'impact sur l'environnement que le Li-Ion, tout en étant moins coûteuse et en offrant une plus longue durée de vie. Un brevet de fabrication a été déposé et l'équipe assure que la commercialisation de ces batteries est très proche.

Avant cela, les chercheurs vont poursuivre leurs tests tout au long de l'année en Australie en équipant notamment des véhicules. Un financement de 2,5 millions de $ a d'ailleurs été assuré par le gouvernement et par les industriels.

Plus d'infos sur les batteries