english

Les Indiens d'Amérique et réserves

Environ 310 réserves indiennes aux Etats-Unis

550 tribus reconnues

En 1492, Christophe Colomb découvre le continent américain. Il pense avoir atteint les Indes occidentales et appelle donc les autochtones Indiens. En réalité, il a bien mis le pied aux Amériques et les populations qu'il vient de rencontrer sont les natifs du territoire, les Amérindiens.

Etats-Unis : Indiens d'Amérique et réserves

Ces populations locales connaîtront bientôt de nombreux déboires avec l'arrivée de ces explorateurs européens. A commencer par de nombreuses maladies qui leur étaient jusqu'alors inconnues. Plusieurs conflits éclatèrent et conduisirent les Indiens d'Amérique à combattre ces inconnus venus conquérir leurs terres, ces êtres munis d'armes à feu bien plus puissantes que leurs flèches ou leurs lames.

Peu à peu, les européens colonisèrent le continent américain et contraignirent les amérindiens à changer leur mode de vie, à reculer hors de leurs terre et finalement à intégrer des réserves. Cependant, au fil des années, les Indiens d'Amérique ont appris à cohabiter avec les pionniers américains et se sont peu à peu adaptés à leur société. Cette population reste néanmoins marquée par un fort taux de chômage et de pauvreté.

550 tribus et 310 réserves indiennes

Aujourd'hui, il existe environ 310 réserves indiennes réparties sur le territoire américain. Celles-ci sont gérées par le Bureau des affaires indiennes qui est lui-même dépendant du département de l'intérieur des Etats-Unis. Pour autant, on reconnait en tout pas moins de 550 tribus sur le continent. Parmi les plus connues on retrouve les Iriquois, Apaches, Cherokees, Comanches, Algonquins, Mohaves, Pueblos, Hurons, Sioux et Cheyennes. Toutes ne disposent pas de réserves et de nombreuses tribus se partagent des réserves. Parmi les plus visitées, on trouve Monument Valley, Antylope Canyon dans la réserve Navajo,...

Murs peints avec les Indiens Navajos d'Amérique

Les premières réserves et conflits

En termes historiques, c'est en 1851 que le Congrès des Etats-Unis a voté une loi prévoyant la création de réserves indiennes dans la région de l'Oklahoma. Cette politique fut controversée à plus d'un point avec notamment un déplacement des peuples amérindiens de leurs terres sacrés vers des terres moins accueillantes et dans des conditions insalubres. De nombreux peuples ont d'ailleurs ignoré les ordres de déplacement, entraînant ainsi plusieurs conflits sanglants dont la fameuse bataille de Little Big Horn qui coûta la vie au général Custer.

Finalement, face aux divers échecs rencontrés avec les négociations avec les Indiens d'Amérique, le gouvernement américain décide en 1887 d'essayer une nouvelle politique. Cette fois-ci, il ne s'agit plus de chasser ou d'attribuer un territoire pour une tribu entière mais de morceler ce territoire en parcelles pour les redistribuer individuellement. Cette politique prendra fin en 1934 avec l'Indian Reorganization Act qui reconnait le droit à l'autonomie des tribus indiennes.

Les amérindiens partent à la conquête de leurs droits

Au début du 20ème siècle, les peuples natifs sont victimes d'exclusion sociale et d'inégalité. L'Indian Reorganization Act, approuvé par le Président Roosevelt, est une première reconnaissance pour les amérindiens qui s'engagent dans la Seconde Guerre mondiale sous le drapeau américain et participent aux chantiers de construction de nombreux gratte-ciel.
Peu à peu, les peuplades indiennes parviennent à conquérir leurs droits et à s'intégrer à la société américaine contemporaine. Ils obtiennent même dans les années 80 l'autorisation de gérer des casinos qui devient dès lors un business florissant pour cette population.

Les tentes des Indiens d'Amérique

Amélioration des conditions de vie

Bien que les conditions de vie se soit grandement améliorées pour les populations indiennes, le taux de chômage et de pauvreté reste très élevé au sein de cette communauté. De même, de nombreux amérindiens souffrent de problèmes d'alcool et sont touchés par la maladie ou l'isolement.
De son côté, l'Etat américain reconnaît désormais les droits de ces populations qu'ils ont privé de leurs terres et reverse régulièrement des aides et des dédommagements aux différentes tribus.

Plus d'infos sur les indiens d'Amérique

Mutuelle