english

Etats-Unis : les villes fantômes de l'ouest

De précieux témoignages du passé

De l'apogée de la ruée vers l'or au déclin de la crise économique

les villes fantômes de l'ouest américain

La légende américaine s’est forgée au gré des ruées vers l’or et des westerns qui ont poussé nombre d’aventuriers à exploiter les minerais et les terres de l’ouest du pays. Sur leur passage, de nombreuses villes minières ont prospéré avant d’être délaissées par ses habitants, partis vivre dans des cités plus modernes ou bien chercher d’autres filons d’or.

Le grand ouest américain a ainsi donné naissance à de nombreuses villes fantômes qui continuent de fasciner et peuvent constituer des étapes intéressantes lors d’un voyage aux Etats-Unis.

chalet des années 1850

Voici d’ailleurs quelques-unes des villes fantômes du grand ouest américains les plus incontournables. Des plus méconnues ou plus célèbres d’entre elles, ces dernières ne manqueront pas d’éveiller l’imagination de chacun et de replonger les visiteurs dans l’histoire plus ou moins mouvementé de ce pays mythique.

Bodie, la ville fantôme la plus célèbre au monde

S’il n’y en a qu’une à visiter c’est sans aucun doute à Bodie qu’il faudra se rendre. Il s’agit de la ville fantôme la plus connue et également la plus photographiée au monde.
Née au 19ème siècle dans la Sierra Nevada en Californie, la ville a été fondée par un chercheur d’or après avoir découvert un minerai. A son apogée, plus de 10.000 habitants y ont vécu au temps du far west.

On raconte que duels, holds up et autres fusillades y étaient monnaie courante. Malgré ces déboires, la ville connut une telle croissance qu’elle devint la seconde plus grande ville de Californie avec près de soixante-cinq saloons et son chemin de fer.
Hélas, les minerais se sont vite épuisés et la ville en déclin a connu divers incendies qui ont conduit les habitants à la fuir définitivement les lieux.

Désormais classée parc historique d'Etat, la ville constitue un site touristique singulier où il semblerait bien que le temps ait stoppé sa course. On estime qu’aujourd’hui, il ne reste qu’environ 5% des bâtiments d’époque qui constituaient la superficie totale de la ville qui est conservée et entretenue.
Bodie est ouverte au public tout au long de l’année mais en raison de son altitude (2.550m), la ville est souvent recouverte de neige et donc inaccessible en hiver. Mieux vaut donc prévoir une visite en été, à compter de mai ou juin.

caisse dans le bar de la ville fantôme

Calico, la ville fantôme touristique

Egalement située en Californie, la ville fantôme de Calico propose une toute autre expérience. Cette ancienne ville minière fondée en 1881 a été entièrement aménagée en attraction touristique et propose contre un droit d'entrée plusieurs animations telles que des visites guidées des mines ou des duels au pistolet pour revivre la ruée vers l'or.

C'est en 1907 que la ville de Calico a été désertée en raison d'une forte dévaluation du prix de l'argent et l'épuisement des mines de borax. La bourgade a été restaurée dans les années 50 avant de devenir un parc dans les années 60. Aujourd'hui classée monument historique de Californie, plusieurs bâtiments d'époque sont toujours présents dans la ville tandis que des répliques viennent remplacer les bâtisses détruites.

Aux portes de la Vallée de la Mort, la ville fantôme de Rhyolite

Si on prend la route du côté du Nevada, il ne faudra pas manquer la curieuse ville fantôme de Rhyolite. Un nom tout aussi curieux qui dissimule une petite bourgade dont la plupart des bâtiments étaient conçus en matériaux durables et non en bois contrairement aux coutumes de l’époque.

Fondée en 1904 en pleine ruée vers l'or, elle a connu une fulgurante croissance jusqu'à connaître une population de 10.000 habitants. En seulement trois ans, la ville s'est munie de trois lignes de chemin de fer, de 50 saloons, d'un opéra, de plusieurs magasins, de banques, d'une école et même d'une piscine.
Pourtant, en 1908, en raison de l'épuisement des minerais d'or, les habitants délaissent cette cité en plein apogée et le dernier habitant décède finalement en 1924.

Cody, aux portes du parc Yellowstone

Connue principalement pour ses rodéos, Cody cache aussi une ancienne ville Old Trail Town. Des maisons, granges, objets des Etats voisins ont été récupérés et rassemblés dans cet espace. Une ville des années 1900 a donc été reconstituée. Visite possible (8$).

une droguerie digne de la petite maison dans la prairie

Cisco, en Utah

En Utah, on pourra faire une halte dans la ville fantôme de Cisco immortalisé dans des films comme Point Limite Zéro ou encore Thelma et Louise. Cette petite cité a été fondée au 19ème siècle en tant qu’arrêt ferroviaire pour les trains à vapeur. Très vite, la ville a prospéré grâce au commerce, à l'hôtellerie et à l'élevage de moutons. Pourtant, un changement de mode de vie, l'abandon de la locomotive à vapeur et le contournement de l'autoroute ont poussé les habitants à abandonner la ville.

Il existe des centaines d’autres villes fantômes à travers tous les Etats-Unis, chacune d’elle représente une archive du passé et a une histoire à raconter. Ces villes fantômes n’ont rien d’effrayant, au contraire elles sont fascinantes et passionnantes.

les traces du passé le long de la route sont omniprésentes

Plus d'infos sur les voyages

Bering