Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Etats-Unis : Sturgis motorcycle rally

Sturgis Motorcycle Rally, mythique rassemblement motard

Un run en twin pour découvrir les terres sauvages des Black Hills

Le ZOO... voilà comment chaque américain rencontré pendant notre roadtrip US nous a décrit Sturgis. Incontournable, mythique, Sturgis est l'événement annuel moto des Etats-Unis, allant jusqu'à réunir plus de 750.000 motards les grandes années... à rapprocher des 90.000 motards réunis en France pour un Grand Prix. C'est donc avec un mélange de suspicion et de curiosité que l'on arrive dans la ville. Mais en fait, on y arrive plus de cent kilomètres avant... en rencontrant de plus en plus de motards sur la route et de moins en moins de voiture. Cela grouille de motards bien avant... des motards et des trikes, des motos, des choppers, des préparations, des trois-roues, des modèles auxquels il est difficile de donner un nom... Bientôt les stations-services voient s'agglutiner les motards. Les motos se rangent sur des centaines de mètres le long des trottoirs en épis, alors que le centre de la rue accueille également des parkings improvisés. C'est réellement blindé de motos, de motards et de banderoles et affiches dans les vitrines et au-dessus des rues "Bienvenue aux Bikers" comme on verrait des affiches lors d'une invasion d'extra-terrestres pour s'attirer leurs bonnes grâces. Et il est vrai que les deux-roues sont ici tellement nombreux que l'on pourrait croire que les caisseux ont presque disparu de la surface de la terre. Un nouveau monde s'ouvre alors... de musique, d'ambiance, de délires, de relâchement et de bonne humeur...

Barmaid au Sturgis motorcycle rally

Le contraste est là, entre Sturgis, cette toute petite bourgade du Dakota du Sud et l’une des plus grandes concentrations de motards au monde et sans conteste de l’une des étapes clé de tout bon roadtrip américain. Un mythe à vivre au moins une fois dans sa vie, au guidon d'une grosse Harley-Davidson ou d'une belle Indian. Bref avec une belle américaine entre les mains.

Femme nue en peinture à Sturgis

Et des contrastes il y en a... depuis les petites tenues des barmaids jusqu'aux absences de tenues remplacées par des peintures de qualités pour les motardes et les slogans plus ou moins provocateurs.

Avec un cul comme celui-là, qui a besoin de gros nichons ?

Mais Sturgis, ce sont des magasins, des cafés et surtout plein de concert, du rock au blues en passant par la country.

Concert au Sturgis motorcycle rally

La naissance du Sturgis Motorcycle Rally

C’est lors de la première semaine d’août que cette ville de moins de 7.000 habitants accueille en son sein plusieurs centaines de milliers de bikers passionnés à l’occasion du Sturgis Motorcycle Rally. Cette grande célébration motarde est née en 1937 lorsqu’un membre du Jackpine Gypsies Motorcycle Club écrasa malencontreusement le porcelet d’un fermier du coin. Partis à la recherche du propriétaire de l’infortuné animal, les motards ont fini par se lier d’amitié avec le fermier qui leur proposera finalement de déguster l'animal à la broche.

Bientôt, les membres du club décident de faire de Sturgis un point de ralliement, d’autant plus que le fondateur de la bande y gère une concession Indian. Très vite, la première édition de « The Black Hills Motor Classic » est mise sur pied avec à la clé des spectacles de cascades motos et des courses de dirt-track.

Ce premier succès inaugure un événement qui se tiendra dès lors chaque année avec un engouement toujours plus vif. Dans les années 70, l’événement s’étend sur une semaine et au fil des années la notoriété grandissante finit par attirer jusqu’à 750.000 visiteurs dans la petite ville de Sturgis. Et dire que tout a commencé pour un petit porcelet écrasé.

Barmaid en petite tenue au Sturgis motorcycle rally

A la découverte de l'Amérique sauvage

Réputée pour ses courses, son ambiance, ses concerts, ses bars, son Sturgis Motorcycle Musuem ou encore son bike show, le Sturgis Motorcycle Rally c’est aussi l’occasion de découvrir l’Amérique sauvage et les Black Hills sous un angle nouveau.
Une sorte de western mécanique qui emmène les cowboys modernes au cœur des Black Hills avec l’incontournable Mont Rushmore évoquant aux plus cinéphiles la scène finale de la Mort aux trousses d’Alfred Hitchcock. Dans le même registre, il ne faudra pas manquer le Crazy Horse Memorial, un monument construit en 1948 et toujours en cours de construction rendant hommage au chef sioux du même nom.

Photo souvenir obligatoire devant la parcarte d'arrivée dans la ville de Sturgis

Des monuments célèbres et méconnus

Aux abords de la route, les motards apercevront l’impressionnante Devils Tower. Un ancien volcan en grès culminant à 1.500 mètres de hauteur qui aurait jailli du sol grâce à un Grand Esprit Indien pour protéger une jeune indienne d’un ours venant l’attaquer. Les traces sur les parois de la tour représenteraient d’ailleurs les marques de griffures de la bête.
Cet étrange monument a été mis en scène dans le célèbre film de Steven Spielberg Rencontre du troisième type ainsi que dans le plus récent Paul sorti en 2011.

Le cortège de Sturgis passe également par la ville de Deadwood, ville fondée lors de la ruée vers l'or. Deadwood reste célèbre pour ses bandits-manchots et surtout pour abriter la sépulture de la célèbre Calimity Jane. C'est également ici que Wild Bill Hickok fut tué lors d’une partie de poker.
Le parcours mènera également les bikers dans le parc national des Badlands et dans le Custer Park, l’occasion de côtoyer la faune et la flore américaine tout en profitant des splendides paysages sauvages de la région.

Seis nus au Sturgis motorcycle rally

Plus d'infos sur les grands événements motos aux Etats-Unis

Commentaires

cajo

Ah quel pays ... !
C'est vrai, tu peux tout voir (le pire, comme le meilleur), mais pô l'téton, le mamelon, qui doit rester couvert par ce genre de pastille autocollante.

Au royaume des paradoxes, il me semble que dans ces contrées où la peine de mort n'est pas indécente, cette pudibonderie est bien affligeante.

08-08-2014 06:06 
waboo

Oui, c'est vrai. Ça, c'est l'Amérique, étonnant pays.

10-08-2014 22:27 
Cyrano

Calamity Jane est morte, mais apparemment Cellulity Jane est toujours vivante...

11-08-2014 17:04 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous