english

San Francisco

Golden Gate et Cable Car

Qui n'a pas déjà vu le Golden Bridge ou le Cable Car ou encore ses fameuses rues en pente qui ont été autant de scènes de films célèbres ? sans parler d'Alcatraz... autant de raisons qui font de San Francisco autant un mythe qu'une ville que l'on a le sentiment de déjà connaître avant même d'y arriver. Mieux, on l'aime déjà avant d'y être. Et après quelques heures en Californie, vous comprenez pourquoi.

Golden Gate de San Francisco

La ville est construite sur des collines dont les pentes sont sacrément raides. La plus connue est surement la rue Lombard, dont la descente a été cassée via huit virages particulièrement serrés... Forcément, 27% de pente, ça cause un peu quand même. Difficile d'ailleurd de rendre cela à photo. Cela donne plus l'impression du ski quand on est en haut d'une piste noire. A cela s'ajoute du dévers lors de la chaque virage : un bon test pour votre maitrise du lent à moto, d'autant plus que tous les touristes veulent y passer et que la rue est en permanence occupée par des voitures qui la descendent au pas... c'est à dire à moins de 5 km/h, le pied sur le frein. Pour la moto, c'est pareil. A ce jeu là, le GPS n'est pas obligatoirement votre ami, car le chemin le plus court dans San Francisco est parfois celui qui vous fait monter et descendre le plus, avec des virages en dévers en haut d'une cote et où vous appréhendez quelque peu le moindre arrêt. Quant aux arrêts en cote, vous pourriez presque perdre pied parfois.

La rue Lombard et ses 27% de pente à San Francisco

Et là, vous comprenez mieux l'existence du Cable Car, c'est à dire, ce tramway tiré par un cable passant dans les rails de la rue. Car au vu de la pente, aussi bien en montée qu'en descente, les bus sont soumis à de fortes contraintes. A tel point que certaines rues déconseillent via un panneau spécifique à tout bus ou camion de les emprunter. çà passe à moto mais il ne faut pas hésiter, bien serrer et ne pas caler.

Le FisherMan's Wharf sur le port de San Francisco

Depuis la Coit Tower (à la forme parait-il phallique) jusqu'au Pier et au Fisherman's Wharf en passant par Chinatown, les rues de San Francisco se découvrent avec magie à moto. C'est bien également à pied, mais encore mieux à moto où les distances se font rapidement importantes. Et le casque ouvert, non gêné par un toit ou la clim., vous appréciez les couleurs, l'ambiance et les spécificités de chaque quartier depuis Downtown jusqu'à Twin Peaks en passant par la Russian Hill ou le quartier mexicain avec ses murs peinturlurés. Vous apprécierez les quais et les embarcadères pour leur charme, leurs boutiques, leurs restaurants, voire leurs ferry pour Alcatraz ou Sausalito... petite St Trop' locale de l'autre côté de la baie.

Les murs peints du quartier mexicain à San Francisco et Balmy Alley

Si vous êtes à moto, vous pourrez profiter des différents points de vue du Golden Gate, surtout le soir. Le matin est souvent 'foggy', comprenez sous le brouillard et l'on ne voit pas grand chose. Par contre, le soir, sous le soleil, le Golden mérite son nom en rougeoyant sous le couchant. Et à quelques kilomètres de là, le premier parc national de Muir Woods vous accueille avec ses séquoias géants, qui pour l'anecdote ont été choisis pour la conférence de création de l'ONU après la deuxième guerre mondiale.

Il vous faudra bien deux jours voire même trois jours pour apprécier toutes les facettes de San Francisco et ce d'autant plus que vous aurez atterri là. Car avec neuf heures de décalage horaire, vous êtes plutôt réveillés à quatre heure du matin et avec un vrai coup de barre en milieu de journée (vers minuit heure de Paris), le rythme du début n'est pas excellemment efficace.

Chinatown

Les Etats-Unis sont aussi connus pour les différents Chinatow, soit une partie de Chine dans la ville. C'est encore plus le cas à San Francisco où l'on se trouve transporté en Chine une fois passé la Dragon Gate. Toits en pagodes, devantures en chinois, marchés spécifiques, restaurants comme en Chine... c'est un voyage dans le voyage, un niveau inférieur dans Inception.

Dragon Pagoda Gate entrée de Chinatown à San Francisco

Le Golden Gate et la baie de San Francisco

Le Golden Gate est avec le Cable Car l'emblème de la ville, comme la Tour Eiffel l'est pour Paris. Pour sa couleur, sa majesté, ou encore la vue que le pont offre sur la ville, notamment lorsqu'il est perdu dans les brumes. Au-delà des photos à prendre, c'est un vrai moment de bonheur.

Et dans la baie, vous verrez les voiliers, les bateaux, les ferries, mais aussi ceux qui s'adonnent à la planche voile ou au ski nautique.

Le cable car

Deuxième ou premier emblème de la ville, il faut absolument le prendre, non pas pour se déplacer, mais pour le vivre, avec notamment son chauffeur et ses manoeuvres et ses bancs en bois vernis. Y monter sur le marchepied dans l'enfer de la pente est une expérience en soi.

Cable Car à San Francisco

Autour de San Francisco

A peine passé le Golden Gate, vous pouvez découvrir les maisons de flottantes de Marin City (après Sausalito). Le coin est agréable.

Les maisons flottantes de Marin City

A quelques kilomètres de là, vous pourrez surtout découvrir le parc de Muir Woods. A découvrir pour le parc mais aussi pour les petites routes viroleuses à souhait où vous pourrez faire frotter les cale-pieds avec ravissement sur bitume d'excellente qualité. Les américains se traînent par contre à voiture et les dépassements sans réelle visibilité peuvent être un peu "chooo".

Parc national de Muir Woods

Météo

Quand on pense Californie, on pense souvent soleil et chaleur. En fait, même en plein mois de juillet, il peut y faire assez frais avec de fortes variations entre le matin, l'après-midi et le soir. Il n'est pas rare de sortir le matin dans le froid et le gris avec un ciel plombé laissant penser à une journée maussade. Et puis vers midi, cela peut se lever laissant découvrir un ciel d'un bleu profond, le soleil et la chaleur. Vous enlevez alors la polaire et mettez de la crème solaire. Et le soir, le fond de l'air peut être assez frais.

Pratique

Le billet de métro est à deux dollars. Il vous permet de changer de ligne autant de fois que vous le voulez pendant une heure trente. Attention, le cable car ne rentre pas dans ce forfait.

Le Cable Car a un billet spécifique, plus cher : six dollars.

Le Golden Gate peut aussi se traverser à pied et à vélo ! Vous trouverez plein de loueurs dans le centre ville.

Pour visiter Alcatraz, penser à réserver plusieurs semaines à l'avance, notamment en période estivale.

San Francisco en Calfornie

Logement

Les tarif des hôtels, y compris les auberges de jeunesse sont chers. Il vous faudra compter environ cent dollars la nuit avec les taxes et encore souvent pour une douche et des toilettes dans le couloir. Si vous êtes motorisés, cela vaut la peine de s'éloigner un peu pour profiter de prix moins chers, surtout en comptant les prix des parkings... payants y compris pour les motos.

Le parking

Le parking est payant, y compris pour les places réservées aux motos. Attention ! Certaines rues sont interdites au parking entre minuit et six heures du matin pour raison de nettoyage. Et l'amende est chère en cas de non respect de cette règle : 66 US$ + 2,5 US$ pour le paiement en ligne. Oui, on vient de participer aux frais de renflouement de San Francisco avec cette prune.

Plus d'infos sur les voyages

Shoei