Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire du Portugal

Un des plus vieux Etat-nation d'Europe

De l'Antiquité à aujourd'hui

L’Histoire du Portugal se mêle pour la majeure partie à l’histoire de l’Espagne, l’un des plus vieux Etat-Nation d’Europe.

De l’Antiquité au Royaume du Portugal

Théodemir, roi de Galice Les premiers peuples à s’installer au Portugal étaient des marchands phéniciens, puis grecs, qui y créèrent les premiers ports du pays et introduisirent la culture du vin et de l’huile d’olive. Lisbonne fut créée autour de 1000 av. JC. Des peuples indo-européens comme les Carthaginois arrivèrent plus tard et influencèrent grandement la culture et la langue du pays.

Vers le 3ème siècle av. JC, les Romains envahissent la péninsule ibérique à travers les guerres puniques pour s’emparer du territoire. La région subit de nombreux découpages au fil des siècles et un sentiment d’unité parmi les peuples commence déjà à naître.

A partir du 5ème siècle, l’histoire portugaise est fortement liée à l’Espagne. Les peuples Wisigoths s’installent dans la région, ainsi que les Suèves qui y créent un royaume, futur royaume de Galice. Ils se convertissent au catholicisme, en opposition aux Wisigoths, qui finissent par prendre possession de la totalité de la péninsule ibérique.

A partir de 711, s’en suit les conquêtes musulmanes (Maures, Arabes et Berbères) et pendant cinq siècles, les terres resteront occupées jusqu’à la Reconquête.

Dynastie de Bourgogne

Au 11ème siècle, Robert Ier, roi de Bourgogne, est nommé comte de la région et s’installe à Porto. Son fils connaîtra de nombreuses victoires face aux musulmans et est sera proclamé roi par ses troupes. C’est le début du royaume indépendant du Portugal qui connaîtra pendant plusieurs siècles de nombreux conflits avec la Castille.

Colonisations et première république

Philippe II, roi d'EspagneLe Portugal participe activement à la colonisation du Nouveau Monde et de l’Afrique, depuis Lisbonne et Lagos. Les Portugais s’installent dans l’archipel de Madère, toujours portugais aujourd’hui, puis des Açores et des îles du Cap-Vert ainsi que sur la côte occidentale de l’Afrique et au Brésil. Le Portugal est alors le plus grand Empire d'Occident. Mais les aspirations coloniales du pays sont stoppée en 1578 après une défaite au Maroc. C’est le début de la décadence portugaise et quelques années plus tard, le roi Philippe II d’Espagne s’empare du pays. Cette domination ne dure qu’un siècle, après la révolte instiguée par le gentilhomme Pinto Ribeiro. L’indépendance est assurée en 1668 par un traité mettant fin à la guerre entre le royaume du Portugal et d’Espagne.

Les troupes napoléoniennes envahissent à leur tour le pays en 1807, mais elles sont repoussées grâce à l’aide des Anglais, qui usent de cette victoire pour influencer le pays. En 1820, les Portugais se révoltent, imitant leurs voisins espagnols. Une constitution est mise en place en 1821, puis abolie trois ans plus tard. Parallèlement, le royaume se voit dans l’obligation d’accepter l’indépendance du Brésil, où s’est formé un empire indépendant. La révolution pousse Dom Pedro, qui a laissé le trône du Portugal à sa fille, a son tour évincée par son mari, à revenir du Brésil. Il place de nouveau dona Mina, sa fille, au pouvoir et impose une charte.

Après la mort de cette dernière, de nombreux rois se succèdent. Mais ce sont les changements internes au pays qui sont réellement intéressants : l’esclavage est aboli dans les colonies, les biens du clergé sont vendus, la liberté de la presse s’élargit, les lignes de chemins de fer sont finalisées…
La situation économique se dégrade par contre à cause de litiges entre le Portugal et l’Angleterre au sujet des colonies africaines. De nombreuses réformes doivent être mises en place, mais la situation ne se débloque pas et les gouvernements s’enchaînent sans réussir à combler les dettes du pays.
Le 5 octobre 1910, la république est proclamée, sans aucune résistance de la part du roi qui s’exile en Grande-Bretagne.

De la dictature à aujourd'hui

Antonio SalazarUn régime parlementaire est instauré en 1911, avec à sa tête le Parti républicain portugais de Afonso Costa. L’Etat et l’Eglise sont séparés. Mais de nombreux troubles perturbent cette première république et une dictature s’instaure finalement de 1915 à 1918. Entre temps, le pays s’engage dans la Première Guerre Mondiale aux côtés des Alliés. Cet engagement ne fait qu’empirer la situation économique du pays, déjà instable. Les troubles politiques s’intensifient, les monarchistes tentent de reprendre le pouvoir. En 1929, le général Gomes da Costa s’empare du pouvoir et instaure une dictature militaire qui va durer quatre décennies.

Oscar Carmona est nommé à la tête de l’Etat et Salazar devient président du Conseil en 1932. Il impose un système proche du fascisme italien et espagnol, appelé Estado Novo, la religion d’Etat est restaurée, les partis opposants interdits, l’opposition est étouffée par le sang.

Le Portugal ne participe pas à la Seconde Guerre Mondiale, si ce n’est par une aide militaire à l’Angleterre vers la fin de la guerre en échange d’une garantie de garder ses colonies. Cette obstination coloniale va mener le pays à l’isolement dans un contexte de décolonisation en Europe.
Mais au sein même des colonies, de nombreuses révoltes se succèdent. En Angola, au Mozambique, en Guinée-Bissau et à Sao Tomé-et-Principe, des mouvements révolutionnaires indépendantistes mènent à de nombreuses guerres sanglantes .
En 1974, dans la nuit du 25 avril, le Mouvement des forces armées lance une offensive pour s’emparer des bâtiments stratégiques de l’Etat. Lisbonne est assaillie par les chars, la population offre des fleurs aux soldats. C’est la Révolution des œillets, qui met un terme à la dictature de Salazar.

L’instabilité perdure quelques années, mais la décolonisation est lancée et une démocratie parlementaire est mise en place. En 1986, le Portugal rejoint la Communauté économique européenne. Aujourd’hui, malgré des problèmes économiques récurrents, la situation du pays s’est fortement améliorée et le Portugal est à l’image de la plupart des puissances européennes.

Plus d'infos sur l'histoire