Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Top 10 des courses moto les plus dangereuses au monde

Endurance, vitesse, rallye raid, course sur route...

La compétition moto est capable de nous faire passer par toutes les émotions, de la joie lors de la victoire de son pilote favori, à la déception, en passant par le frisson d'une attaque bien placée à l'intérieur. Mais on sait, en tant que motards, le fragile équilibre qui maintient l'homme à sa machine et les risques que prennent ces pilotes pour nous en mettre plein les yeux.

Malheureusement, certaines épreuves ont marqué l'histoire de la compétition moto par leur dangerosité, certaines pour marquer leur légende, d'autre pour disparaître. Retour sur les 10 courses motos les plus dangereuses au monde.

10 - Les 24 heures de Montjuïc - 7 morts

Le Circuit de Montjuïc est un ancien circuit routier niché sur les montagnes de Barcelone. Le tracé a accueilli les Grand Prix auto et Moto jusqu'à ce que les pilotes se plaignent de la dangerosité de la piste et que l'accident du GP 75 ne tue 5 personnes. Mais si la piste est délaissée par les GP, elle poursuit ses épreuves d'endurance, notamment moto avec les 24 Heures de Montjuïc, épreuve du Championnat du Monde d'Endurance qui cumula 7 tués en course. C'est après le décès de Domingo Parès lors de la course de 1986 que le circuit sera déserté par la compétition.

Les 24h de Montjuïc 1966

9 - Grand Prix de Macao - 8 morts

A l'origine, le Grand Prix de Macao fut conçu comme une chasse au trésor dans les rues de la province chinoise, mais rapidement, les organisateurs eurent la bonne idée de transformer l'épreuve en une course de vitesse. Force est de constater que les ruelles étroites et virages serrés du tracé routier de Guia (6,120 km) ne sont pas forcément adaptés à la course. Pourtant motos et autos s'y affrontent chaque année, depuis 1967 pour les 2-roues. Depuis, 8 motards ont perdu la vie sur circuit du Guia, dont Bruno Bonhuil en 2005.

Le Grand Prix de Macao 2003

8 - Grand Prix de Belgique - 10 morts

Le circuit de Spa-Francorchamps a longtemps été intégré au calendrier du Championnat du Monde de Vitesse et a accueilli le Grand Prix de Belgique de 1949 à 1990. Mais si le Toboggan des Ardennes est un des plus beaux circuits, il figure aussi au rang des plus dangereux, totalisant le plus grand nombre de victimes avec 10 décès lors du GP de Belgique, dont Christian Ravel en 1971.

Le Grand Prix moto de Belgique à Spa-Francorchamps

7 - Ulster Grand Prix - 16 morts

L'Ulster Grand Prix est une épreuve de vitesse comportant plusieurs courses organisées à partir de 1922 à Clady Circuit, en Irlande du Nord, puis sur les 11,9 km du Dunrod Circuit depuis 1953. Comme toutes les courses sur route, l'épreuve se montre particulièrement sévère en cas d'erreur d'un pilote et, rien que sur le tracé de Dunrod, on déplore 16 victimes.

L'Ulster Grand Prix

6 - Baja 1000

La Baja 1000 est une course tout-terrain organisée chaque automne dans la péninsule de Baja, au Mexique. L'épreuve consiste à rallier Ensenada à La Paz le plus rapidement possible sur un parcours d'environ 1.350 km. Comparée à d'autres épreuves, la Baja originelle (celle-ci ayant donné son nom à la discipline) reste extrêmement dangereuse pour de très nombreuses raisons. La première, c'est que toutes les catégories s'entremêlent, de la moto au camion. Ensuite, il faut savoir que les routes empruntées ne sont pas fermées à la circulation. Et enfin, de nombreux spectateurs ont pris pour habitude de mettre en place des pièges (trous, herses...) au long du parcours pour se divertir. Super ambiance... En 2013 Kurt Caselli s'était ainsi éteint après une collision avec un animal.

La Baja 1000

5 - North West 200 - 19 morts

La North West 200 est une course de vitesse organisée en mai en Irlande du Nord. L'épreuve, dont les départs se font en groupe et non en alternance comme au TT, se dispute sur un tracé routier, "The Triangle", long de 14,436 km. La configuration de la piste fait que les chutes peuvent rapidement être fatales en raison du manque de dégagement et des obstacles. L'épreuve recense 19 motards tués depuis sa création en 1929, dont Robert Dunlop en 2008. Mais c'est bien le "Black Saturday" du 26 mai 1979 qui reste dans les mémoires puisque ce jour là Tom Herron et Brian Hamilton sont morts en course, également blessé ce jour Frank Kennedy décéda quelques mois plus tard.

La North West 200

4 - Dakar - 19 motards morts

Inauguré en 1979, le rallye Dakar est une épreuve qui fascine par sa difficulté et son goût de l'aventure. Mais le rallye raid s'est toujours montré très dur et pas seulement avec les pilotes puisque 42 décès concernaient des journalistes, des spectateurs ou des enfants. On se souvient du crash de l'hélicoptère en 1986 qui tua le chanteur Daniel Balavoine, le pilote François-Xavier Bagnoud, l'organisateur du rallye Thierry Sabine, la journaliste du Journal du dimanche Nathalie Odent et le technicien radio de RTL Jean-Paul Le Fur. Chez les pilotes, les motards ont été les plus exposés avec 19 disparitions (14 en Afrique et 5 en Amérique du Sud) sur les 28 recensées, dont la première est survenue lors de l'épreuve inaugurale après la chute de Patrice Dodin au Niger.

Le rallye Dakar en 2018

3 - Southern 100 - 22 morts

La Southern 100 est une course de vitesse organisée chaque mois de juillet sur l'Ile de Man depuis 1955. A l'inverse du TT ou du MGP, les pilotes ne s'élancent pas à tour de rôle mais tous en même temps. Pour cette raison, le tracé suivi est celui de Billown Circuit qui ne s'étale que sur 6,84 km. L'épreuve reste pour autant très dangereuse et compte aujourd'hui 22 pilotes décédés.

La Southern 100

2 - Manx Grand Prix - 109 morts

C'est sur la Snaeffell Moutain Course, le tracé de 60 km utilisé pour le Tourist Trophy, que se dispute à chaque fin d'été le Manx Grand Prix. Considéré comme une première étape avant de s'engager sur le TT, le MGP n'est guère plus sécurisant puisque depuis ses débuts en 1923, l'épreuve déplore 109 décès.

Le Manx Grand Prix

1 - Tourist Trophy - 148 morts

Pas besoin de présenter le Tourist Trophy, événement historique qui se tient à chaque printemps sur l'Ile de Man. Aussi impressionnante que dangereuse, la mythique course britannique cumule un triste palmarès de 148 victimes, ce qui porte le total de décès de pilotes sur la Snaeffell Mountain Course à 257. Il faut dire que le tracé est extrêmement rapide, qu'aucun dégagement n'est prévu, que celui-ci passe à travers les villages et que les longues lignes droites sont déformées par les racines des arbres poussant l'asphalte alors que la moyenne au tour est supérieure à 210 km/h !

Le Tourist Trophy

Plus d'infos sur les courses moto

Commentaires

thom

Pour le circuit de Spa-Francorchamps en Belgique, il faut rappeler qu'il a été modifié en 1979, pour être ramené à 6,9 km.

Le circuit actuel n'est donc plus celui sur lequel ont eu lieu les GP Motos.

Sous sa forme +/- actuelle, le circuit a accueilli les 24h moto jusqu'au début des années 2000 (si ma mémoire est bonne).
C'est ensuite suite à des modifications effectuées pour mieux séduire la F1 que le circuit a perdu son homologation FIM.

Pour ce qui est du TT de l'île de Man, le record de 210 km/h date un peu.
Le tour le plus rapide a été effectué cette année à plus de 216 km/h (Peter Hickman).

20-06-2018 10:32 
BIG83

Salut
IMATRA n'était pas mal non plus :

micke_imatra.jpg

1980-Multiple-Multiple-(Multiple)-10236.jpg

tumblr_oseob3uucB1vofla7o1_1280.jpg

V

20-06-2018 15:52 
froggyfr99

Merci BIG.
Voir commentaires de Mimile au début du "Cheval de fer".

21-06-2018 07:57 
KPOK

Ya pas le Périph', dans la liste ?

21-06-2018 16:56 
cajo

clin d'oeil excellent réflexion de KPOK, quand on vit la circulation en RP et sur le périph (et autour des grandes métropoles en général) .... où ton quotidien est alors bien plus risqué que les courses dangereuses que les manipulés par le tout sécuritaire dénigrent à tour de bras ...

V

21-06-2018 23:11 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki