english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire de la Belgique

Une monarchie constitutionnelle

Les Francs, les Bourguignon et les Habsbourg

Ce qu'on appelle aujourd'hui la Belgique fut habitée par les Celtes dès le 5ème siècle av. JC. Certaines traces de l'Age de Bronze remontraient même à 1750 av. JC. Dès l'an 150 av. JC, les premières monnaies apparaissent, avec le début d'échanges commerciaux avec la méditerranée. Il faut attendre l'an -57 avant que l'Empire romain ne se lance dans la conquête des territoires. Jules César qualifia d'ailleurs les Belges de "peuple le plus brave d'Europe" afin de justifier les cinq années qu'il lui aura fallu avant de réussir cette invasion. Le territoire reste sous le joug de l'Empire pendant environ quatre siècle.

Le royaume Franc

Après les grandes invasion du 4ème et 5ème siècle, la Belgique et la région de la Meuse en particulier, deviennent le centre économique et politique du royaume des Francs sous l'impulsion de Charlemagne.
En 843, le traité de Verdun, divise le royaume en trois parties : s'en suit de nombreux remaniement des frontières au fil des années et des nouveaux héritiers. En 880, la majorité du territoire belge est rattachée à la Francia Orientalis, tandis que Louis le Bègue garde le marquisat de Flandre.

A la fin du 10ème, à la suite de nombreuses batailles, une partie des territoires belges est annexée à la Germanie. Mais de nombreux fiefs quasi indépendants se développent alors. On peut notamment citer les duchés de Brabant, de Luxembourg et la Principauté de Liège. C'est à cette époque que les villes commencent à se développer, principalement en Flandre, avec entre autre Bruges, Liège, Gand et Tournai alors que la région devient l'un des cœurs économique de l'Europe.

Les Bourguignon

ACharles Quint l'issue de la Guerre de Cent Ans, les territoires belges et hollandais (à l'exception de la Principauté de Liège) passent sous domination des ducs de Bourgogne, vassaux des rois de France. Cette période est prospère et le développement des villes exponentielle. Charles le Téméraire souhaite alors agrandir le territoire, en envahissant principalement les terres entre celles belges et celles hollandaises, afin d'unir les deux territoires. Mais cela provoque la colère de Louis XI, roi de France, qui tue ce dernier
En 1474, les Habsbourg se retrouvent à la tête des Pays-Bas bourguignons. Charles Quint, héritier à la fois des Habsbourg, des ducs de Bourguignon et de l'Espagne, est élu empereur du Saint Empire romain germanique en plus de sa couronne des Pays-Bas et d'Espagne. Il renomme les terres Pays-Bas espagnols et unifie les Pas-Bas du Nord et du Sud.
Son fils, Philippe II, prend sa succession. Des conflits de religion éclatent, entre le Nord calviniste et le Sud catholique et en 1568, à la suite d'une révolution, les Pays-Bas du Nord gagnent leur indépendance.

Les Pays-Bas Autrichiens

A la suite du traité d'Utrecht de 1713, la couronne d'Espagne passe aux Capétiens. C'est d'ailleurs ce même traité qui pose les frontières entre la France et la Belgique actuelle. Au même moment, les Habsbourg d'Autriche prennent le pouvoir sur les Pays-Bas du Sud. C'est aussi à cette époque que de nombreuses révolutions vont avoir lieu, créant peu à peu la Belgique d'aujourd'hui.

En 1789 éclatent les révolutions liégeoise et bruxelloise. Cette première précipite la fin de la Principauté de Liège après huit siècles d'existence. Mais c'est dans une optique hautement progressiste que cette révolution éclate : le peuple liégeois réclame alors une meilleure justice sociale et des changements politiques. A l'issue de celle-ci, la principauté ainsi que le reste du territoire wallon se retrouvent annexés à la France suite au vote des Liégeois.

Du côté de Bruxelles, une insurrection éclate à la suite de réformes de la part de Joseph II, empereur des Romains. Celui-ci tente de supprimer nombre de lois et règlements au profit d'une politique centralisatrice de Vienne. Une partie de la population s'insurge, tandis que l'autre partie est, au contraire, révoltée par la suppression des privilèges de la noblesse. Les deux s'allient malgré leurs différents et font tomber le pouvoir pour créer les Etats Belgiques Unis. Ceux-ci ne dureront qu'un an.

Après la défaite de la France en 1814, le congrès de Vienne rattache les Pays-Bas du Sud aux Pays-Bas du Nord. Mais les tensions sont trop grandes entre les deux territoires : en 1830, les Pays-Bas du Sud se révoltent contre le Nord et déclarent leur indépendance.

Post révolution et Première Guerre Mondiale

Léopold II, deuxième roi des BelgesEn 1831, après plusieurs mois de délibération entre les pays européens, le système monarchique est instauré en Belgique. Léopold Ier devient donc premier roi des Belges et est sacré le 21 juillet de la même année. S'entame alors la révolution industrielle, qui propulse un temps le pays à la seconde place des puissances mondiales, derrière l'Angleterre. Léopold II, fils du roi, entame aussi une campagne de colonisation au Congo, afin d'assurer une colonie à la Belgique. Le pays exploite donc ses ressources de rubis, de caoutchouc, d'or, etc.

Le développement du pays continue jusqu'à l'arrivée de la Première Guerre Mondiale. La Belgique est alors envahie par l’Allemagne, afin de contourner l'armée française au nord. Mais un traité datant de l'indépendance du pays, le protégeant de toute agression extérieure, provoque l'implication de l'Angleterre dans le conflit. La Belgique restera occupée pendant toute la durée de la guerre et 100 000 personnes perdront la vie.

A la fin de la guerre, la Belgique hérite de la tutelle des colonies du Ruanda-Urundi, ainsi que le retrait du régime de neutralité qui était imposée depuis l'indépendance. Les Flamands deviennent majoritaires au parlement et le roi Albert I autorise la néerlandisation de l'université de Gand. A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, la Belgique se retire de l'Accord militaire franco-belge, pacte de défense collective signé en 1920, s'attirant les foudres des Alliés.
En 1940, l'Allemagne envahit à nouveau le pays et l’occupe jusqu'à la fin de la guerre, en 1945. Le roi Léopold III refusant d'abandonner son pays après sa reddition, les pleins pouvoirs revient à ses ministres, qui participent activement à l'effort de guerre des Alliés depuis Londres.

L'après-guerre

A l'issue de la guerre, la Belgique devient membre créateur de l'OTAN et de la Communauté économique européenne (aujourd'hui Union Européenne). En 1960, le pays accorde au Congo son indépendance, mais la scission se passe mal. S'en suit une période de grande instabilité, le gouvernent envoyant plus de 10 000 soldats afin de protéger les civils blancs pris pour cible après l'indépendance. Depuis, de nombreuses aides humanitaires à destination du Congo arrivent depuis le pays.

Aujourd'hui, la Belgique est toujours une monarchie constitutionnelle fédérale à régime parlementaire. Elle accueille à Bruxelles les principales institutions européennes (Parlement européen, Commission européenne). Elle est la 24e puissance mondiale.

Plus d'infos sur les voyages