Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire pilote : Christian Debarre

Le père du Joe Bar Team

Pilote, dessinateur, scénariste, journaliste et auteur

Histoire pilote : Christian Debarre (photo : DR)Ses dessins et son humour sont devenus légendaires au sein de la communauté motarde et même parmi le grand public avec le Joe Bar Team. Pourtant, beaucoup ignorent que le dessinateur Christian Debarre, surtout connu sous le pseudonyme Bar2, a également connu une belle carrière de pilote moto.

Né le 18 avril 1960 aux environs de Meudon, Christian Debarre découvre le deux-roues motorisés alors qu’il n’a que 13 ans avec une simple mobylette appartenant à sa cousine. Il tombe aussitôt amoureux de ce sentiment de liberté et de vitesse incomparable.

La première moto

Il faut néanmoins attendre 1978 et l’âge légal pour que Christian Debarre obtienne sa première véritable machine. Son choix se porte vers une Kawasaki Z 650 d’occasion tandis qu’il passe avec succès un C.A.P d’illustrateur en publicité. Celui qu’on surnommera Bar2 quelques années plus tard envisage alors de s’orienter vers un baccalauréat technique dans le domaine des arts, sa seconde passion. Hélas, une vilaine chute à moto le disqualifie pour la dernière épreuve de son diplôme.

Les débuts en tant que dessinateur de presse

Histoire pilote : Christian Debarre (photo : DR)Rien n’est perdu pour ce jeune motard talentueux puisqu’il travaille parallèlement au magazine « Plein Pot » depuis 1977. Ce mensuel dédié à l’information moto forge son originalité en illustrant ses sujets au moyen de dessins et de bande-dessinée. Du pain béni pour Debarre qui voit là une occasion en or de lier ses deux passions de toujours.
Alors que dans ses plus jeunes années il aimait s’adonner à des courses entre amis sur l’aérodrome désaffecté qui trônait près de chez lui, Christian Debarre se prend à envisager une carrière de pilote. En 1979, il s’engage aux 6 Heures de Coulommiers et ses bons résultats l’encouragent à participer l’année suivante à la Coupe Kawasaki. En cette même année 1980, la société Pernod le contacte et lui demande de réaliser un album promotionnel reprenant de façon humoristique les grandes lignes de la saison du mondial de 1979.

L'entrée chez Moto Journal

Tout en exerçant son art de dessinateur pour la presse ou la publicité, Christian Debarre poursuit sa toute jeune carrière de pilote. Il obtient d’ailleurs quelques beaux résultats comme une neuvième place en séance de pré-qualifications sur le circuit du Mans dans le cadre de la Coupe Yamaha. Malheureusement, les qualifications ne se passent pas aussi bien puisque Christian se blesse et doit renoncer à la course.
En 1985, Christian Debarre publie quelques-uns de ses dessins dans Moto Crampons avant de prendre ses fonctions à la rédaction de Moto Journal et d’intégrer l’équipe d’essais. C’est au sein de la rédaction de l'hebdomadaire de presse qu’il écope de son fameux pseudonyme Bar2 après que l’un de ses collègues l’ait surnommé Bardeu en prononçant son nom de famille en verlan.

La création du Joe Bar

Dédicace de Bar2 à Banditmania devenue le Repaire des MotardsEn 1989, alors que la Coupe Kawasaki reprend du service sous l’impulsion de Christian Bourgeois, Debarre saisit l’occasion de reprendre le guidon d’une machine de course pour participer à l’épreuve de Croix-en-Ternois. Lors de l’épreuve, Christian Debarre prouve qu’il a encore de quoi talonner les meilleurs pilotes mais il chute et doit renoncer.
C’est également en 1989 qu’apparait pour la première le Joe Bar dans les pages de Moto Journal. Le succès est tel qu’en 1990, il décide de réunir l’ensemble de ses planches dans un album de bande-dessinée qui parait aux éditions Vents d’Ouest.

Passage de flambeau

La série du Joe Bar atterrit finalement entre les mains d’un ami proche de Christian Debarre, Stéphane Deteindre qui officie sous le nom de Fane. Ce dernier réalise trois nouveaux tomes tandis que Christian Debarre préfère se consacrer à la presse moto en entrant chez Moto Revue.
En 1993, Bar2 remet un pied dans le monde de la course en devenant l’attaché de presse d’un jeune pilote Français nommé Eric Mahé. Ayant lié une amitié avec ce dernier, il lui permet en outre d’être sponsorisé pour courir sous les couleurs du Joe Bar Team.
Deux ans plus tard, Debarre prolonge l’expérience Joe Bar avec la sortie d’un jeu de société baptisé Trajectoires. Sorte de simulateur de pilotage fictif, le jeu connait un beau succès y compris dans les paddocks puisqu’Olivier Jacques lui-même avoue y jouer régulièrement.

Le cinquième tome de la série

Chroniques du Joe BarL’année 1997 verra naître le Joe Bar Mag fondé avec le concours de Michel Bidault et de Reynald Lecerf. Le magazine porte l’empreinte et la patte humoristique inimitable de Debarre et de Bidault mais cesse de paraître dès le début des années 2000. Entre temps, Bidault et Debarre signent ensemble un ouvrage plein d’humour, l’Encyclopédie Imbécile de la Moto.
Finalement, il faut attendre 2003 pour que Bar2 reprennent le crayon pour réaliser le tome numéro cinq du Joe Bar Team. Le dernier réalisé par Christian Debarre à ce jour.

Les projets passés et à venir

En 2004 sort le sixième tome de la série signé par Fane. Il faut ensuite attendre six longues années avant que ne paraissent les nouvelles aventures du Joe Bar. Fane ayant abandonné la série, c'est au tour de Pat Perna et d'Henry Jenfèvre de reprendre les commandes du tome 7 de la célèbre bande-dessinée.
En 2013, Bar2 troque ses dessins contre la prose et rédige les Chroniques du Joe Bar, une série de nouvelles autour d'un bistrot de motards dans les années 70.

De nouveaux albums du Joe Bar devraient sortir prochainement sous les traits d’Henry Jenfèvre, de Pat Perna et Fane.

Plus d'infos sur le dessinateur Christian Debarre