english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

La route des Trolls ou Trollstigen

Virages en épingles à cheveux avec un panorama grandiose à la clé

La route 63 : de Langevatnet à Sogge bru à côté d'Andalnes

Les Trolls... ces êtres issus de la mythologie nordique incarnent les forces naturelles et magiques, en opposition aux hommes et aux dieux. Ces Jötunns sont toujours associés à la nature hostile et dangereuse... de quoi donner une idée de ce que la route 63 réserve à ceux qui osent s'y aventurer. La légende rejoint la réalité avec la Trollstigen, cette route touristique, inconstestablement la plus sauvage des 18 routes touristiques de Norvège.

Les trolls de la mythologie nordique

Dans notre monde, la route 63 commence à Langevatnet et s'arrête à Sogge bru à côté d'Andalnes. Rien d'haletant quand on ramène la croyance aux chiffres et nombres de la cartographie moderne. Et pourtant !

Vieux troll

Certains n'y voient que 11 virages... que d'autres voudraient comparer aux 17 virages célèbres de la région parisienne. Vous n'y serez pas du tout si vous vous contentez de cet ersatz ! Soyons clairs, il ne faut pas se limiter au tronçon touristique de ces fameux 11 virages entre Valldal et Andalnes. On vous conseille réellement de parcourir en entier cette route de 106 kilomètres avec à la clé, une route de montagne digne des plus grandes avec en prime une vue magnifique sur le célèbre fjord Geiranger et sur les montagnes à l'état brut. La nature dans toute sa splendeur !

Panneau routier attentin passage de trolls

La route commence déjà en altitude par un magnifique paysage de montagne et de lacs enneigés (dans le même style que la route 55 du toit de la Norvège).

Le panneau de la route 63 des Trolls

Elle passe ensuite par le point de vue de Danlsnibba. Attention ! Danlsnibba constitue un écart de la route principale. Pour y accéder, il faut s'acquitter d'un péage de 12€ et faire 5 kilomètres en petites épingles très serrées et en dévers. En cadeau à vos sueurs froides et vos angoisses éventuelles, vous trouverez une vue magnifique sur le Geiranger. Mais la route elle même est un régal, digne d'un passage du plateau lent avec les sensations, l'altitude et le paysage surtout en sus. C'est très beau mais vous l'apprécierez encore plus s'il fait beau. S'il pleut déjà en bas vous aurez le froid, la pluie et une route glissante pour monter et une vue bouchée en haut. Mais si vous voulez des sensations à moto, peu de routes vous en donneront autant.

La route qui mène au point de vue Dalsnibba

Mais pas d'inquiétude, si les tripes ou le temps vous incitent à continuer votre route vers le Geiranger, vous aurez l'occasion de voir de belles images dans la descente.

Puis arrive cette fameuse descente vers le Geiranger. Des kilomètres de pur plaisir pour les motards même sous la pluie comme cela a été le cas.

Virages de la route touristique 63

Mais arrivé à Geiranger, ce n'est pas fini. Il faut continuer et remonter vers les sommets avec toujours autant de virolos au sein d'une pente à 9%. Attention, arrivé à Eisdal, il faut prendre le ferry pour Linge avant de continuer par voie terrestre la route 63. Pour ceux qui voudraient s'arrêter là, il n'y a qu'un petit hôtel restaurant avec une BSA dans la vitrine et pas un chat dehors. Le trou du monde !

Annonce de brouillard sur la route des Trolls

C'est a partir de Linge que nous attaquons la partie la plus touristique de cette route. Les motards se font plus nombreux que dans le reste du pays, coïncidence ? La grande particularité de ce tronçon: une pente raide de 9% sur ses 11 virages. Ouverte depuis 1936 après 8 ans de construction, cette route bien qu'elle se soit élargie avec le temps, conserve encore aujourd'hui son étroitesse avec de nombreux endroits ne pouvant laisser passer qu'un véhicule.

La route qui mène au point de vue Dalsnibba

De magnifiques aires de repos pour admirer le paysage

Au cours de ce trajet reliant les deux axes Geiranger et Trollstigen, Plusieurs aires de découverte sont aménagées: Gudbrandsjuvet gorge qui permet de découvrir les cascades et de se rendre compte du débit impressionnant de la rivière et Trollstigplatået avec ses points de vue sur la vallée et les épingles magnifiques.

Les gorges de Gudbrandsjuvet sur la route des Trolls

Un peu plus loin, c'est un moulin à eau qui utilise toute la puissance de l'eau de la rivière...

Moulin à eau sur la rivière des trolls

Au sommet, la récompense est immense avec une vue magnifique (si il fait beau !) sur la route et sur le dénivelé de 320 mètres de la cascade Stifgfossen.

Cascade sur la route des Trolls, le brouillard à couper au couteau au-dessus

Et puis à mi-chemin, si vous avez faim, vous pourrez gouter à l'une des spécialités norvégiennes avec les fraises. Les champs s'étendent à perte de vue et il est possible de s'arrêter sur le bord de la route à l'une des petites cahutes pour y acheter ce fruit qui comme les baies et un vrai élément de la cuisine norvégienne.

La route des fraises : des champs à perte de vue

Afin de profiter de cet environnement d'exception, de nombreuses activités s'offrent aux Motards qui veulent bien abandonner quelque temps leurs motos

Admirer les cascades des fjords, comme celle de Brudesløret (traduite par l'expression "le voile de la mariée") ou celle de De syv søstrene (dites "les sept soeurs"), monter à bord d'un bateau semi-rigide pour une balade, faire une randonnée pédestre, rejoindre l'ancien sentier équestre de Kløvstien, pratiquer la pêche, s'expérimenter au rafting ou encore tester le canoë kayak sur le Geiranger sont autant de choses divertissantes à mettre sur sa to do list durant votre séjour.

La montagne des Trolls ou Trollstigen

Attention, la route est ouverte de la mi-mai à octobre environ selon les conditions d'enneigement.

Après cette route des trolls, direction Bud pour découvrir la route de l'Atlantique.

Plus d'infos sur les plus belles routes de Norvège et les trolls

Commentaires

Panpan_a_moto

Avec ça, moi je sais toujours pas si vous les avez vu ... les Trolls ?

07-08-2015 22:11 
Le Modérateur

ils étaient cachés dans le brouillard... on les entendus en tout cas !

08-08-2015 10:58 
jlvmoto

Je rêve de le refaire mais avec le soleil... Sous la pluie, il y avait les sensations mais pas la visibilité.... En tous cas, une expérience incroyable. On se çroirait en haute montage alors que l'altitude ne dépasse que rarement les 1000 m.

08-08-2015 17:58 
BIG83

Salut
Ah ben merte, des fraises au pays des Trolls... Superbe.

08-08-2015 19:04 
KPOK

Citation

Un peu plus loin, c'est un moulin à eau qui utilise toute la puissance de l'eau de la rivière...
J'ai comme dans l'idée qu'il ne dort pas sur place, le meunier. Ou alors il est très très sourd.

11-08-2015 09:12 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

KTM