english

Comment bien choisir son huile moteur pour sa moto ?

Huile synthétique ou huile minérale ? 2T ou 4T ? Normes SAE, ACEA, API, JASO ? importance des additifs...

Quelle lubrifiant moteur choisir pour votre moto ?

Plus qu’une question de marque, le choix d’une huile moteur moto dépend grandement de l’utilisation que l’on en fait et du type de moteur dans lequel elle va officier. Cela complique d’autant plus les choses qu’en plus de mécanique, il est aussi question de chimie… de style de conduite et de météo. Pour arrêter de faire de l’huile au moment de la vidange, optez pour la bonne. Voici nos conseils pour bien choisir votre huile pour votre moto.

Comment bien choisir son huile moteur pour sa moto ?
Comment bien choisir son huile moteur pour sa moto ?

Huile, lubrifiant ou lub

Il semblerait bien qu’il en aille dans la cuisine comme dans la moto : choisir la bonne huile, c’est essentiel pour une bonne recette. Oui mais voilà, souvent, on s’y perd souvent, tant l’offre est grande et tant il est possible de se poser de questions au moment de remplir le moteur. Elf, Ipone, Motorex, Motul, Shell sont autant d’acteurs principaux et de spécialistes du domaine. Pour autant, tous suivent des règles et proposent des huiles adaptées aux besoins et aux spécificités des motos. On commence par un petit rappel sur l’essentiel de l’huile. En concentré bien entendu.

Huile voiture ou huile moto, même chose ou pas ?

Huile 2T ou 4T MotorexNon. Si le nom est similaire, les caractéristiques ne le sont pas. L’huile de base est similaire, mais ses fonctions ne le sont pas. Elle est plus ou moins chargée d’additifs, dont certains influent directement sur l’embrayage. Celui-ci doit glisser dans un cas (auto) et pas forcément dans l’autre (moto). Si l’huile moto est plus chère, elle est aussi prévue pour supporter des températures de fonctionnement et des régimes moteur bien supérieurs. Sa composition en tient compte. D’autre part, l’architecture moteur influe sur le type d’huile à choisir. Enfin, les révisions moto interviennent entre 6 et 12.000 km en moyenne. On remplace alors l’huile moteur. Les plus soucieux de la santé de leur mécanique vidangent tous les 3.000 km (MV Agusta, Benelli… et usage intensif). Et vous ?

Deux types d’huile : 2T et 4T

En fonction de votre moto, on distingue deux types d’huile moteur : celle pour les moteurs 2 temps (2T) et celle pour les moteurs 4 temps (4T). Pourquoi ?

L’huile moteur 2T est mélangée à l’essence et est brûlée dans la combustion. On refait donc régulièrement le plein et ses propriétés chimiques sont adaptées à son rôle.

Huile 2T Samouraï
Huile 2T Samouraï

L’huile moteur 4T, elle, reste dans un circuit fermé. Elle est captive du moteur, isolée et ne doit pas se mélanger avec l’essence (d’où le joint de culasse et la fameuse mayonnaise quand il n’est plus étanche…). Même un moteur 4T, « mange » de l’huile. Il convient donc de surveiller le niveau et de faire l’appoint.

Plus un moteur est sportif et performant, ou plus il est âgé, plus il nécessite de surveillance. Ainsi, certaines CBR 1000 RR et les sportives en général demandent un contrôle et appoint d’huile tous les 1 000 km. Même à faible kilométrage. En cause ? Une consommation liée à la segmentation et une autre aux joints internes du moteur.

Huile 4T Full Power Katana
Huile 4T Full Power Katana

Mais au fait, quelle est la fonction de l’huile moteur d’une moto ?

A quoi sert l’huile moteur ?

A lubrifier

Les parties en mouvement dans le moteur sont huilées. Il faut que ça glisse ! L’huile évite la surchauffe et la déformation de pièces, ainsi que leur usure prématurée. Elle assure aussi une bonne étanchéité du piston dans son cylindre, dont elle lubrifie les parois. Pas d’huile ? On serre le moteur : il chauffe, ses éléments se déforment, se rayent, se détériorent, bref, ils cassent. L’huile a des propriétés et fonctions réfringentes, du moins caloportrices.

A nettoyer. On retrouve ainsi parfois sur les motos un radiateur d’huile destiné à le refroidir de manière indépendante, lorsque le radiateur principal de refroidissement est de petite taille. Elle absorbe une partie de la chaleur, mais retient également les fines particules se détachant des surfaces. Celles-ci finissent en grande partie dans le filtre à huile, d’autres restent captives. D’où l’importance de choisir un filtre de bonne qualité et une huile qui ne perd pas (trop) ses propriétés au fil du temps. Et d’où l’intérêt de faire des vidanges en temps et en heure. Vous comprenez dès lors pourquoi l’huile moteur doit être régulièrement remplacée.

A protéger

L’huile permet d'éviter la corrosion, l’oxydation, l’humidité. L’huile moteur neutralise en grande partie les produits chimiques résultant de la combustion interne.

A compenser les jeux

En déposant une fine pellicule entre le piston et sa chambre, l’huile lubrifie donc le mouvement, mais il assure en même temps un rôle d’étanchéité compensant les jeux mécaniques. Dès lors, sa qualité et ses propriétés sont d’autant plus importantes que l’on dispose d’un moteur performant ou usé.

A entretenir le moteur

L’huile moteur peut également être un vecteur. Il dépose une couche de protection ou contient des additifs permettant de nettoyer le moteur (avant vidange), de réduire la consommation ou encore d’augmenter (ou de maintenir) les performances moteur. Un additif peut aussi repulper les joints moteur pour réduire ou arrêter les fuites éventuelles. Notamment ceux de queue de soupape, responsables d’une partie de la consommation d’huile des moteurs 4T lorsqu’ils ne sont pas en pleine forme (on peut d'ailleurs les remplacer).

Alors, vous ne regardez plus le bidon d’huile de la même manière, n’est-ce pas ? Et ce n’est pas fini.

Quelles sont les différentes huiles moteur moto ?

Minérale, semi-synthèse ou synthèse, hydrocarburée : les différentes qualités

Huile moteur Motul 300VEn fonction du type de moteur, de ses performances, on choisit une huile plus ou moins naturelle, dont les propriétés varient. L’huile moteur n’est pas un produit naturel obtenu en pressant des graines de tournesol ou des olives. Dommage, elle coûterait moins cher (quoi que). Notre huile pour motos et scooters est un produit chimique obtenu :

  • soit par raffinement de pétrole et donc issue de matière fossile (minérale).
    Les huiles minérales sont soumises aux limites physiques et chimiques du produit dont elles sont issues : les hydrocarbures. Leurs caractéristiques les rendent peu compatibles avec les moteurs modernes, sauf pour des rares applications. Elles sont constituées à 80/85 % d’huile minérale, le reste étant des additifs.
  • soit par fabrication et composition chimique et donc synthétisée (synthétique).
    Fabriquée à base de poly-alpha-oléfine, l’huile de synthèse est une huile dont on contrôle les composants et les formules, ainsi que les propriétés. Leurs caractéristiques sont une grande résistance au vieillissement et à la chaleur. On distingue trois type d’huile de synthèse. Par ordre de qualité (et de prix) croissante : les huiles hydrocraquées, les huiles PAO et les huiles esters.
  • soit à partir de paraffine.
    On les dit hydrocarburées et sont conçues pour les moteurs hautes performances.

Quelle qualité pour quelle moto et pour quelle utilisation ?

Ester IponeL’huile minérale est celle que l’on utilise historiquement et donc sur les motos anciennes. Elle peut aussi être recommandée pour le rodage des moteurs modernes, avant d’être remplacée par des huiles semi-synthèse (et contenir de 70 à 90 % d’huile minérale) ou 100 % synthèse (dont 20 à 30 % d’additifs), plus performantes.

Minérale

Pour les motos anciennes

Semi synthèse

Pour les moteurs (et les conducteurs!) ne dépassant pas les 8 à 10.000 tr/min. Les bicylindres coupleux sont concernés en première ligne. Les motos bridées à 35 kW également.

Synthèse

Pour les moteurs performants atteignant de hauts régimes, supérieurs à 10.000 tr/min. Les 4 cylindres sportif, par excellence. Surtout si vous maintenez les hauts régimes (utilisation piste, rallye routier ou conduite très sportive, sur la puissance).

Cela étant dit, on ne fait pas n’importe quoi avec les huiles : il existe des normes et des indices permettant d’évaluer leurs propriétés et d’adapter leur usage. D’une manière générale, on évite de mélanger les huiles de marque différente, mais il est possible de mixer certaines d’entre elles.

Quelle huile mettre dans son moteur ?
Quelle huile mettre dans son moteur ?

Les normes d’huile moteur automobile et moto dans le monde

Une huile est définie par une indication de norme, suivie de chiffres et/ou de lettres. Cette norme constitue un référentiel qualitatif, mais surtout une indication concernant les propriétés de l’huile. De fait, il existe des huiles pour les moteurs 2 temps et pour les moteurs 4 temps. Voici le détail de chaque norme et leur application.

SAE : factuelle et très répandue

SAE est la norme internationale imposée en son temps par la société des ingénieurs de l’automobile, en l’occurrence américains. Elle représente le niveau de viscosité d’une huile automobile et par extension d’une huile moto. La norme SAE est très largement répandue. Elle est claire et parle immédiatement lorsque l’on sait la déchiffrer.

Une huile SAE peut être monograde ou multigrade. Monograde, elle est une huile été non recommandée si l’on démarre et roule par basse température. On leur préfère des huiles multigrade avec additif et conçues pour rester fluides par basse température, sans rien perdre de leur capacité à former un film lubrifiant et protecteur à haute température. Challenge.

Les huiles multigrades affichent deux nombres, séparés par un W indiquant un indice à froid (Winter/Hivernal) : l’un pour la fluidité à froid (-18°), l’autre pour la fluidité et la tenue à chaud (+100°), permettant de maintenir un flux .

On peut par exemple lire sur une étiquette de bidon d’huile : SAE XXWXX. Explications.

Qu’est-ce que la viscosité d’une huile moteur ?

C’est la propriété d’adhésion d’une huile à son support à une température fixée. En quelque sorte, sa fluidité. Elle s’évalue en faisant passer l’huile dans des capilarités et en mesurant le temps mis en fonction de la température ambiante. Son unité de mesure est :

le centipoise, pour mesurer la dynamique. Elle s’exprime en Pascal par seconde (Pa/s) : 1 poise = 0,1 Pa/s

le centistoke, pour mesurer la cinématique. Elle résulte de la division de la viscosité dynamique par la masse volumique et s’exprime en mm² par seconde (mm²/s). 1 Centistoke = 1 mm²/s.

Pourquoi ces précisions ? Parce que la norme SAE donne l’indice à froid en centipoise et l’indice à chaud en centistoke. Ainsi, on peut connaître la capacité d’une huile moteur à lubrifier à froid et sa capacité à rester efficace à haute température. Le premier chiffre (ou nombre) s’interprète comme suit.

La norme SAE

En fonction de la température à laquelle le moteur sera exposé en hiver ou par temps froid, l’indice a son importance: l’huile pourrait ne pas circuler et ne pas lubrifier le moteur en restant figée trop longtemps. Typiquement, si la moto dort dehors. Les indices de viscosité en fonction des températures sont :

  • SAE 0W : fluide à -40°. Très fluide. Peu visqueuse. Plus on monte en grade, plus la tendance s’inverse.
  • SAE 5W : fluide à -35°
  • SAE 10W : fluide à -30°
  • SAE 15W : fluide à -25
  • SAE 20W : fluide à -20°
  • SAE 25W : fluide à -15°

L’indice de viscosité d’une huile représente le rapport entre sa viscosité et la température. Plus cet indice IV est haut, moins la viscosité varie sur les plages de températures concernées et plus l’huile conserve ses propriétés et protège efficacement le moteur.

D’une manière générale, le chiffre pouvant suivre le W indique la résistance de l’huile à haute température et surtout sa capacité à former un film qui ne doit jamais casser. Plus il est élevé, plus il est fin et plus il peut se rompre. Il doit bénéficier d’une excellente chimie pour supporter les très hauts régimes moteur. Attention.

La norme ACEA

On trouve plus rarement la norme européenne ACEA (Association des Constructeurs Européens d’automobile). Suivie par la lettre A, elle concerne uniquement l’huile pour moteur essence de tourisme. La lettre est elle-même est suivie d’un chiffre, lui-même suivi d’un nombre indiquant l’année de la dernière mise à jour. Exemple : A1-96 pour une huile entrée de gamme selon la norme éditée en 1996.

  • A1 : entrée de gamme
  • A2 : milieu de gamme
  • A3 : haut de gamme
  • A4: haut de gamme pour moteur à injection directe
  • A5 : très haut de gamme et permettant d’espacer les vidanges (huile Longlife)

Toute norme repose sur des tests. Ceux concernant l’ACEA concernent :

  • l’élévation de la température en fonctionnement,
  • l’amélioration des intervalles de vidanges préconisés,
  • l’incidence sur l’augmentation des performances moteurs,
  • l’exigence des normes écologiques,
  • la réduction de la consommation de carburant au moyen d’une faible viscosité

API

La norme API prend la forme de deux lettres se suivant. Pour un moteur essence de voiture, la première est un S. La suivante :

  • A pour un moteur de années antérieurs à 1940, sans additif
  • B pour un moteur des années 40 à 50
  • C pour un moteur des années 60 avec additifs anti-dépot, anti-corrosion et anti-usure
  • D avec moins d’additifs anti-dépot, anti-corrosion et anti-usure que la norme précédente
  • à pour un moteur des années 70 à 80
  • F pour un moteur des années 80 à 90. Elle contient plus d’additifs anti dépôt, anti corrosion et anti usure
  • G pour un moteur des années 90. Elle contient les mêmes additifs que la F, mais renforcés.
  • H est une norme réduisant les émissions polluantes par rapport à celles la précédant.
  • J pour des moteurs des années 2000
  • L pour des moteurs des années 2000, mais avec une résistance accrue à haute température
  • M pour les huile Longlife, espaçant les vidanges
  • N pour les moteurs depuis les années 2010. La protection est plus importante vis à vis des dépôts à haute température au niveau des pistons.

JASO

La norme JASO (Organisation des Standards Automobiles Japonais) constitue le standard japonais. Il peut avoir son importance pour les motos venues du pays du soleil levant et se retrouve très représenté dans l’univers du deux roues. Du moins en tant qu’information complémentaire.

  • MA : huile pour moteur 4T à coefficient de friction élevé. Dédié aux moteurs à embrayage à bain d’huile
  • MA 2 : huile pour moteur 4T à coefficient de friction élevé pour motos à boîte de vitesses à embrayage humide)
  • MB : huile pour moteur 4T à faible coefficient de friction pour motos à embrayage à sec
  • FB : huile pour moteur 2T à faible nettoyage et combustion incomplète
  • FC : huile pour moteur 2T à nettoyage élevé et combustion quasi complète
  • FD : huile pour moteur 2T à nettoyage optimal et combustion complète
Huile moteur Stroke 4 Racing
Huile moteur Stroke 4 Racing

Les additifs

Il existe deux types principaux d’additifs :

- les additifs agissant sur l’huile de base. Ils peuvent jouer sur l’indice de viscosité, le point d'écoulement ou encore l’émulsion (mousse), formée lors de sa circulation dans un circuit fermé.

- les additifs agissant sur l’environnement de l’huile de base (cylindres, joints, paliers, etc.). Ils peuvent ainsi améliorer l’adhérence de l’huile sur les parois et le coefficient de friction.

Quel est le rôle des additifs ?

S’ils sont performants, les additifs ne peuvent pas agir sur

  • la désaération de l’huile (élimination de l’air dans l’huile)
  • la résistance à l’eau dont l’huile se charge au fil du temps et de la combustion.

En revanche, ils peuvent agir sur :

  • le comportement de l’huile moteur à froid (fluidité)
  • l’amélioration du vieillissement (moindre lamination et tenue dans le temps)
  • l’incidence sur l’indice de viscosité (amélioration du point d'écoulement PPD et polymères macromoléculaires)
  • les propriétés nettoyantes (l’huile se charge en dépôts et les laisse dans le filtre)
  • l’action refroidissante (l’huile disperse mieux la chaleur)
  • les propriétés anti émulsion (mousse lié à l’air présent et à l’aération)
  • la réponse à la haute pression

Le pouvoir anti mousse (destruction des bulles d’air), celui de dissolution des saletés en suspension (détergents), de dispersion et celui des propriétés à haute pression (soufre ou phosphore), est exclusivement apporté par des additifs.

Qu’est ce que la désaération de l’huile ?

La désaération est l’opération d’élimination d’air dans l’huile moteur. Elle est mesurée en nombre de minutes pendant lesquelles l’air dispersé dans l’huile est réduit jusqu’à 0,2 % du volume total, à une température donnée. Elle fait l’objet d’une norme : NF ISO 9120 de décembre 1999.

Une huile de synthèse pour la compétition
Une huile de synthèse pour la compétition

Quelle huile en fonction de sa moto ?

Afin de vous aider à choisir votre huile moteur en fonction de votre moto et de votre utilisation, nous avons synthétisé quelques règles. Bien entendu, rien ne remplace les préconisations constructeur, que l’on retrouve dans le manuel d’entretien, sur les sites dédiés au modèle ou encore dans les revues techniques et manuels d’atelier. Les concessionnaires sont également au fait des recommandations, tant en matière de marque que d’indices.

2T scooter

  • Type d’huile : semi sytnhèse
  • Type de scooter : graissage séparé ou mélange 3 %
  • Cylindrée : toute
  • Puissance : toute
  • Utilisation : roulage
  • Propriétés : anti fumée et anti calamine

2T synthétique – Jaso ED

  • Type d’huile : synthèse (base)
  • Type de moto : performante, type cross ou circuit
  • Cylindrée : toute
  • Puissance : toute
  • Utilisation : route, piste occasionnelle
  • Propriétés : anti fumée, haut rendement

2T 100 % synthèse - haute performance – API TC – JASO FD – ISO L EGD

Type d’huile : 100 % synthèse, ester
Type de moto : haute performance, graissage séparé, mélange
Cylindrée : toute
Puissance : toute
Utilisation : circuit, compétition, utilisation intensive
Propriétés : améliore la performance, anti fumée, anti calamine, réduction des dépôts, lubrification renforcée, résistance aux hautes températures

2T Bio

  • Type d’huile : synthétique
  • Type de moto :
  • Cylindrée : toute
  • Puissance : toute
  • Utilisation :
  • Propriétés : biodégradable. Lubrification renforcée. Faible taux de cendre. Anti fumée. Anti rouille.
  • Anti dépôt. Nettoyant.

Les huiles 4T pour scooter à moteur 4 temps

Huile moteur 5W-3010W40

  • Type d’huile : Synthèse
  • Type de scooter : urbain, GT
  • Cylindrée : toute cylindrée
  • Puissance : toute puissance
  • Utilisation : ville, régime ralenti prolongé, autoroute et grosses accélérations
  • Propriétés : protection anti usure, anticorrosion et antirouille renforcée, afin de répondre aux usages propres au scooter (stationnement urbain, dehors, temps de chauffe limité). Lubrification renforcée. Nettoyage renforcé.
  • Marques concernées : Honda, Yamaha, Peugeot, Piaggio, Vespa et autres

10W40 haute performance /compétition

  • Type d’huile : synthèse
  • Type de scooter : Sportif (Yamaha T-Max, Kymco AK 550, Gilera GP 800, Aprilia SRV, etc.)
  • Cylindrée : toute cylindrée
  • Puissance : toute puissance
  • Utilisation : grosses charges à l’accélération, régime moteur élevé, performances élevées
  • Propriétés : hautes températures moteur bien supportées. Usure limitée au maximum.
  • Marques de scooters : Aprilia, Gilera, Kymco, Yamaha
  • Les huiles 4T pour motos à moteur 4 temps

5W40 – Jaso MA2 – API SL

  • Type d’huile : 100 % synthèse
  • Type de moto : moderne
  • Cylindrée : toute cylindrée
  • Puissance : toute puissance
  • Utilisation : de la ville à l’autoroute allemande
  • Propriétés : utilisation des basses températures externes aux hautes températures moteur. Encaisse les montées en régime vigoureuses.
  • Marques de motos : Aprilia, BMW, Ducati, GILERA, Honda, Kawazaki, Norton, Piaggio, Triumph, Voxan et consorts

10W40 – Jaso MA2 – API SL

  • Type d’huile : synthétique
  • Type de moto : anciennes, modernes
  • Cylindrée : toute cylindrée
  • Puissance : toute puissance
  • Utilisation : normale. Ville, route, autoroute.
  • Propriétés :

10W40 – Jaso MA2 – API SL haute performance/compétition

  • Type d’huile : synthétique, ester
  • Type de moto : Sportives, roadsters sportifs
  • Cylindrée : toute cylindrée
  • Puissance : toute puissance
  • Utilisation : piste, usage intensif de la moto, moteur tournant souvent dans les tours, au-dessus de 8 à 10 000 tr/min.
  • Propriétés : résistent mieux à haute température moteur. Lubrification renforcée, pouvoir nettoyant et protecteur amélioré. Respecte les éventuels traitements moteur.

10W50 – JASO MA2 – API SL

  • Type d’huile : synthétique
  • Type de moto : Sportive, piste, compétition
  • Cylindrée : 600 à 1000 ou moteur 4T prenant des tours
  • Puissance : toute, mais supporte très bien les 150 à 240 ch
  • Utilisation : usage intensif, circuit, compétition moto
  • Propriétés : très bonne tenue à chaud, protection des embrayages, réduction des frictions mécaniques, niveau de détergent élevé et dispersion de chaleur améliorée. Limite l’usure. Résiste au cisaillement (meilleure protection).

15W50

  • Type d’huile : synthèse
  • Type de moto : sportives
  • Cylindrée : toute
  • Puissance : toute
  • Utilisation : très haute performance. Piste, compétition. Moteurs BMW !
  • Propriétés : Excellente tenue aux hauts régimes. Haute résistance aux variations de régime moteur. Haute résistance thermique. Limite la formation de dépôts.

20W50 – Jaso MA - MA2

  • Type d’huile : minérale.
  • Type de moto : anciennes ou… Harley Davidson, BMW (flat twin)
  • Cylindrée : toute
  • Puissance : toute
  • Utilisation : pour un rodage moteur ou pour une mécanique ancienne. Ou rustique. Embrayage à bain d’huile.
  • Propriétés : limite la consommation d’huile prononcée. Coefficient de friction élevé.
Faire l'appoint d'huile sur la moto
Faire l'appoint d'huile sur la moto

Compatibilité des huiles moteur

Sur le principe, les huiles moteur d’un même type (2T ou 4T), même de marque différente, sont miscibles. On peut donc faire l’appoint avec celle dont on dispose, même si les caractéristiques ne sont pas identiques en tous points. Dans les faits, l’huile s’aligne sur les propriétés de la moins bonne des deux, y compris au niveau de la viscosité. Les additifs, par contre, ne sont plus en concentration suffisante pour assurer pleinement leur rôle si l’on a choisi une huile de moindre qualité n’en contenant pas ou ne contenant pas les mêmes. Les fabricants d’huile ne recommandent donc pas de les mélanger, mais plutôt de faire une vidange. Forcément.

Bidon d'huile moteur de 4 litres
Bidon d'huile moteur de 4 litres

Conclusion

L’huile moteur moto est chère, plus chère que l’huile auto. Pour autant, elle est essentielle pour une bonne longévité du moteur et de ses performances. Choisir une huile de qualité, c'est s’assurer que le moteur sera bien lubrifié, bien nettoyé et bien entretenu. Une huile chère n’est pertinente que si elle justifie son prix en étant 100 % synthétique et de qualité optimale (ester), tout en proposant des additifs en quantité et qualité suffisante. Mais cela est surtout valable pour une moto ultra performante exploitée en conséquence. Le commun du motard, qui ne tire pas sur les rapports, n’exploite qu’occasionnellement le haut du compte tours (au-dessus de 8.000 tr/min), peut opter pour une huile de milieu ou d’entrée de gamme, déjà performante. Raison pour laquelle de la 10W40 ou 10W30 est majoritairement représentée dans notre univers moto (ou scooter). Quant à savoir si une marque de grande distribution est aussi bonne qu’une grande marque prise en magasin spécialisé, tout porte à croire que c’est le cas, une fois encore, pour le commun des motards. Pour autant, si vous voulez rouler loin et longtemps, voire dépasser les intervalles de révision, investissez dans une huile de qualité, adaptée à votre région géographique, à votre type de moto et à votre style de conduite.

Plus d'infos sur les lubrifiants

Commentaires

Picabia

Chère une huile? moins chère qu'un moteur ou une usure prématurée.
Prendre une huile de première qualité et réduire les vidanges pour une bonne longévité.
Et plus encore sur une moto ancienne.
En compétition, à chaque épreuve si possible.

01-06-2022 08:48 
waboo

"Une huile de première qualité".. c'est vague.

La plupart des huiles le sont.

Les grandes marques rajoutent toutefois un ingrédient indispensable et recherché... qui fait toute la différence...







Du marketing.

01-06-2022 09:46 
Tortue Ninja

Sans compter qu'une huile, fut-elle de très haute qualité, peut s'avérer mieux adaptée à un moteur qu'une autre. Certes on rentre là notamment dans la haute compétition, mais c'est un fait. Et les ingénieurs du motoriste indiqueront laquelle ils préconisent.

Ce qui peut donner lieu à des situations cocasses :
A une époque, le sponsor « lubrifiants » de l'équipe n'avait pas d'huile aussi parfaitement adaptée au moteur qu'un de ses concurrents.
Le chef mécano vidait donc les bidons fournis par le sponsor pour les remplir discrètement du produit d'un concurrent !
sourire sourire sourire
L'honneur était sauf. Stickers et bidons étant bien ceux du sponsor. Même si ce n'était qu'un écran de fumée...
Situation rétablie lorsque je suis arrivé dans l'équipe la saison suivante, le sponsor ayant modifié sa formule. Mais les voitures personnelles de tout le team continuèrent un certain temps à fonctionner sur l'huile récupérée de la saison précédente... D'ailleurs pas forcément idéale pour les vieux clous de certains clin d'oeil

01-06-2022 10:01 
XM

sur maxiscooter 250/350cm3, j'utilise depuis toujours de l'huile moteur pour voiture essence 10W40 semi synthétique:
- les vidanges sont à 3000km sans filtre à huile ou 5000km avec filtre à huile
- le moteur tourne entre 4000 et 7000t/min en utilisation normale (zone rouge à 9000t/min)
- pas d'embrayage en bain d'huile ni de boîte de vitesse qui cisaille les molécules d'huile
j'ai toujours allègrement dépassé les 100000km avec, sans perte sensible de performance ou consommation excessive d'huile.
mais ce ne sont pas des moteurs très poussés

01-06-2022 10:49 
Picabia

Les huiles ne sont pas toutes de la même qualité même si c'est marqué sur le bidon mais là dessus on pourrait écrire un mémo de 10 pages

01-06-2022 12:00 
inextenza

Un mémo de 10 pages, non.
Fût un temps, motomag faisait des tests de labos sur les résistances des huiles. Ca vaut tous les discours.
Et à l'époque, la Leclerc sortait systématiquement dans le haut du classement, tout en restant à un prix très contenu...

01-06-2022 13:35 
Picabia

Je ne lis pas trop la presse moto, les essais moto et comparatifs sont redondants d'une revue à l'autre. Mais je dois dire que Motomag est la seule a faire des tests tous produits et expliquer le process.
De plus j'aime bien le duo Philippe Guillaume et Axel Mellerin.
Quant au mémo c'est pour illustrer qu'il y aurait beaucoup à dire sur la question

01-06-2022 15:07 
anguille37

Bien expliqué c'est sympa. J'attends avec impatience le sujet qui divise : faut il graisser/nettoyer la chaine de sa moto et si oui avec quoi ?

01-06-2022 22:09 
Strom's

Citation
anguille37
Bien expliqué c'est sympa. J'attends avec impatience le sujet qui divise : faut il graisser/nettoyer la chaine de sa moto et si oui avec quoi ?

Vaste sujet super content

Je donne ma recette, je graisse ou huile dès que les rouleaux de la chaîne brillent,si ils brillent c'est qu'ils ne sont plus graissés, on ne graisse pas tous les tant de kms, on graisse quand ça brille.
Rien ne résiste à la pluie.

Huile de boîte 90 c'est bien, de la graisse aussi,au pinceau, en bombe beaucoup, beaucoup plus chère,ça colle le sable, la chaine se sali plus vite etc... bref, je n'aime pas.
Il existe des lubrifiants sec, jamais essayé.

Le nettoyage, tous les 10000 kms avec du pétrole sur un chiffon (le pétrole ne durci pas les joints, j'en ai un depuis 2004 dans le petrole et il est toujours aussi souple j'aime), nettoyer trop souvent avec beaucoup de liquide,non, si les joints sont un peu usés le liquide pénètre et degraisse l'axe ce qui prépare un futur point dur.

Voilà en gros ma recette je ne dis pas que c'est la meilleure mais en faisant comme ça,mes kits font plus de 50000 kms

Sinon graissage automatique, jamais monté.

01-06-2022 23:23 
fift

Citation
Strom's

Rien ne résiste à la pluie.

Si, la graisse Belleville ou équivalent clin d'oeil.

(Et ça sert aussi pour les filetages de bougie par exemple).

01-06-2022 23:37 
Strom's

Citation
fift
Citation
Strom's

Rien ne résiste à la pluie.

Si, la graisse Belleville ou équivalent clin d'oeil.

(Et ça sert aussi pour les filetages de bougie par exemple).

Belleville fait toutes sortes de graisses, ce doit être la rouge, graphitee haute température, pas essayé, 50 balles le pot quand-même.

01-06-2022 23:59 
fift

Effectivement, abus de langage, j’aurais dû préciser : je parle de la Celtia multi-usage, violette de mémoire.

02-06-2022 01:10 
Coolapix

J’ai toujours utilisé la grise et jamais eu de pépin 🙂

02-06-2022 06:08 
anguille37

Merci à vous, c'est vrai que le sujet est vaste. Autant de techniques ou recettes qui fonctionnent plus ou moins bien. 50000 pour un kit, Bravo !

02-06-2022 08:18 
Strom's

Citation
fift
Effectivement, abus de langage, j’aurais dû préciser : je parle de la Celtia multi-usage, violette de mémoire.

La celtia essayé aussi, idem pour moi, c'est une graisse standard, la perfect de belleville, idem ne résiste pas à la pluie.

Essayé aussi d'autres marques, graisse marine, molikote BR2, resistent un poil mieux.

Reste à essayer celle que j'ai cité au-dessus,la belleville graphitée ROUGE qui devrait résister, elle est d'ailleurs déclarée ideale pour le graissage des chaînes de motos.

02-06-2022 08:36 
inextenza

Pour la chaine, je vais finir mon stock, et pense passer au truc sec, PTFE je crois.
Parce que les italiens, ils font des trucs jolis, mais le carter de silencieux gris clair pile sous la chaine, c'est pas très joli quand il y a des coulures bien noires et bien collantes dessus dingue (et là, le nettoyant chaine c'est parfait pour bien nettoyer dans les aspérités du carter)

02-06-2022 09:29 
Dblz

En lisant le manuel utilisateur livré avec la moto, on a 90% des informations nécessaires pour prendre une huile excellente pour sa moto.
Les erreurs y sont très rares, et les informations fournies le plus souvent précises.

C'est même là qu'on y trouve la bonne procédure pour mesurer la tension de chaine se propre moto, ou encore commment vérifier/régler la garde de la poignée d'embrayage.

bon après vu que le motard français sait à peine lire... :)

02-06-2022 10:29 
Dblz

Quant à la graisse de chaîne au PTFE, je m'interroge sur le bénéfice de répandre partout dans la nature un produit chimique ultra résistant supplémentaire... C'est obtenir des poissons de rivières avec des couleurs plus variées ? :)

02-06-2022 10:36 
Picabia

Avec un cardan ou une courroie, un souci de moins

02-06-2022 10:57 
Strom's

Citation
Picabia
Avec un cardan ou une courroie, un souci de moins

LA vraie solution super content

02-06-2022 12:05 
inextenza

Citation
Dblz
Quant à la graisse de chaîne au PTFE, je m'interroge sur le bénéfice de répandre partout dans la nature un produit chimique ultra résistant supplémentaire...

C'est pire que nos graisses collantes en bombe?

Citation
Picabia
ou une courroie, un souci de moins
Si on a une courroie de rab' et de quoi la changer sur le bord de la route, en effet dingue

(vu en rallye, les rares pilotes en courroies finissaient par mettre des kit chaines adaptables, parce que les tapis de gravillons DDE sont de redoutables ciseaux à courroie, quand ils se plantent entre 2 dents. J'en ai même ramené un en passager sans cale pieds durant les recos, pour qu'il aille chercher sa remorque)

02-06-2022 12:09 
Lagrossedodue

Ma moto (Kawa Tomcat de 1989) à bientôt 200000 kms et je fais une double vidange tous les 2500/3000 kms environ,

et ce depuis + de 17 ans avec de la 10W40 dafy/carrouf ou de la super ultra mega cher (quand elle est en promo.. cool ).

J'ai changé les bougies classiques par des iridium il y a 14 ans et pas changées depuis, elle démarre au quart et n'a aucun soucis.

Un kit chaine fermé AFAM tous les 2 ans, de temps en temps un peu de graisse au bisulfure de molybdène Belleville.

V

02-06-2022 13:21 
Berny

Dans la liste des huiles, il manque la 10W60 ( Castrol, Motul, Eni, ect...)
Pour les "gros" bi refroidissement par air/radia qui chauffent un peu surtout avec les normes qui appauvrissent le mélange.
Guzzi le préconisait, sur la série 1100/1200. depuis la Breva.
Exemple: la mienne 206.000 kms, conso 1 litre au 10.000.

02-06-2022 15:25 
fift

Citation
Lagrossedodue

Un kit chaine fermé AFAM tous les 2 ans

V

Ca me parait quand même vachement fréquent, à moins de faire entre 20 et 30 000 km/an. Non ?

02-06-2022 16:07 
pretexte

jamais changé de kit chaine. Bon il est vrai que je revends mes motos quand j'arrive vers 47 000km. J'en suis à 45 000km avec mon GSXS1000 et lui je le garderai encore longtemps. Donc on verra mais je suis encore loin de le changer.
Quant à l'huile, je fais une vidange tous les 12 000km comme préconisé par le constructeur. Jamais eu de pb.

02-06-2022 16:17 
pretexte

02-06-2022 16:17 
A-Lain

Citation
Dblz
En lisant le manuel utilisateur livré avec la moto, ---------------

bon après vu que le motard français sait à peine lire... :)

en anglais on écrit : RTFM : Read The Fucking Manual.
et en général on le précède de FYI (Fuck You Idiot)
ce qui donne :
Dear xxx
Yours well noted.
FYI RTFM.
Regards.

En général l'intéressé comprend et revient avec une question normale ou ne comprends pas et on sait à qui on a affaire.

(à ne pas envoyer à tout le monde tout de même, réservé à un public averti).

02-06-2022 17:17 
gvrun666

je viens de vidanger la SFV4... je lui ai mis de la M...L 300V à la place de la 7100 de la même marque (les 2 en 15W50) ! Eh, ben, croyez moi ou pas, mais la moto, enfin le moteur, est plus vif les vitesses passent mieux (pourtant il n'a que 7000 bornes),la conduite est plus souple et les montées en régime meilleures...

12-06-2022 13:03 
saxel

J'aime bien lire tous les messages après un article spécifique... Produits, avis, consommations diverses, etc... tout cela est valable à condition de ne pas quitter des yeux les enseignes commerciales françaises and co... ou le clocher du village comme Momo.

Vieux singe qui a voyagé depuis 1972, on doit bien faire autrement quand on est à des milliers de km du représentant de vos marques préférées... et souvent dans le sable, il faut oublier les graissages de chaine, (par exemple). Elle s'use encore plus vite et pour en trouver une ... !

13-06-2022 12:02 
Dblz

Perso ça fait longtemps que j'utilise de l'huile filante pour chaine de tronçonneuse sur mes chaines. Pas cher, super bio dégradable (norme CE obligatoire pour ces huiles), et quand on en met trop, ça imprègne beaucoup moins le pneu que de la 80w90

23-06-2022 12:03 
Dblz

(re encore moi) A propos de l'huile de chaine, regardez le site du graisseur semi automatique "Loobman oiler". Dessus y'a même un témoignage d'un utilisateur qui a fait dans les 40 ou 50 000 bornes avec de l'huile d'olive uniquement sur sa chaine, avec le loobman oiler.

23-06-2022 12:10 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Bridgestone