english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire de l'Allemagne

Une histoire complexe et longue

De l'Empire romain à aujourd'hui

L'histoire de l'Allemagne est complexe et les premiers textes faisant note de l'existence germanique remontent au 1er av. J-C. La résumer est donc compliqué.

Les prémices de l'histoire

L'Allemagne actuelle est peuplée depuis la Préhistoire. Et oui, bien avant l'apparition de l'Empire romain, de Charlemagne et de l'Europe, l'Allemagne était déjà habitée. Des fouilles ont démontré la présence, au Paléolithique, de plusieurs tribus de "Homo heidelbergensis", ancêtre de l'Homo Sapiens.

Les premiers textes mentionnant les populations germaniques apparaissent cependant sous l'égide romain. Autour de 110 av. J-C, l'Empire romain commence à considérer ses voisins comme un potentiel danger. Les Cimbres et les Teutons, peuples originaires de Jutland, envahissent la Narbonnaise. Les germains perdent cette guerre et l'Empire commencent à tenter une romanisation des territoires. Mais l'histoire fera que malgré des efforts de guerres colossaux, les nombreux clans germaniques marcheront sur l'Empire à de nombreuses reprises. Il se voit donc contraint d'accepter les "barbares" au sein du territoire. Tandis que l'empire romain déclinait, l'influence germanique augmentait.

Les régions actuelles de l'Angleterre, la France et l'Espagne tombèrent même sous le joug germanique, qui garda la main mise sur la région jusqu'au 9ème siècle, quand Charlemagne les incorpora à son empire.

Saint-Empire romain germanique

En 843, à la mort de Louis le Pieux, successeur de Charlemagne, l'Empire est divisé entre ce qui est aujourd'hui la France et l'Allemagne, qui revient à Louis le Germanique. Il faut attendre 962 pour que Otton 1er soit couronné premier Empereur : c'est le début du Saint-Empire romain germanique. Cependant, l'Allemagne ne reste finalement qu'une mosaïque d'états princiers, les empereurs plus intéressés par l'extension des terres qu'une réelle cohésion des peuples. Sous Frédéric II, les premières villes Etats apparaissent donc.

Napoléon dissout le Saint-Empire à son arrivée en 1806, plaçant le royaume, renommé la Confédération du Rhin, sous protectorat français.

L'Empire allemand

L'aigle impérial, symbole de l'Empire, qui sera réutilisé pendant le 3ème ReichLa France perd finalement la guerre. Lors du congrès de Vienne de 1815, l'Allemagne, renommée une nouvelle fois Confédération germanique, est donc placée sous la direction de la maison des Habsbourg d'Autriche. Mais l'Autriche, tournée vers l'Empire Ottoman en plein déclin, s'intéresse peu aux provinces de la Prusse, éclatés en une myriade de petits royaumes et est peu à peu évincée du contrôle de la région. En 1866, après plusieurs révolutions, le premier ministre prussien Otto von Bismarck sort vainqueur de la bataille de Sadowa contre l'Autriche : la Prusse prend le contrôle de la Confédération Germanique, en dehors de quatre régions refusant l'annexion. Celles-ci se joindront finalement à la Confédération en 1870, alors que la France tente d'attaquer le royaume. Ces derniers subissent une victoire écrasante et Guillaume Ier, Roi de Prusse, est proclamé Empereur de l'Empire allemand.

Forte de ses victoires précédentes, l'unité nationale est au plus haut. Mais Bismarck, chancelier, rencontre des difficultés face au parti Social Démocrate qui grossit en Allemagne. Après l'avènement de Guillaume II, petit-fils de Guillaume Ier, dont les idées diffèrent totalement des siennes, il démissionne du pouvoir en 1890.

La Première Guerre mondiale

L'Allemagne, alliée de l'Autriche-Hongrie, combat à ses côtés lorsque ces derniers déclarent la guerre à la Serbie après l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo. Mais la Serbie est alliée de la Russie et la France et le Royaume-Unis la soutiennent afin de protéger ses colonies en Afrique. Les Etats-Unis rejoignent à leur tour l'Entente en 1917 et l'Allemagne subit une défaite écrasante. Le 11 novembre 1918, l'armistice est signée à Rethondes et l'Allemagne se voit forcée de rendre l'Alsace et la Lorraine dérobées à la France en 1870. Dépouillé de ses colonies, de plusieurs de ses terres et ruiné par la guerre, le pays est mal en point.

La République de Weimar

Suite à ces défaites, la République de Weimar est mise en place en 1919. Le pouvoir en place tente une façon démocratique et pacifique de gouverner, mais les problèmes économiques dus à la guerre et à la Grande Dépression de 1930 lui firent perdre pied. Très vite, le gouvernement est remis en cause de toutes parts et particulièrement par les Nationale Socialistes de Adolf Hitler. Le 30 janvier 1933, après une campagne agressive contre les juifs, pointés comme symptômes de la crise sévissant en Allemagne, Adolf Hitler est appelé à devenir le nouveau chancelier, malgré une défaite aux urnes.

Le 3ème Reich et la Seconde Guerre Mondiale

Autodafés de 1933 : des livres écrits par des auteurs juifs sont brûlés par les nazisHitler maintenant au pouvoir, une nouvelle ère commence pour l'Allemagne : celle du Führer (guide). Commence alors une politique de terreur, visant les juifs, les minorités, les opposants politiques et les Tziganes. En quelques mois, 30.000 opposants politiques sont arrêtes, torturés, voire tués. Les premiers camps de concentration voient le jour, avec l'ouverture du camps de Dachau dès le 20 mars 1933, qui accueillera communistes, socialistes et sociaux-démocrates.
Dès sa prise de pouvoir, Adolf Hitler, via les SA, persécute les habitants juifs. Il appelle au boycott des magasins tenus par des juifs, à l'humiliation des couples mixtes et révoquent des milliers de hauts fonctionnaires et professeurs. En 1935, les Lois de Nuremberg retirent la citoyenneté allemande aux personnes juives et interdisent officiellement les mariages mixtes. En 1938, le gouvernement se lance dans une campagne d'élimination physique des juifs allemands.

Avec pour vocation de réunir les peuples germanophones, il étend les territoires de l'Allemagne. La Sarre vote son ralliement au territoire en 1935, allant à l'encontre du Traité de Versailles. L'Autriche et la Région des Sudètes sont à leur tour annexés en 1938. L'idéologie aryenne justifie l'invasion des pays slaves, considérés comme "race inférieure", résultant du démantèlement de la Tchécoslovaquie. Le 1er septembre 1939, l'Allemagne envahit la Pologne et déclenche la Seconde Guerre Mondiale.

En quelques mois, la France est à son tour envahie et signe l'armistice le 20 juin 1940. L'Italie fasciste de Mussolini est un allié de taille du Reich, qui continue de s'étendre jusqu'aux portes de Moscou. Mais l'Angleterre, qui refuse d'abdiquer face au régime nazi, s'allie à l'URSS, attaqué par le Reich et par les Etats-Unis, qui rentrent en guerre après l'attaque de Pearl Harbor. Dans ces conditions, l'Allemagne est dans l'obligation d'accentuer le pillage des pays envahis et d'augmenter la production d'armement.

Mais les Alliés bombardant quotidiennement le pays, l'avancée de l'Armée Rouge et la communication calamiteuse entre les régions finissent par venir à bout du Reich. Le 30 avril 1945, Adolf Hitler se suicide alors que l'URSS envahit Berlin. C'est la fin du 3ème Reich.

L'Allemagne d'après guerre

Le Mur de Berlin démanteléAprès la fin de la guerre, l'Allemagne est divisée en quatre zones : à l'Ouest on trouve les États-Unis, la France et le Royaume-Uni et à l'Est, l'URSS. Le territoire russe est alors nommé RDA (République démocratique allemande) et le territoire occidental RFA (République fédérale d'Allemagne). Le pays, réduit en cendres par la guerre, peine à se relever. La RDA est pillée de ses ressources par l'URSS, qui se justifie par les dégâts causés pendant l'invasion nazie. Le communisme est imposé, la presse reste muselée. Mais de l'autre côté du Mur de Berlin, la RFA lutte à la fois à la dénazification et contre le communisme. Un système libéral est mis en place et la télévision de la RFA, captée aussi en RDA, insuffle ses idées aux habitants.
Les Etats-Unis s'activent à la reconstruction de la RFA afin d'endiguer toute affiliation au communisme en Allemagne. Le Mark est rétabli et dès 1950, le PIB allemand connait une telle remontée qu'il égale celui d'avant-guerre. De nombreuses personnes émigrent en Allemagne, attirées par la croissance du pays.
En 1989, les manifestations grandissent dans l'Est Allemand. Le communisme ne possédant plus aucun soutien, l'URSS finit par abdiquer et le Mur de Berlin tombe le 9 novembre. C'est la naissance d'un seul et même Etat.

Après la réunification

Le 3 octobre 1990, la réunification est officiellement signée. Une série de difficultés économiques et sociales viennent entacher celle-ci. La privatisation des entreprises, le retard technologique et le taux de chômage atteignant les 40% dans certaines régions, font réémerger le parti communiste. De 1991 à 2000, 150 milliards de Marks sont investis afin de sortir l'Est de la crise.

Aujourd'hui, l'Allemagne peut se vanter d'être l'un des leaders mondiaux de l'exportation. Possédant de nombreux avantages fiscaux, une technologie avancée et une main d'oeuvre qualifiée, le pays est à l'avant de la scène des marchés internationaux.

Plus d'infos sur les voyages