english

Vietnam : cuisine et gastronomie

Une cuisine saine et délicieuse

Des variantes selon les régions

Soupe phoLa cuisine vietnamienne diverge selon les régions. Cela résulte en une grande variété de plats différents, cuisinés avec des épices spécifiques que l'on ne trouve dans aucune autre gastronomie.

La base des plats

Plusieurs aliments et épices font partie de la composition de la majorité des plats. Le riz, bien sûr, est une composante essentielle de la gastronomie vietnamienne, qu'il soit consommé tel quel, en galette, ou en farine. Les pâtes, sous forme de nouilles, sont tout autant consommées. Elles peuvent d'ailleurs être faites à base de farine de riz, mais aussi à base de blé.

Cuisine du Nord

Dans le nord du pays, on utilise énormément de fruits de mer et poissons pour cuisiner. Les crevettes, les crabes, les palourdes et les moules sont une composante de la plupart des plats traditionnels. La viande est aussi utilisée, mais en moindre quantité par rapport au reste du pays. La soupe phở, véritable institution même au-delà des frontières, est dans cette région peu épicée et aromatisée à la coriandre et aux oignons. La cuisson dure plus de six heures. D'autres plats typiques sont le bánh chưng, un gâteau de riz gluant aux haricots et au lard, le cá kho, du poisson grillé et cuit au caramel (qui existe aussi sous le nom thit kho quand le poisson est remplacé par du canard), ou bien le bún chả, de la poitrine de porc accompagnée de nouilles de riz.

Dans le Centre

Influencée par la cuisine du peuple cham, la gastronomie du centre du pays est très épicée, avec une utilisation importante de piments dans la plupart des plats. Proche de la cour impériale, on retrouve aussi des influences de nourriture raffinée dans la gastronomie centrale. Le plat typique de la région et le bún bò Huế, une soupe de nouilles de boeuf, parfumée à la citronnelle et très pimentée.

Dans le Sud

Proche de la Chine, du Cambodge et de la Thaïlande, le sud du pays a été influencée dans sa gastronomie par ses voisins. La cuisine du sud est caractérisée par la présence d'eau de coco et de sucre dans la préparation des plats. Si les habitants utilisent autant d'ingrédients marins que dans le nord, ils se tournent plutôt vers les fruits de mer disponibles en pleines eaux, à l'inverse des eaux saumâtres (eau à teneur en sel inférieur à l'eau marine) qui se trouvent au nord. Si les plats se ressemblent entre les deux extrémités du pays, la gastronomie du sud est plus sucrée.

Plus d'infos sur les voyages

Suzuki