Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Conseils : comment bien transporter une moto sur une remorque

Points d'ancrage, fixation, équipement nécessaire, équilibre indispensable...

Tous les conseils pour transporter une moto solidement arrimée

Conseils. Comment fixer une moto sur une remorque

On ne va pas rentrer dans le débat qui dit que la seule place qui convient à un vrai "motard", c'est au guidon. Il y a plein de bonnes raisons de mettre des motos sur une remorque. Par exemple, pour se rendre à une épreuve sportive ou à une journée piste. Pour rapporter une moto de collection que vous avez trouvée au fond d'une grange à l'autre bout du pays. Pour partir en vacances à l'autre bout du continent... Mais rien ne vaut la meilleure des raisons : celle qui vous a poussé, vous, à décider de mettre votre moto sur une remorque. Point barre.

Cela étant posé, on ne transporte pas une moto sur une remorque avec la même nonchalance qu'un tas de gravats au fond d'une brouette. Et ce, pour plein de raisons. D'abord, votre moto est plus lourde. Ensuite, elle a du mouvement, car lors des chocs de la route, des bosses, des mises en appui lors de freinages, d'accélérations et plus encore, de virages, dans tous ces cas de figure, votre machine va subir la tentation de bouger. Et ce d'autant plus qu'une remorque n'est souvent en fait qu'un assemblage de tôles, généralement non suspendues, posées sur des roues de petit diamètre chaussées de pneus de mauvaise qualité. Certains fabricants revendiquent par contre de construire des vraies remorques motos, qui ne sont pas de simples assemblages de tôles. Cela pour dire que les Grandes Forces de la Physique vont s'en donner à cœur joie et qu'il faudra un peu d'intelligence pour ne pas finir avec la cabane sur le chien.

Le matériel idéal et les sangles

Déjà, les choses basiques : une remorque, une moto, des sangles et un rail d'accès pour faire grimper la machine.

Après, tout ne se vaut pas. Le minimum, ce sont des sangles à cliquet : celles retenues par des systèmes à ergots sont moins efficaces et sont plus aptes à se détendre. Il faut au moins 4 sangles. Ne lésinez pas sur la qualité des sangles. Quelques euros investis, ça vaut moins qu'une moto qui a repris sa liberté sur la route.

Conseils : utiliser des sangles à cliquets

Choisir la bonne remorque

Ensuite, la remorque : on trouve de tout et surtout n'importe quoi sur le marché, à des prix allant de quelques petites centaines à près d'un millier d'euros. Une bonne remorque doit être généreuse en crochets et points d'arrimages (4 est un strict minimum, 6, c'est préférable) : c'est comme cela que votre machine traversera les éléments de manière inébranlable. Hélas, une bonne remorque, ça ne court pas les rues. Idéalement, le rail d'accès est facilement démontable et se loge au milieu de la remorque, fixé à minima par des goupilles.

Enfin, les remorques bas de gamme ont des petites roues (10 pouces) ; les modèles plus sérieux ont des roues de 13 ou 14 pouces. On préfèrera ces dernières : elles sont plus stables, elles sont moins enclines à être montées avec des pneus chinois bas de gamme, leur résistance à l'échauffement est meilleure et les risques d'explosion du pneu lors de longues distances sur l'autoroute sont moindres. Lors du montage de la moto sur la remorque, on pourra profiter d'une descente, afin d'avoir moins d'efforts à fournir. Et avant de tout commencer, on prendra soin de mettre la remorque sur sa boule d'attelage et de monter sur l'ensemble afin de voir que tout tient correctement. De nombreuses lunettes arrière de voiture ont fait les frais de remorques mal fixées.

Conseils : prendre une remorque de qualité (donc pas celle là !)

Après, on peut donner dans le luxe : il existe des éléments dédiés à l'arrimage des deux roues. Tels ces systèmes qui emprisonnent la roue arrière ou encore le guidon et qui disposent de leurs propres points d'arrimage. Ça, c'est le top. Et le super top, c'est un sabot tout prêt qui vient enserrer la roue avant.

Les systèmes de fixation des roues sont efficaces

On fera ensuite attention au PTAC de la remorque. PTAC de 500 kilos, 750 kilos ou plus ? Ceci déterminera si la remorque a le droit d'accueillir une ou deux motos, en fonction des poids respectifs des motos.

Attention, si une remorque dépasse les 750 kilos, le permis B ne suffit plus.

L'écartèlement

Un peu d'arithmétique : 4 x 45° = ?

La métaphore est sanguinolente, mais votre moto, il faut l'écarteler ! Complètement ! En gros, il faut que du guidon partent deux sangles, vers la droite et la gauche, formant un angle de 45° par rapport à la machine et dont la force de traction doit s'exercer vers l'avant.

A l'arrière, on suivra la même démarche, en prenant comme point d'accroche des éléments du châssis : boucle de cadre ou platine de repose-pied. Là, attention : on ne le fixe pas vers l'avant, mais vers l'arrière. Car selon le relief ou les pièges de la route, votre moto va être tentée de bouger à la fois vers l'avant et vers l'arrière. N'avoir des forces de tension qui ne vont que vers l'avant est idiot : il faut que votre machine soit retenue aux quatre points cardinaux.

De fait, le schéma ci-dessous est idiot :

Conseils : ne pas mettre en tension dans une seule direction

C'est ça qu'il faut viser :

Conseils : tendre à 45 degres

Pour le fabricant de remorques Type Top, si les sangles de devant doivent être à 45%, celles de derrière doivent par contre être perpendiculaires. Car si on tire vers l'arrière, la moto sera écartelée et donc elle ne sera pas calée dans l'arceau ou le bloc-roue. L'avant tire sur les suspensions vers l'avant (tés de fourche ou guidon en général), mais pas trop, car c'est inutile. Les sangles arrières servent surtout à éviter que l'arrière de la moto ne bouge.

Autre montage de sangles

Les sangles, même à cliquet, bougent toujours un peu.

Pour savoir si la moto est bien arrimée, il suffit de la secouer et si la remorque bouge de concert c'est bon.

Quelques précisions utiles

Il est préférable d'être à deux pour charger la moto sur la remorque. Bien sûr, vous trouverez des acrobates et des êtres aguerris qui s'en sortent très bien tout seul et on a même vu des types grimper tout seul la moto, moteur en marche, en se jouant de la rampe. Mais des motos qui tombent de la remorque lors de la phase d'installation, ça arrive. Et un malheur n'arrivant jamais seul, elles peuvent aussi vous tomber dessus (Il y a quelques faits divers aux US de types que l'on a retrouvés morts écrasés sous leur grosse Harley). Prudence, donc. Dans le pire des cas, aidez-vous au moteur et mettez une seconde rampe pour vous permettre d'accompagner la moto durant sa montée sur la remorque.

Conseils : se mettre à deux pour monter une moto sur la remorque

De la même manière que l'on dévisse les quatre écrous d'une roue de voiture crevée en donnant des petits coups de clé et en faisant quelques cycles de rotation d'un écrou à l'autre, on tend les sangles progressivement, en passant d'une sangle à l'autre, de manière à ce que la machine ait toujours globalement la même force de tension qui s'applique à elle. Bien entendu, pour limiter le mouvement une fois sur la route, il ne faut pas hésiter à comprimer les suspensions pour réduire leur effet de détente, qui déséquilibrerait l'ensemble. Il ne faut pas non plus les comprimer à l'extrême, pour qu'un poil de course morte permette à la moto d'absorber un minimum de choc et que du coup, votre remorque ne soit pas comme un élément entièrement rigide.

Avec le vent et les mouvements, les extrémités des sangles vont bouger et peuvent même venir claquer frénétiquement sur votre carénage ou autre partie de la moto. Ça laissera des marques et pour éviter cela, on accrochera le bout des sangles au gaffer. En plus, c'est plus propre et ça aide à identifier facilement un problème le cas échéant.

N'attachez pas les motos entre elles, cela n'a aucun intérêt. De même, tasser la moto avec une sangle sur la selle est idiot : cela ne l'empêchera pas de bouger latéralement (et par contre cela peut accélérer le vieillissement de la dite selle). Enfin, si vous embarquez deux motos, afin que les guidons ne se touchent pas, il faudra de préférence en monter une en avant et l'autre (la plus légère) en arrière.

Attention : certaines motos ont des guidons montés souples, voire très souples : nombre de gros customs, en l'occurrence. Vous risquez donc de les vriller. A l'avant, on pourra prendre un élément du cadre comme point d'attache.

Le bon sens vous évitera de sangler des éléments souples de la moto, tels que les échappements, valises latérales, poignées passager, sissy-bar... ou c'est prendre le risque de les arracher, de les prendre dans la tronche, ou de les projeter sur ceux qui vous suivre. C'est drôle... uniquement dans les films.

Enfin, rien ne doit interférer dans les sangles, entre les points d'accroche sur la moto et les crochets de la remorque. Il faut que la sangle fasse une ligne droite, sans points intermédiaires, sans se coincer ni frotter ni contre des éléments de carénage, ni des durits ou autres câbles. Enfin, on pourra protéger d'un chiffon doux les endroits ou les sangles font des boucles (cadre de la moto, platines de repose-pieds, afin d'éviter les marques).

Enfin, avant de partir, faites le tour de la moto et vérifiez que tout est bien arrimé. Et sur la route, une vérification régulière est préconisée.

Entretien

Une remorque est un véhicule comme un autre et demande de l'entretien. Au-delà de la vérification du bon fonctionnement des feux, le minimum consiste à nettoyer et graisser aussi bien la boule de l'attelage et l'attache de la remorque que les roulements. On vérifiera aussi le jeu axial du roulement du moyeu de roue.

Les pneus naturellement doivent être correctement gonflés. Et on conseille en cas de non utilisation prolongée de ne pas laisser la remorque sur ses pneus et d'utiliser un cric pour la soulever.

On évitera toute modification, soudure, perçage d'un des corps d'essieux, qui feront tout simplement perdre l'homologation de la remorque.

La réparation d'un essieu ne s'improvise pas et doit être effectué par le fabriquant.

PS : merci à Steph pour ses conseils !

Plus d'infos sur l'arrimage des motos sur une remorque