Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Tout sur l'Ace Café

Un simple café de bord de route, transformé en lieu mythique devenu une franchise internationale

Londres, d'abord, puis Lucerne, Pékin, Barcelone, Orlando...

Tout sur l'Ace Café7 décembre 1997 : dans la banlieue de Londres, un café ouvre ses portes. Pas de quoi imprimer de quoi emballer des fish & chips, pensez-vous. Et pourtant, sur le parking à côté d'un boulevard circulaire dans la banlieue nord-ouest de Londres, pas loin de Wembley, la foule attend l'événement avec ferveur et impatience. C'est que depuis sa fermeture en 1969, presque trois décennies se sont passées, qui ne semblent pas vraiment avoir écorné le mythe.

Mais qu'est-ce donc que le Ace Café ? Au départ, l'endroit avait tout pour suivre la même vie anonyme et un rien crasseuse que de millions d'enseignes similaires de par le monde : en 1938, près d'un grande axe de circulation, le Ace Café n'est autre qu'un ensemble comprenant une station essence avec 10 pompes (elles arrivèrent en 1939), un espace de lavage, un petit atelier de réparation et un café - restaurant. L'endroit se destine d'abord aux routiers, très nombreux à passer par là et la photo ci-dessous montre le bâtiment tel qu'il était en 1938.

Tout sur l'Ace Café : le batiment en 1938

Néanmoins, comme le Ace Café était ouvert 24 heures sur 24, il commença à devenir une base pour des groupes de motards, allant de pair avec l'âge d'or de la motocyclette anglaise (dont l'histoire est contée au fabuleux musée de Birmingham). Ainsi, dans les années 50, l'Ace Café vit la fréquentation des Ton Up Boys (le "ton" est la barre des 100 mph, soit 163,2 km/h) puis celle des Rockers dans les années 60, qui venaient se regrouper et écouter de la musique : à cette époque, les radios publiques anglaises ne passaient pas de rock'n roll et cette musique était vue comme contestataire dans une Angleterre bourgeoise et conservatrice. Entre motards, la phrase "see you at the Ace" (on se retrouve au Ace) devient célèbre.

Tout sur l'Ace Café, le rendez-vous des Rockers

Rénové en 1949, fermé en 1969, renaissance en 1997

Un peu endommagé par des bombardements pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'Ace Cafe doit être reconstruit.

En 1969, les locaux furent modifiés à la fermeture, avec le rez de chaussée consacré à un magasin de stockage et de montage de pneus tandis que le premier étage servait à garer des véhicules de livraison. Cela aurait pu signifier la fin de l'histoire.

Mais au début des années 90, Mark Wilsmore rachète le nom et commence à organiser des petites réunions Ace Café, sur le parking à partir de 1994. Au départ, Wilsmore voulait juste, une fois par an, faire une petite fête pour célébrer l'histoire du Ace Café. Pour les 25 ans de l'anniversaire de la fermeture, il organisa une fête sur le parking le dimanche 4 octobre 1994 : 12.000 motards y participèrent !

Tout sur l'Ace Café, la renaissance en 1997

Palpant la nostalgie qui était accolée au nom et au lieu, Wilsmore prépare ainsi la réouverture du Ace Cafe en 1997 (et 25000 motards étaient présents au Ace Day cette année là !) et rénove complètement les lieux en 2001 ; les grandes baies vitrées permettent à tout le monde d'admirer les véhicules sur le parking. Immédiatement, la légende renaît, les motards affluent à nouveau. L'endroit n'est plus ouvert 24 heures sur 24 et les fans d'automobile en ont aussi fait un lieu de rassemblement et en même temps, le logo d'époque (un as de trèfle) est quasiment devenu une marque à lui tout seul. Des marques de moto se lient au Café, le temps d'un événement (Metzeler y a lancé son calendrier, Royal Enfield y a organisé la présentation de sa Continental GT tandis que Triumph a même fait une série limitée de sa Thruxton) et en pleine mode rétro / hipster / cool, le lieu est follement à la mode.

Tout sur l'Ace Café, la série limitée Thruxton

De fait, si le premier Ace Café avait servi de décor à une scène du film "the leather boys", le nouveau est de plus en plus vu à la télé : des scènes d'émissions telles que Fifth Gear et Top Gear y sont tournées, tandis que l'aventurier-acteur Ewan McGregor avoue que s'est son café préféré. En 2009, il est reconnu comme "meilleur local pub" par une publication anglaise.

De quoi donner des idées aux investisseurs, tout ça...

Une légende qui s'internationalise

Car, des motards, il y en a partout dans le monde et ils cherchent parfois le même type d'environnement : de la bouffe simple et pas chère, du café à volonté, quelques bières, une déco avec deux ou trois moto, des posters anciens avec une ambiance plus Betty Boop que Sons of Anarchy et hop, il est où le bonheur, n'aurait plus à crier Christophe Maé.

Du coup, le Ace Café s'internationalise. On en trouve désormais en Finlande dans la ville de Lahti, près du musée de la moto de Veistamontaku ; en Suisse, à Lucerne ; et il y a même eu un Ace Café temporaire au Japon, pendant le MotoGP sur le circuit de Motegi.

Tout sur l'Ace Café : ici une RC30 devant la cuisine à Barcelone

Et un autre vient tout juste de s'ouvrir à Barcelone, dans lequel une belle Honda RC30 trône d'ailleurs juste à côté de la cuisine. Nous avons eu le privilège d'y diner juste avant l'ouverture officielle, dans le cadre des essais des Honda CB 1100 et CMX 500 Rebel.

Il y en a un autre aux Etats-Unis, en Floride, à Orlando et il est donc à l'échelle américaine : il intègre un concessionnaire BMW, un D-shop Dainese, une galerie d'art avec des photos et des objets qui tournent principalement autour de l'univers de la moto et du rock'n roll...Un autre doit s'ouvrir à Singapour et il y en a également un en Chine à Pékin, comme le montre la photo ci-dessous. On appréciera le "since 1938" à sa juste valeur...

Tout sur l'Ace Café, ici à Pekin

Bref, où que vous soyez, il y a donc un Ace Café pas trop loin : ce temple de la culture motocycliste mérite donc un petit coup d'œil, non ? Et bien entendu, il y a déjà une tonne de produits dérivés : T-shirt, mugs, porte-clés, autocollants et mille autre babioles...

Plus d'infos sur l'Ace Café