Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Canton de Vaud et région du Léman

1ère étape du Grand Tour de Suisse à moto

Les régions frontalières avec l'hexagone sont bien sur les plus visitées. Première d'entre elles Vaud - Région Léman, dont la capitale de Lausanne n'est plus à présenter. Contrasté, ce canton est aussi varié en découvertes que ses paysages. A la fois vallonné et délicat à Lavaux, sur les rives du Léman, il se fait plus sauvage et hardi vers les Diablerets, village de montage, coiffé d'un glacier perché à 3 200 m d'altitude. Les plus courageux y tenteront le Peak Walk, passerelle entre deux sommets.

Première journée du Grand Tour de Suisse autour du Léman

Mais revenons vers de plus doux spectacles. Notre tour de Suisse débute à Yverdon-les-Bains, ville thermale au bord du lac de Neuchâtel. Découverte de l'univers minéral des grottes, vieille ville et agrément des sources d'eau chaude composent un ensemble reposant. De quoi aborder sereinement la route vers la Vallée de Joux dans l'évanescente lumière d'octobre. Déclinant vers l'hiver, les feuillus s'enflamment de couleurs d'or, encerclant les étendues de sombres épicéas en bordure de feu. La route traverse alors Orbe et La Cure, pendant horloger du Locle et la Chaud de Fond. Certaines des plus prestigieuses manufactures horlogères (Bréguet, Audemars-Piguet) sont nichées là, entre sapins et miroirs d'eau. Passant le col du Marchairuz, nous ne pourrons hélas profiter du panorama, envahis par les nuages. Une table d'orientation nous en donne un aperçu théorique.

Notre périple débute à Yverdon-les-Bains

La descente nous mène ensuite vers Morges et surtout Lausanne, capitale du canton. Bâtie sur les pentes de trois collines, la Cité, le Bourg et Saint-Laurent, la cité s'étend sur un dénivelé de 500 mètres, arrêtant ses murs sur les berges de son port, Ouchy.

Descente vers les Morges depuis le col du Marchairuz

Pratique, le métro (fabrication française Alsthom) permet de parcourir la ville aisément. On ne manquera pas la cathédrale, édifice du XIIe siècle, achevée au milieu du XIIIe.

Arrivée à Lausanne, la cathédrale nous accueille

Commencée sous le style roman, les décennies qui suivirent lui firent adopter le style gothique, plus conforme à l'évolution de l'architecture d'alors. Sa restauration fut le dernier chantier de l'architecte Viollet-le-Duc, complétée ensuite par d'autres travaux de mise en valeur. Remarquable, l'orgue en forme d'ange est signé Giugiaro Design.

L'intérieure de la cathédrale de Lausanne

Jouxtant l'entrée principale, un curieux bâtiment borde le monument : le pavillon Levade, reprenant l'architecture Hollandaise d'Amsterdam. Résidence du pasteur, la construction sert désormais de loges pour solistes ou chefs d’orchestre lors des grands concerts à la Cathédrale. Un passage couvert en descend, longeant un bar bien connu de la jeunesse lausannoise : le Barbare; on y sert, parait-il, le meilleur chocolat chaud de la ville.

Lausanne

Enfin, contrastant avec la partie classique de la cité, entre commerciale et Art - le marché Mercier regroupe un vaste ensemble de locaux modernes dédiés aux activités commerciales, aux Arts et aux noctambules.

La modernité du marché Mercier contraste avec la partie classique de la cité

Après ce périple urbain, il est bon de remonter en selle vers les coteaux de Lavaux et l'extrémité de la Vallée du Rhône. Baignées de soleil, les vignes sont cultivées en terrasses et habillent les rives de leur alignement centenaire.

Retour en selle pour une balade à travers les côteaux de Lavaux

Les fans d'histoire et de vieilles pierres feront halte à l'élégant château de Chillon. Des toits à ses fondations voutées, la bâtisse est admirable, formant, de plus, un balcon fantastique sur le lac et les Alpes. Les nuages étant presque partis, la rive française apparait, dominée de hauts sommets de Haute-Savoie.

Le château de Chillon sur les rives du Léman

Destination le col des Mosses pour faire halte d'une nuit au village du même nom. Après le tourisme, on pourra y travailler son pilotage. La route est sinueuse à souhait et parait sans fin, gravissant un relief de plus en plus escarpé et boisé, formant un paysage de contes. D'épingles en courbes déliées, l'accès au col est soudain, amenant à un vaste plateau. Ici, le climat est alpin, presque déjà en début d'hiver, présentant aux alentours des sommets déjà enneigés.

Direction le col des Mosses

Nous passerons d'ailleurs la nuit au Relais Alpin, hôtel de montagne typique et confortable. La gastronomie est un des autres points forts de ce lieu. En cuisine, on s'active à nous préparer un menu de chasse, dont c'est la saison. Une période fort importante en Suisse. Raviolis de gibier, entrecôte de cerf… de quoi dormir sans compter les chamois avant la journée de demain.

Rien de tel qu'une pause gastronomique pour conclure cette première journée en beauté

Plus d'infos sur la Suisse