Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Définition : Scooter

Plutôt trottinette ou moto ? Le deux-roues utilitaire par excellence

Une évolution continue qui poursuit dans l'innovation

Au risque de froisser les purs et durs, autant y aller franchement : oui, le scooter est une moto. C'est même plus précisément un type de motocyclette. De façon traditionnelle, il se caractérise par son cadre ouvert formant un plancher, ses roues de petit diamètre, sa transmission continue (CVT) sans embrayage et son rôle utilitaire avec un coffre sous la selle. Le scooter a largement évolué depuis sa création et il est aujourd'hui difficile de le cantonner à cette seule description puisque les genres sont très nombreux, tout comme les motorisations qui vont du cyclomoteur aux 850 cm3 en passant par l'électrique.

Si lorsque l'on parle de scooter l'image des Vespa fait rapidement écho, il faut savoir que l'histoire de ces derniers remonte au tout début du 20e siècle. C'est plus exactement à Blois qu'Auto-Fauteuil produira dès 1902 l'ancêtre du scooter qui prend la forme d'une simple moto à cadre ouvert sur laquelle a été greffé un fauteuil.

Auto-Fauteuil de 1908

L'entre-deux-guerres verra ensuite émerger plusieurs modèles dont les Motoped et Autoped qui ressemblent plus alors à de grosses trottinettes motorisées. Marrant, car chez nos amis Anglosaxons le terme "scooter" définit aussi bien le scooter que nous connaissons que la trottinette. Dès lors, les modèles vont se multiplier chez les constructeurs européens et américains comme ABC, Kenilworth, Unibus... S'ils présentent des conceptions différentes, tous ont en commun cet aspect utilitaire, mais leur manque de fiabilité entraînera rapidement leur déclin.

Il faudra attendre 1938 pour que le scooter refasse surface aux Etats-Unis avec le Salsbury Motor Glide, le tout premier modèle équipé d'une transmission continue. Durant la guerre, Powell, Cushman, Moto-Scoot et autres s'y mettront également.

Salsbury Motor Glide

C'est à la fin de la Seconde Guerre Mondiale que le scoot' connaîtra son premier véritable essor en s'imposant comme l'engin économique et pratique par excellence. Au Japon les constructeurs aéronautiques, interdits de produire des avions, se tournent vers d'autres véhicules motorisés comme Fuji avec son Rabbit ou Mitsubishi avec le C10. En Europe, c'est Piaggio qui lance la mode avec sa Vespa qui innove en supprimant sa courroie pour un moteur greffé directement sur la roue arrière. Le modèle étant devenu tellement culte qu'il s'est aujourd'hui transformé en une marque à part entière. Tout le monde s'y met, les marques se créent à tour de bras sous l'impulsion des Vespa et Lambretta. Aux Etats-Unis, même Harley-Davidson tente de surfer sur la vague avec son Topper dans les années 60. Oui, même Harley-Davidson a essayé de se lancer dans le scooter !

Vespa 98 Corsa de 1947

Jusqu'au milieu des années 70, le scooter va envahir les villes jusqu'à frôler l'extinction alors que les motos japonaises se popularisent. Il faudra attendre une bonne décennie pour que ces derniers connaissent une seconde jeunesse, depuis l'Asie, avec l'apparition de modèles plus "sportifs" et moins utilitaires.

Harley-Davidson Topper de 1960

Peu à peu, le scooter reprend du poil de la bête en Europe avec l'éclosion de modèles routiers et de cyclos au style sportif. Mais c'est bien au début du nouveau millénaire que les choses vont s'accélérer.

On commence par Suzuki qui lance en 1998 ses Burgman, tout d'abord en 250 puis 400 cm3. Ils seront suivis par des versions 125 et surtout 650, ce dernier constituant le scooter GT par excellence et la référence du gros scooter avec un succès historique en termes de ventes.

En 2000, BMW lance sur les routes un premier ovni avec son C1, un scooter entièrement caréné avec un toit et une ceinture de sécurité, ne nécessitant pas de port de casque et homologué tel quel. Il faudra quelques années à la police pour arrêter de verbaliser pour non port du casque, tellement c'est peu usuel pour un deux-roues.

BMW C1

L'apparition des maxi-scoots

Un an plus tard, Yamaha bouleverse les codes du segment avec son Tmax 500, le premier modèle "sportif" qui va confirmer la mode des maxi-scooters, le marché étant alors occupé par deux modèles aux philosophies opposées : TMax et Burgman. Un Tmax qui sera copié quinze ans plus tard par Kymco avec son AK 550.

Yamaha TMAX 500 de 2001

Les trois roues

Les innovations ne cessent plus sur cette décennie puisqu'en 2006 Piaggio, encore lui, bouleverse à son tour le marché avec son MP3, le premier scooter moderne à trois roues. Le constructeur contourne alors la réglementation des deux-roues pour permettre, par son double train avant, aux conducteurs automobiles de piloter un "2-roues" de plus de 125 cm3. Rassurant avec sa stabilité supplémentaire, le MP3 créé un nouveau segment. Un segment qui attire Peugeot avec le Métropolis mais que les problèmes mécaniques et de SAV n'arriveront jamais à représenter un véritable concurrent. On trouvera par contre une alternative dans le groupe Piaggio avec le Gilera Fuoco au look off-road et valorisant dans sa version 500 cm3.

Aucun autre constructeur n'arrivera à rivaliser avec la suprématie Piaggio, y compris Piaggio, puisque le succès du MP3 est une caractéristique franco-française justement pour des raisons de législation. Piaggio vend pratiquement tous ses MP3 en France et se concentre peu à peu sur les plus de 125 cm3. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé, même en poussant encore le concept comme Quadro et son scooter 4 roues, aujourd'hui appelé Qooder.

Course à la cylindrée

La course à la cylindrée continue en parallèle. On voit ainsi Kymco sortir une grosse enclume avec le MyRoad 700... pratique mais de quoi vous dégoûter du maxi-scoot. Le groupe transalpin tentera aussi de prendre le dessus dans la course aux gros scoots en lançant le Gilera GP 800, puis l'Aprilia SRV 850, mais ces deux modèles seront des échecs commerciaux et mettent fin à la course à l'augmentation de cylindrée.

Piaggio MP3 500 HPE de 2018

La moto se fait scooter (ou l'inverse)

La frontière entre moto et scooter se réduira la décennie suivante avec Honda qui propose via son Integra un compromis entre les deux engins proposant dynamisme et pratique. Le constructeur japonais poussera même le concept encore plus loin en offrant à son gros scooter plus de polyvalence avec le X-ADV, présenté comme un scooter trail permettant des sorties sur les chemins.

Honda X-ADV 2018

Electrique

L'autre grande évolution de la décennie est l'arrivée des motorisations électriques. Il faut dire qu'avec leur importante capacité de stockage des batteries et la possibilité d'intégrer le moteur dans la roue arrière, les scooters se plient particulièrement bien à ces nouvelles motorisations. D'autant que ces véhicules essentiellement à vocation urbaine souffrent moins des limites de l'autonomie imposées par l'électrique. En dehors de BMW et du c-Evolution ou de la Vespa Elettrica, les constructeurs historiques montrent cependant des réticences à se lancer sur ce segment même si Harley-Davidson vient également de présenter des scooters électriques. Mais Yamaha a laissé tomber son EC03 et KTM son e-speed.

Par contre, on voit de nombreuses marques asiatiques arriver avec de vraies innovations, tant en termes de design (bonjour les baignoires) que de solutions pratiques avec des batteries extractibles qu'il suffit de monter chez soi pour les recharger, sur une simple prise secteur. Eccity, Govecs, Niu... le marché du scooter électrique progresse grâce notamment à des performances et des autonomies en progression.

BMW c-Evolution

Les gammes de scooters sont désormais très larges aujourd'hui depuis le 50 cm3, avec toutes les cylindrées et notamment de nombreuses cylindrées moyennes de type 250, 300 et 400 cm3, avec un gros avantage côté prix à côté des maxi-scoots qui sont pour la plupart au-dessus de la barre symbolique des 10.000 euros. On retrouve sur ce segment désormais plusieurs constructeurs motos comme BMW, Honda, Kawasaki (J125 et J300) Suzuki, Yamaha et plus uniquement les constructeurs de scooters traditionnels comme Piaggio, Vespa ou Kymco.

Plus d'infos sur les scooters