Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Citytrip : Chicago

La 2e ville devenue troisième ville des États-Unis

Des gratte-ciels à la plage !

Quand on évoque le nom de Chicago, on pense tout de suite au crime organisé, rendu célèbre par Al Capone et Dillinger et les incorruptibles. Mais Chicago, c'est aussi - surtout - la capitale de l'architecture avec son école, des longues plages, des parcs magnifiques et la musique du jazz au blues, mais aussi le point de départ (ou d'arrivée) de la route 66.

Chicago vu du ciel

La première chose qui marque quand on arrive vers Chicago, ce sont les bouchons ! On a passé une heure au lieu de 5mn pour arriver en ville depuis la Highway ! C'est à cela que l'on reconnait sans doute une mégapole. Et à propos de mégapole, Chicago a longtemps été la deuxième plus importante ville des Etats-Unis derrière New York. Après le grand incendie qui détruisit surtout toute la ville il y a un peu plus d'un siècle, la ville est réellement repartie d'une feuille blanche pour tout reconstruire. L'innovation a alors été le maître mot de cette reconstruction, que ce soit au niveau des plans inspirés par Haussman que par les structures, utilisant les structures métalliques plutôt que la pierre pour commencer à s'élever vers le ciel. Le premier gratte-ciel est né ici et Chicago a détenu longtemps le record du plus haut gratte-ciel au monde avec les Sears towers culminant à 520 m (devenues Willis tower récemment). Le Sky Deck qui est à son sommet sera sans doute l'un des premiers arrêts à effectuer tellement la vue est saisissante en haut... et vertigineuse quand on marche sur le sol de verre au-dessus du vide.

Le lac Michigan vu du ciel

C'est de là-haut que l'on découvre l'immense plage qui longe le lac Michigan... et les nombreux parcs dont le Millenium park; plus qu'un parc, un havre de paix au milieu de l'art.

Groupe de Jazzmen dans la rue

Chicago est aussi ville de musique, non seulement avec ses joueurs de rues, mais les nombreux clubs qui la parsèment, avec un excellent jazz et un sublissime blues, notamment au Buddy Guy's Legends. Les soirées en sont d'autant mieux remplies, pour souvent simplement 10 dollars d'entrée.

Le club de jazz-blues Buddy Guy's Legends

Bien desservie, les moyens de transport sont au choix, avec un métro parfois aérien au niveau du centre ou souterrain, mais aussi via bateau, en parcourant les différentes rivières. On y trouve aussi un excellent service de location de vélo. Mais la marche reste un must, surtout que garer sa moto n'y est pas trop évident parce que surtout cher. On y a fait une moyenne de 17 km par jour, sans souffrir, notamment pour découvrir l'architecture. Vous n'y serez pas vu comme un extra-terrestre, car on se croirait ici plus en Californie que dans une ville du Midwest telle que l'on se l'imagine, tellement, les bords du lacs, sont parcourus par les joggeurs, les vélos, jusqu'au championnat de beach volley à l'AVP !

La plage au sable fin de Chicago

Les musées enfin tels que l'aquarium (le plus grand aquarium couvert du monde) ou le planétarium ou le musée de sciences naturelles, devront être sur la liste. Ils font d'ailleurs partie d'un city pass, permettant d'économiser sur la note globale : 99 US$ au lieu du double en prenant les tickets de façon individuelle.

A voir

Premier lieu à visiter, le Loop, le quartier central qui domine toute la ville avec ses immenses gratte-ciels. Encerclées par le métro aérien,deux des plus hautes tours de la ville sont accessibles, avec la Willis Tower et plus au nord, le John Hancock Centre (344 mètres).

Si la ville est belle vu du ciel, il faut surtout la parcourir à pied, pour y découvrir non seulement les rues du quartier, entre bureaux et restaurants et ne pas hésiter à y entrer, tellement les intérieurs révèlent des richesses historiques, pour beaucoup inscrites au patrimoine de la ville. Il ne faut pas hésiter à contacter les Greeters, ces habitants de Chicago qui prennent sur leur temps libre pour vous vous faire découvrir la ville... gratuitement. C'est le meilleur moyen de découvrir la richesse de la ville et en français ! Car plusieurs d'entre eux sont francophones. Et vu le nombre de buildings et les heures que dure une visite, le français sera bienvenu pour arriver à tout mémoriser.

Architecture de Chicago

Le Millenium Park est ensuite un passage obligé. Il faut oublier la notion de parc ici. C'est à la fois, un parc, un musée à ciel ouvert, une scène de concert, des attractions allant de l'escalade ou rollers ou skate, à la presque piscine sous les jets d'eau de la fontaine de la couronne. On passera obligatoirement par le pont BP et la galerie Boeing pour passer voir la Cloud Gate (porte du ciel). Idéal par temps ensoleillé naturellement.

Cloud Gate plaza

Le temps est quasi imprévisible ici et la météo peu fiable. On a ainsi eu de la pluie, alors qu'il devait y avoir du soleil. Le ciel peut se couvrir ou au contraire de découvrir en quelques heures. Mais si les nuages passant en été, les musées sont à la hauteur de l'histoire de la ville, en commençant par les plus distrayants que sont l'aquarium Shedd ou le planétarium Adler, pour finir au Field Museum qui le jouxte. Vous pourrez ensuite passer si vous avez le temps au célèbre Art Institute of Chicago, mais aussi au Museum Campus, situé dans Grant Park au bord du lac.

Le Shedd Aquarium

Beaucoup de guides placent l'aquarium en première place. Et il est vrai qu'il est particulièrement bien agencé avec des espaces dédiés et colorés pour les différentes parties du monde de l'Amazonie à la barrière de corail. Mais mon coup de coeur personnel va au planétarium et surtout aux multiples films passés dans des salles en forme de dôme, dans le style de la Géode. Sensations garanties et ce sentiment d'être tout petit dans l'univers. Sans oublier un collection fascinante d'astrolabes.

S'il vous reste du temps, il y a naturellement un tour organisé sur l'histoire du crime de la ville avec un tour en limousine et en anglais. Vous aurez ainsi un show à l'américaine, via l'humour et le bagout d'un showman en live dans le bus. Anglais presque parfait nécessaire pour apprécier à sa juste valeur, le débit et l'humour au-delà de la sympathie du guide.

Le crime à Chicago

On n'oubliera pas naturellement Chinatown, à quelques arrêts de métro.

Chinatow

Les distances paraissent courtes sur la carte, mais on peut marcher beaucoup ! Nous avons marché près de 20 km chaque jour, alors que l'on avait un pass de métro ! En fait, on privilégiera plutôt l'achat d'un pass vélo, permettant de rouler autant de fois que l'on veut, sachant qu'il y a plein de stations où les prendre et les laisser (9,90$ la journée en illimité). Le bus est pratique pour quelques stations, mais les embouteillages permanents le rendent à peine plus rapide qu'une bonne marche forcée. Le métro est de loin le plus rapide, avec des rames toutes les dix minutes en moyenne, mais des arrêts lointains. Les stations sont plus espacées qu'à Paris et en général, on se prendre plusieurs blocs à faire à pied (d'où les kilomètres à pied, CQFD).

Une Gold Coast au bord du lac Michigan

Il n'y a pas qu'en Australie qu'on trouve une Gold Coast, les États-Unis ont aussi la leur. Le nom est en effet aussi donné à un quartier historique de la ville. Au bord de la US 41, qui traverse ce quartier sur le littoral, on trouve ainsi de nombreuses maisons d'architecture victoriennes et des bâtisses classées à la protection du patrimoine. Ce quartier historique est connu pour être un des endroits les plus riches des États-Unis, avec un revenu moyen de 153.000$ ! Pour une demi-journée à tuer, c'est un endroit parfait pour aller flâner !

Si le style victorien n'est pas fait pas pour vous, tournez la tête de l'autre côté ! Vous aurez l'impression d'être sur les plages de Miami, si le soleil décide de s'en mêler, avec des plages longues de sable fin, qui se mêlent aux parcs, canaux et golfs qui viennent renforcer le côté de petite croisette au coeur de la région des Grands Lacs.

Faites aussi un tour à Belmont Harbour, au coeur du parc de Lincoln Parc. Au coeur de la verdure, un petit plan a été construit pour accueillir des bateaux. 818 places sont ainsi disponibles pour les différents bateaux, plus ou moins gros. Tous les ports se trouvent à proximité immédiats de plages, pour pouvoir se détendre au maximum lorsqu'il fait beau.

Mais vous pouvez aussi en profiter pour démarrer la route 66 qui part d'ici.

Croisière Chicago

Attention, si vous décidez de poser votre casque à côté de votre moto à cet endroit alors qu'il fait beau, vous risquez de ne plus jamais repartir...

Où dormir

Fairfield Inn & Suites
216 E Ontario St

Où manger

Giordano's
730 N Rush Street
Vous connaissiez les pizzas ? Ici, les pizzas ressemblent à des tartes/tourtes maisons, dont la plus petite pourrait suffire pour 4 personnes. Je ne vous parle pas des mediums et larges ! Un incontournable de Chicago.

The Windsor
160 E Huron
Derrière un cadre cosy et une carte non sophistiquée, se trouve un excellent restaurant. Vous pouvez naturellement vous y contenter de burgers, mais les rôtisseries sont excellentes et notamment l'entrecôte Windsor pour la qualité de sa viande et la finesse de ses smash potatoes. Pas besoin d'entrée ni de dessert, vous serez largement calés. Attention ! La qualité de la viande est proportionnelle à son prix.

Restaurant Lou Mitchell's
565 W Jackson Blvd, Chicago, IL 60661
site Lou Mitchell's

Plus d'infos sur les voyages

Notez cet article : Note actuelle: 5/5 (1 vote)

  • Currently 5.00/5

Commentaires

DiKo

Superbe article !
Merci !

10-09-2017 09:05 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous