Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Comment bien démarrer une moto au kick

Monocylindre, deux-temps, quatre-temps, bicylindre et plus...

Tous nos conseils pour partir du premier coup de jarret et ne pas subir le fameux retour du kick

C'est bien triste : les motards d'aujourd'hui ont perdu, quasiment à jamais, le goût de la poésie. Celle du kick. En échange, ils ont été gâtés avec un package fort complet : permis A2, gilet jaune, éthylotest, 80 km/h, gants homologués, plaque d'immatriculation d'un mètre carré, radars privatisés, radars tronçons. Et le démarrage d'un coup de pouce, voire même d'une seule micro pression sur un bouton comme chez Ducati ou Suzuki (avec le Easy Start System comme sur une SV 650 par exemple). C'était mieux avant ?

Évidemment que c'était mieux avant ! Le kick, c'est la quintessence de la relation entre un motard et sa moto. Le kick, ce n'est pas qu'une petite tige métallique qui actionne, via une pignonnerie, l'embrayage puis le bas-moteur (vilebrequin) et dont l'apparition remonte à une Scott britannique bicylindre deux-temps en 1910.

Dans les années 70, certaines motos se sont construites une mauvaise réputation à cause de leur démarrage délicat, telle la XT 500 de 1976.

Conseils : démarrer une moto au kick, l'exemple de la XT 500

Non, ceux qui ne voient que cela n'ont rien compris : le kick, c'est l'expression de votre désir et de votre force intérieure. C'est le prolongement de votre mojo. Si votre moto ne démarre pas, c'est qu'au fond, votre karma n'était pas en phase avec elle et que le destin a décidé de vous renvoyer dans votre petit deux-pièces, en ce moment où vous n'étiez pas digne d'aller expérimenter ce moment suprême de liberté et de bonheur sur la route. Du coup, les Dieux de la mécanique vous ont ignoré comme une vulgaire loque. Le démarrage au kick, ça se mérite.

Le kick, c'est la meilleure sélection possible entre les pieds-tendres, les poseurs, les usurpateurs, d'un côté et les motards au cœur pur de l'autre. Voici nos conseils pour que vous puissiez vous retrouver du bon côté de la force. Parce qu'au final, le démarrage au kick, c'est fort simple : c'est 50 % de technique, 40 % de doigté (des pieds) et 10 % de chance...

Petit manuel du bon motard qui sait manier le kick

Bien entendu, on commence par se mettre au point mort au préalable. Après, cela varie un peu en fonction de la machine.

Sur un petit deux-temps

Conseils : démarrer une moto au kick, un petit deux-temps

Là, c'est le plus simple : au hasard (on va prendre la moto la plus produite de cette catégorie, la Yamaha 125 DT MX), c'est vraiment facile ! On met le contact, on ouvre le robinet d'essence, un coup de starter si la moto est froide et on descend le kick d'un geste déterminé, mais sans violence non plus. En fait, avec un peu d'habitude, on pourrait même démarrer ce genre de moto à la main !

Sur un gros monocylindre 4-temps

Là, ça se complique vraiment. Parce que les soupapes, ça change tout. La compression d'un "gromono" est telle qu'un bon gros motard de 90 kilos pourrait se mettre debout sur le kick sans que le foutu truc ne descende. Il va donc falloir ruser : et la ruse, elle s'appelle "décompresseur".

Le décompresseur a une vertu : il permet d'aller passer le point de compression maximale (le point mort haut), moment crucial qui permet ensuite d'actionner vraiment le kick. Ce fameux décompresseur est, selon les motos, actionné par une gâchette (on veillera alors à la bonne tension du câble), mais il est aussi parfois automatique (lié au kick, qui actionne une soupape de décompression en descendant).

Ensuite, c'est une question d'école. Sur un gros mono à l'anglaise genre BSA ou Velocette, il va falloir titiller le carbu Amal pour faire venir l'essence. C'est plus simple sur les gros monos japonais, on se contente des fondamentaux (clé, robinet d'essence, starter à froid).

Conseils : démarrer une moto au kick, un mono anglais

Une fois le point de compression passé, on laisse le kick remonter et ensuite, on l'actionne d'une pression longue, vigoureuse et surtout, régulière, jusqu'en bas de la course du kick. On ne va pas se mentir : il faut un peu d'énergie dans la manœuvre, mais ce n'est pas non plus insurmontable (une Royal Enfield EFI se démarre assez facilement au kick, par exemple) ; si l'on prend une analogie avec la mécanique, le démarrage au kick, question énergie, c'est plus du couple que de la puissance, il ne faut pas frapper comme un sourd mais accompagner avec force.

Chaque moto a ses particularités mais en général, cela se fait poignée de gaz fermée.

Une fois réussi, si le moteur est froid, on fera chauffer doucement la moto en maintenant les gaz à la poignée, histoire de ne pas caler bêtement et de devoir tout recommencer. De même, certains embrayages peuvent coller à froid : on pensera donc à actionner le levier quelques fois avant d'engager la première...

Enfin, si la moto est réputée difficile, on pourra, essence et contact coupé, actionner le kick deux ou trois fois avant de lancer la procédure, histoire de mettre un peu d'huile dans le cylindre et de faciliter les mouvements de l'équipage mobile. De même, si vous ne conduisez pas votre moto par forte chaleur pendant des heures, une huile avec un indice de viscosité à froid plus bas vous facilitera la tâche (c'est le nombre à deux chiffres avant le W : exemple : 15W40). Et bien entendu sur ce genre de motos, de bons réglages (carbus, allumage) et une bougie en bon état sont essentiels, sinon ça va vraiment tourner à la galère !

Conseils : démarrer une moto au kick, un mono japonais

Si, côté japonais, le démarrage au kick des gros monocylindres est lié à l'époque des gros trails de la fin des années 80 (voire d'un peu plus tard pour Suzuki, qui a tardé à électrifier son DR 600), certaines machines comme la Yamaha SRX 600 plus, plus récemment, le revival de la SR 400 ont conservé des kicks.

Sur un gros bicylindre

Cela peut être assez intimidant, notamment quand on pense aux anglaises et à leur allumage Lucas capricieux, telles les Triumph et Norton des années 60 et 70. Là encore, sur une moto bien réglée, ce n'est pas insurmontable et on n'a déjà plus le problème de la compression à passer. Là aussi, plus que jamais, carburation et allumage en bon état seront les clés d'un démarrage réussi.

Conseils : démarrer une moto au kick, norton commando

Par exemple, une Norton 850 Commando peut être impressionnante, car il faut aller vraiment vouloir la démarrer, la machine. Il faut un coup de kick vigoureux et y mettre de l'énergie (lors des premières tentatives, un peu timide, on va avoir l'impression que le kick ne veut pas descendre) et il faut vraiment y aller franchement, après avoir titillé les carbus. Chaque machine a ses spécificités, mais sur ce genre de moto, un filet de gaz à la poignée aide en général à un bon démarrage.

Sur des trois ou quatre cylindres

Conseils : démarrer une moto au kick, un quatre cylindres japonais

Elles aussi ont eu des kicks : des premières Honda CB 750 de 1969 (jusqu'à la Kawasaki Z 1000 de la fin des années 70, voire même la Yamaha XS 1100 de 1979, ou le kick de secours était planqué sous la selle), en passant par les trois-cylindres anglais (Triumph Trident T150 et BSA Rocket 3), les multicylindres se démarraient aussi au kick. En règle générale, plus on réduit la cylindrée unitaire et plus c'est facile. Le procédé est assez simple pour les japonaises (un mouvement ample mais régulier), un peu plus subtil (forcément !) sur les anglaises, moins sur l'effort à produire, qui reste mesuré, mais sur la bonne ouverture des gaz, qui varie entre une moto froide, chaude, un peu tiède ou beaucoup tiède.

C'est que c'est subtil, le démarrage au kick. On vous l'a dit, c'est même toute une poésie.

Plus d'infos sur le démarrage au kick

Commentaires

froggyfr99

Rhaa lovely !
Tout est dit, rien à rajouter. Evidemment y a souvent que les vieux ronchons à qui ça cause, ce genre de choses.

16-05-2018 07:19 
XM

je confirme, démarrer un DTLC à la main est possible (si tant est que cela puisse présenter un intérêt, mais ça marche).
et sur les gromonos, une astuce d'un pote: tourner le guidon à gauche pour ne pas s'éclater la rotule dedans en cas de retour de kick féroce...

16-05-2018 07:28 
BIG83

Salut
Mon frère démarrait le 500 xls au bras. Bon frangin il a des bras comme mes cuisses et des doigts d'ours ( bon paysan oblige ).
Mais faut dire que le 500 xls démarrait très facilement. Tu cherchais le point et tu t'appuyais tranquillement de tout ton poids dessus et...poumpoumpoum.
Lorsque je passais le PC sur 650 z, le moniteur me faisait gentiment remarqué que j'avais... un démarreur électrique aussi...... Je l'ai toujours démarré au kick...

kawasaki-z650-1976-700px.jpg


Bon maintenant les possesseurs de DR ils ont loué l'avènement du démarreur électrique, car louper le démarrage c'était la merde...
... et l'hiver, quand tu as bien tout fermé, les 16 couches de ta veste, bien enfilé tes gants d'hiver et que ça fait 10 fois que tu pompes et que ça démarre pas....furax

16-05-2018 10:24 
kalvados

BIG83, ton passage sur le DR résume très bien ce que j'ai vécu en plusieurs occasions, le pire étant d'arriver à la démarrer mais caler au bout de quelques minutes, avant qu'elle ait vraiment chauffé.
J'ai pris quelques suées comme ça, sans parler de la réaction des BAR lorsque le feu passe au vert et que je suis, forcément, devant la file ^^

Sinon, mon père avait (a toujours mais en attente de remise en service) la même 650 Z que sur ta photo, et de mémoire le démarrage au kick semblait un peu aléatoire (même si au final il marchait, contrairement au démarreur).

16-05-2018 12:40 
Flakes

Cool, merci pour les astuces !

16-05-2018 14:22 
waboo

Sur une enduro Yam 400, j'ai toujours peiné à démarrer. La technique qui fonctionne changeait à chaque redémarrage...

Sachant que la vicieuse avait, de plus, un démarreur électrique qui refusait obstinément de lancer la capricieuse mécanique.

16-05-2018 14:35 
BIG83

Salut
J'avais un pote qui possédait un 500 CR... Etrangement, le 500 xls démarrait mieux... Le CR, tu restais quillé sur le kick et ça ne bougeait pasau bord des larmes
Par contre quand il craquait, tout le monde aux abris.... J'ai fait le drapeau quelques fois dessus....
V

16-05-2018 15:57 
VFatalis

Ah c'est malin, maintenant mon vieux DR600 me manque... Ça se méritait un gromono au kick.

Merci pour l'article :)

16-05-2018 20:25 
froggyfr99

Suzuki 750 GS: démarrage indifférent au kick ou au bouton rouge.
Mais avec le kick, c'était quand même vachement plus classieux.

sourire

16-05-2018 20:35 
PhJ

Je me souviens d'un XT des années 80 qui avait usé mes semelles droites à force de kicker.
Cette machine était sentimentale: lorsque j'ai voulu la vendre, elle n'a jamais voulu démarrer tant qu'un potentiel acquéreur était présent. Dès qu'il fut parti, ma vieille à démarré du premier coup.

16-05-2018 22:37 
Cath

J'ai eu un 600 DR et, avec un peu d’expérience, il démarrait facile. Par contre, quand le moteur s’étouffait au beau milieu d'un embouteillage, là, c'etait moins drôle...

17-05-2018 18:57 
fift

Oh Cath, ça faisait un bail ...

18-05-2018 10:21 
GromonoFou

Avec mes 3 500XT, j'avais rajouté dans la "trousse d'outillage" un jeu de cales. Si le Gromono ne craquait pas au bout de 3 coups de kick, je recalais l'allumage...




Cékika

18-05-2018 10:42 
GromonoFou

Avec mes 3 500XT, j'avais rajouté dans la "trousse d'outillage" un jeu de cales. Si le moteur ne craquait pas au bout de 3 coups de kick, je recalais l'allumage...

Cékikadi que ça vibre un Gromono???


Sur les 600 (XT, TT ou TTR), il suffisait de sauter sur le kick.
Certains (que je ne nommerai pas) ont d'ailleurs été marqués à vie par la vision de mon corps d'éphèbe aux muscles graciles s'élevant vers le ciel et retombant gracieusement sur la tige de métal chromé...

18-05-2018 10:47 
Nounours48

Citation
GromonoFou
Certains (que je ne nommerai pas) ont d'ailleurs été marqués à vie par la vision de mon corps d'éphèbe aux muscles graciles s'élevant vers le ciel et retombant gracieusement sur la tige de métal chromé...

Et recommencer encore et encore jusqu'à ce que ... ha ben non, recommencer ... pipeau

18-05-2018 14:17 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous