english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire du Mexique

De la Mésoamérique à aujourd'hui

Des siècles de domination espagnole

Le conquistador Hernán Cortés L'histoire mexicaine peut se catégoriser en trois époques : la période préhispanique, la période coloniale et la période post-indépendance.

Mésoamérique

C'est à cette époque de l'histoire que se développent les cultures mayas, aztèques et tarasques, entre autre. S'ils existent plusieurs civilisations cohabitant dans la région, de nombreux points communs les réunissent. On peut par exemple citer les similitudes religieuses, avec des croyances polythéistes, des sacrifices humains et la croyance d'un inframonde après la mort. La similitude entre leurs temples rituels saute d'ailleurs aux yeux. On distingue surtout ces peuples par leur mode de vie, certains étant des chasseurs-cueilleurs, d'autres des agriculteurs... Qui échangeaient les biens dont ils avaient besoin.

C'est au début du 16ème siècle qu'arrivent les premiers colons. Le conquistador Hernán Cortés est le premier à avancer dans les terres et déclarer le territoire espagnol. Si les habitants, des Aztèques, n'opposent d'abord pas d'opposition à l'envahisseur, cela change peu à peu. Ils pensent tout d'abord à une intervention divine, mais plus les Espagnols s'avancent, plus cette croyance disparaît. Dès 1521, les Aztèques voient leur capitale rasée, grâce notamment à l'aide de leurs rivaux Tlaxcaltèques. Cette défaite aide grandement l'Espagne à s'imposer dans la région, les autres civilisations étant effrayées du sort des Aztèques. Ainsi, les Tarasques n'émettent aucune opposition à la couronne espagnole. Seules les tribus du nord continuent à s'opposer à l'envahisseur, attaquant régulièrement les mines d'argent exploitées par ces derniers.

Les Espagnols vont arriver par vague pendant près de trois siècles alors que les territoires sont renommés "Nouvelle-Espagne". Ils importent le catholicisme, s'étendent jusqu'au Texas et à la Nouvelle-Orléans actuels jusqu'à la signature d'un traité avec les Etats-Unis fixant les frontières entre les deux pays. Au fil des siècles, une hiérarchie s'installe entre les habitants : les métis issus de mariages mixtes, les créoles nés de parents espagnols dans les colonies et les Espagnols ayant émigrés. Les créoles sont discriminés et vont mener l'indépendance à bout de bras.

La guerre d'indépendance

Après trois siècles d'inégalités, de richesses accaparées par une minorité et d'esclavage, la Nouvelle-Espagne rentre dans une période de crise à la fin du 18ème siècle. Les créoles revendiquent de plus en plus de liberté, notamment grâce à l'éducation d'une minorité d'entre eux. Les guerres napoléoniennes, l'indépendance américaine et un ras-le-bol généralisé fait germer des idées d'indépendance. En 1810, Miguel Hidalgo lance le Grito de Dolores et appelle la population à se soulever contre Joseph Bonaparte qui a remplacé le roi en Espagne. S'il n'aspire pas à un Mexique indépendant, il se rebelle contre la domination française.

Hidalgo est tué dès 1811, mais les soulèvements ne s'arrêtent pas pour autant, bien qu'ils faiblissent. Entre 1815 et 1821, les actions se limitent à de petites guérillas et perdent en popularité à cause des violences commises par les troupes. Finalement, en 1821, Iturbide, un défenseur de la couronne, change de camps et convainc les indépendantistes de s'allier à lui à condition d'accepter le catholicisme comme religion d'état et une égalité entre Espagnols et Créoles. Le 21 septembre, les troupes indépendantistes proclament l'indépendance du Mexique.

Les premières décennies sont mouvementées, entre instabilité politique, ignorance des Indigènes de l'existence même de la nation, dettes non remboursées... La guerre civile fait rage, la France intervient sur le continent, un empire éphémère se crée même quelques années. En 1876, Porfirio Diaz prend le pouvoir. Il impose au pays une dictature de 30 ans, tout en améliorant fortement sa situation économique et sa modernité. Les paysans sont expulsés de leurs terres au profit d'investisseurs étrangers et aux hautes sphères sociales. En 1910, les populations sont extrêmement appauvries. Lors des élections, Francisco Madero présente sa candidature, alors que depuis trente ans les élections sont truquées. Il est emprisonné, puis exilé aux Etats-Unis. Il appelle le peuple à se révolter.

Son appel est entendu et il est quelques mois plus tard élu président. A peine deux ans plus tard, un coup d'Etat le renverse. Des turbulences politiques s'enchaînent, jusqu'à 1929, date à laquelle le Parti national révolutionnaire prend le pouvoir.

Le 20ème siècle

Si la situation économique du pays s'améliore fortement, que les productions pétrolières se nationalisent et que le Mexique participe activement auprès des Alliés lors de la Seconde Guerre Mondiale, le 20ème siècle reste marqué par de profondes inégalités et une impunité du gouvernement. De nombreux enlèvements sont relevés dans les années 60 ans les milieux d'extrême-gauche, des étudiants sont fusillés lors de manifestations. Le pouvoir reste pourtant dans les mains du PNR jusqu'en 2000.

Parallèlement, une économie souterraine s'est mise en place au Mexique, notamment le trafic de drogue. Les problèmes d'immigration vers les Etats-Unis deviennent récurrents au début des années 2000. Les cartels sont toujours très actifs aujourd'hui, la crise migratoire s'empire encore plus depuis 2017. Le pays reste tout de même la seconde puissance économie d'Amérique latine.

Plus d'infos sur les voyages

Commentaires

freedom ciao tutti

Emiliano Zapata,

20-01-2019 09:19 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous