english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Top 10 des motos disparues avec Euro4

Quand la pollution prend le pas sur la passion

En son temps, l'introduction de la norme antipollution Euro3 avait causé des ravages dans la production moto avec la disparition de très nombreux modèles dont la quasi-totalité de tous les 2 temps. Dix ans plus tard, c'est au tour d'Euro4 (entrée en vigueur le 1er janvier 2017 pour les deux-roues neufs motorisés de plus de 125 cm3) de faire son apparition et de pousser à son tour plusieurs machines vers la sortie.

Quelles sont les disparitions les plus marquantes de l'ère Euro4 ? Voici notre top 10.

10 - BMW K1300S

BMW n'a pas attendu la date limite du 1er janvier 2017 pour mettre sa gamme en conformité avec Euro4. Mais dans cette opération, c'est toute la série K qui s'est éteinte avec comme dernière représentante la K1300S. La sport GT bavaroise est alors remplacée par une R1200 RS qui abandonne le duolever et surtout le 4 cylindres pour un moteur boxer.

BMW K1300S
BMW K1300S

9 - Aprilia Caponord 1200

En 2013, Aprilia relance en grandes pompes son trail routier Caponord dans une version de 1200 cm3 qui sera enrichie les années suivantes par une suspension électronique ADD puis par une version Rally. Malgré les efforts du constructeur de Noale, les ventes ne décollent pas face aux mastodontes du segment. La Caponord quitte alors la scène, tout comme la Dorsoduro qui partageait aussi le bloc 1200.

Aprilia Caponord 1200 Rally
Aprilia Caponord 1200 Rally

8 - Yamaha XJR1300

En 1995, Yamaha lance sur le marché sa XJR1200 qui sera remplacée 4 ans plus tard par une XJR1300 au style évoquant les productions des années 80. Après moult évolutions, le roadster nippon s'offre un ultime lifting fin 2014 pour correspondre aux derniers canons de beauté. Cette dernière version ne sera commercialisée qu'un peu plus d'un an puisque le constructeur annonce son arrêt courant 2016, lui préférant ses nouvelles XSR de plus petite cylindrée.

Yamaha XJR1300 Racer
Yamaha XJR1300 Racer

7 - Kawasaki W800

Inspirée par la série W de Kawasaki, la W800 succède à la W650 avec l'arrivée d'Euro3. La moto est alors la seule machine classique proposée par la marque d'Akashi. Le constructeur décide toutefois de ne pas poursuivre cette série et abandonne les W avec Euro4. Il faudra attendre une année pour le néo-rétro ne fasse son retour chez les verts par l'intermédiaire des Z900RS, avant d'être relancé à EICMA 2018.

Kawasaki W800
Kawasaki W800

6 - Honda Pan European ST 1300

Si Euro4 n'avait pas eu raison de la Pan European ST1300, c'est son âge qui l'aurait fait. Disparue du catalogue Honda en 2017, la routière aura connu une belle carrière d'une quinzaine d'années et aura même résisté à la brève apparition de feu la CTX1300. Le modèle n'a toujours pas trouvé de remplaçante au sein de la gamme touring qui s'articule désormais exclusivement autour de la Gold Wing.

Honda Pan European ST1300
Honda Pan European ST1300

5 - Moto Guzzi Griso 8V

Nous avons choisi la Griso, mais nous aurions également pu citer la Norge ou la Stelvio. Il faut dire qu'Euro4 a durement touché la gamme Moto Guzzi qui s'est alors séparé de tous ses twins de 1200 cm3 et de ses machines "modernes" pour se concentrer exclusivement sur les néo-rétros V7, V9 et California. L'aigle de Mandello del Lario se focalise sur ce seul segment classique même si la V85TT pointe son nez.

Moto Guzzi Griso 8V
Moto Guzzi Griso 8V

4 - Triumph Rocket III

2.300 cm3 et plus de 20 mkg de couple. La Triumph Rocket III a marqué les esprits dès son lancement en 2004, mais aussi vivant soit son trois cylindres en ligne, celui-ci ne sera pas en mesure de passer les nouvelles normes et devra donc faire ses adieux comme tant d'autres. Mais on susurre déjà que la nouvelle Rocket III prête pour Euro5 est en préparation et devrait sortir à l'été 2019 avec une plus grosse cylindrée, plus de puissance, de couple et un poids allégé !

Triumph Rocket III Roadster
Triumph Rocket III Roadster

3 - Suzuki GSX-R 600 et 750

Le segment des supersports était déjà sur le déclin, l'arrivée de l'Euro4 marquera le début de sa fin (provisoire). Honda, Kawasaki, Triumph et Suzuki annoncent l'arrêt de la production de sportives de 600 cm3. Un coup dur pour les amoureux d'une des plus mythiques séries de motos puisque la GSX-R 750 fait ses adieux après 30 ans de bons et loyaux services. Il reste la R6 pour ceux qui aiment ces sportives de moyenne cylindrée.

Suzuki GSX-R 750
Suzuki GSX-R 750

2 - Yamaha Vmax

Pour la première fois en France, les motards peuvent enfin découvrir les joies de piloter une Yamaha Vmax 1700 en full (de manière légale). Un bonheur qui sera de courte durée puisque le power cruiser japonais connait le même sort que la Rocket et sa commercialisation cesse en 2017.

Yamaha VMax 1700
Yamaha VMax 1700

1 - Suzuki Hayabusa

Elle aura marqué toute une génération de motard, établi des records de vitesse et de puissance en pagaille : la Suzuki Hayabusa n'est cependant plus dans l'air du temps des radars automatiques et de la conduite économique. Malgré une dernière évolution fin 2013, le Faucon s'envole vers d'autres cieux en 2017 et on attend toujours son éventuel retour.

Suzuki Hayabusa
Suzuki Hayabusa

Plus d'infos sur les tops motos

Commentaires

Flakes

:(

14-11-2018 08:33 
A-Lain

Remarquable ou lapsus ?
Les 3/4 de ces machines (exception donc les GSXR) sont de très grosses cylindrées.
K1300 / XJR1300 etc.

Signe des temps ? recentrage ?

14-11-2018 08:49 
nanou17

la pan disparait mais les guzzi , royal Enfield et mash passent la norme ? Au fou ! je crois plutôt que la pan était trop cher a construire pour un prix de vente pas assez cher , une pan c'était 15500 zeuros quand une africa c'est 13400 sans carenage , cardan ,v4 et sacoches

14-11-2018 08:51 
Rackham

Hayabusa, VMax deux machines qui en auront fait rêver lus d'un.
C'est le début de la fin de l’excentricité au guidon..
Il en reste encore quelqu'une de ces motos absolument pas raisonnable, il faut se dépêcher d'en profiter avant Euro 5 ou 6 qui les mettrons également au placard.

14-11-2018 09:45 
Joloba

La Pan à ce tarif là était assurément une bonne affaire quand on voit ce qu'on peut acquérir aujourd'hui pour 16000¤
Les dernières vraies GT qui restent sont entre 22000¤ et + de 30000¤ affublées de tout un tas de babioles technologiques qui font la fierté du propriétaire et qui, au final, ne présentent que peu d'intéret.
A t-on vraiment besoin de régler ses suspensions en roulant toutes les 5 minutes lors d'un voyage ?? devons-nous "expliquer"à la moto qu'il pleut ??
Je roule de temps en temps en BM RT et,bien franchement, les 2 motos se valent en utilisation balade/voyage ...sauf qu'il y a 8000¤ d'écart à l'achat
A quand la prochaine routière "simple" chez Honda pour remplacer les disparues ? Deauville CBF et Paneuro

14-11-2018 11:54 
Dany

La pollution a-t-elle diminuée ? La qualité de l'air s'est-elle améliorée grâce au retrait de ces machines fabuleuses ? J'en doute...

Mais, ce qui est sûr, est que nous allons vers un monde de plus en plus triste et si "raisonnable" que c'en est à pleurer...

14-11-2018 12:21 
ArnoH


Il ne faut pas toujours dire que tel ou tel moteur ne passera jamais la norme. Il n'y a quasiment jamais de blocage technique. C'est plutôt le coût de la mise à jour qui est en cause...

14-11-2018 18:19 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous