Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Mexique - voyage et carnet de route dans le Yucatan

10 jours à travers la province du Yucatan : 1400 km en Honda Goldwing

J4: Tulum – Kohunlich via Chetumal

Nous prenons la Goldwing pour une longue journée de route. Au total, 320 km. Direction le sud, vers Chetumal via Felipe et le lac Baccalar.

La route large et droite est en bon état. Elle ne doit pas être vieille. Nous voyons encore les traces du chantier: les arbres calcinés sur le côté de la route, la jungle autour... Un sentiment de culpabilité m'envahit. L'homme taille ses tranchées dans la nature vierge ! L'effet est digne de celui des reportages sur la déforestation de la forêt amazonienne...

route déforestée au Mexique Yucatan

Nous roulons doucement (maxi 70 miles) sur cette route. Le soleil tape... et la route semble longue. Après Pedro Antonio, nous découvrons, sur la gauche de la route, le lac Baccalar, un lagon appelé à juste titre  « la lagune aux sept couleurs ». Ce lac communique avec la baie de Chetumal. Nous nous rendons dans le centre du village au bord de ce lac sur une plage publique. Nous sommes en Polynésie !

Baccalar au Mexique Yucatan

Les reflets verts, les chalets sur pilotis, les villas cachées... et l'absence totale de touristes ! Les cars ne viennent pas jusque là. Pause baignade alors que le soleil tape très fort mais il ne faut pas trop s'attarder. Il nous reste des kilomètres avant d'arriver à Kohunlich. Direction Chetumal où nous ne passerons pas car nous prenons directement cap à l'ouest sur la N186. Notre frayeur du jour sera de trouver une station essence car attention, elles ne courent pas les kilomètres. Les stations « Pemex » (qui appartiennent à l'Etat) sont souvent près des villes qui peuvent être espacées de 250 km donc attention aux petits réservoirs ou aux grosses consommations. Nous ferons un détour à Chetumal et ferons le plein comme prévu.

Direction l'ouest sur la route pour Escarcega. Soit disant qu'il nous reste 50km mais ce sera plutôt 70km. Le paysage change totalement. La forêt est moins sèche. Celà ressemble plus à la jungle. Une jungle par moment envahie par des cultures de canne à sucre. Le soleil se couche et nous ne voyons pas encore la pancarte « Kohunlich » qu'il ne faut absolument pas manquer sous peine de faire des kilomètres et des kilomètres avant de s'en rendre compte. La pancarte est enfin à gauche.

Hotel explorean à Köhunlich

Nous voila sur une départementale au milieu des cannes à sucre à rechercher l'hôtel « Explorean ».
Nous y voilà! Le clou de la soirée: l'hôtel est situé en haut d'une colline! David doit emprunter un sentier rocailleux raide et avec virage. Autant dire que nous allons hésiter mais il n'y a pas le choix donc on croise les doigts, on prend son souffle et on ne se raidit pas sur la moto. Ouf! Nous sommes en haut. Il est 19h et nous découvrons un hôtel magnifique à la hauteur des lodges africains. Une superbe piscine avec vue sur la jungle (nous sommes au dessus des arbres). C'est magique !

Piscine

J5: Kohunlich-Calakmul

Après un petit déjeuner face à la piscine, nous décidons de visiter le site très peu connu de Kohunlich (peu de guides en parle).
Le site est à 3 kilomètres mais nous voulons partir directement vers Calakmul après la visite. Nous chargeons donc la moto et David se prépare à la fameuse descente sur les graviers... avec ce monstre! Quelques marches arrières pour se mettre dans l'axe, quelques arrêts et redémarrages du moteur... et une descente en roue libre sur certains tronçons. Nous voilà en bas après beaucoup de   sueurs froides ou plutôt chaudes ! C'est bon, nous pouvons partir mais... alors que tout est prêt, le moteur ne démarre plus! Rien du tout ! Aie, il n'y a aucun garage avant plusieurs kilomètres, le loueur est à Cancun soit environ 600 km ! Nous lui téléphonons... la panne l'étonne... David est persuadé qu'il s'agit de la batterie. Nous tentons le tout pour le tout: prendre de l'élan et rouler en  seconde. Mais ce monstre pèse 300 kg ! Nous sollicitons deux personnes de l'hôtel. La route étant légèrement en descente, peut être... C'est lancé... et... le moteur vrombit ! David part faire quelques kilomètres pour recharger la batterie. Le voyant reste allumé mais cela ne semble pas grave.
Il est déjà midi. Nous souhaitons tout de même visiter ce site peu connu et nous n’allons pas le regretter.
Kohunlich est un site maya dont les fouilles ne datent que des années 1990... Les arbres ont envahi les lieux, les pierres sont sous la mousse. Nous sommes au milieu de la jungle: le calme, le vert et les restes d'une civilisation. Il fait frais, nous sommes seuls avec les animaux (singes, toucans…) que nous ne verrons pas aujourd’hui.

route déforestée au Mexique Yucatan

14h, nous devons reprendre la moto pour Calakmul à environ 70 kilomètres. Cela ne devrait pas être long. Retour sur la N186 direction Escarcega. La route est comme d’habitude une belle ligne droite au milieu de la verdure. Nous traversons quelques villages et nous sentons la pauvreté dans cette région : des petites cabanes sous tôle en tant que maisons, des enfants jouant sur les chemins, très peu de voitures… mais toujours de larges sourires et un regard admiratif sur notre belle moto blanche. Après deux heures de route, nous arrivons à notre hôtel « Puerta Calakmul »situé à l’entrée de la route pour Calakmul, comme son nom l’indique. Des cabanes en bois très bien entretenues au milieu de la jungle. Les oiseaux chantent à la tombée du jour et les dindons sauvages nous réveilleront demain matin… Ce sera notre cadre enchanteur de ce soir.

J6 : Calakmul-Campeche

Calakmul est l’un des grands sites mayas classiques. Entre 250 et 750, il fût la ville la plus importante d’une région appelée le royaume de la tête de serpent. Sa particularité : il est situé à la frontière avec le Guatemala dans la Réserve de la Biosphère Calakmul reconnue par l’Unesco (comme celle de Sian Ka’an). En clair, au milieu de la nature. Il n’a été découvert qu’en 1931 et seulement une partie des 100 km2 est dégagée à ce jour. Rares sont les bâtiments (il en existe 6500) qui ont été consolidés et restaurés.

site maya de Calakmul

Il faut compter 2 heures (60km)  pour rejoindre le site via une petite route viroleuse au milieu de la forêt. La vitesse est limitée à 30km/h car les animaux peuvent sortir de nulle part. Nous roulons au milieu des sons des oiseaux, nous repérons des dindons sur la route…et nous arrivons vers 10h30 (c’est déjà tard pour apercevoir singes et oiseaux) mais il n’y a pas la foule. Au pire, un car et 3 voitures. Sur une surface de 2 km2, cela ne devrait pas être gênant.

Nous posons tout et nous partons avec le sac à dos (vive les valises !). Immense ! Sur 2 km2 se trouvent un millier d’édifices. Le plus impressionnant sur ce site est de découvrir des ruines entourées d’une forêt tropicale que l’on peut découvrir au sommet d’une des pyramides.

pyramides maya sur le site de Calakmul

Faire l’ascension d’une des pyramides pour découvrir cette vue à 360° sur le site et la forêt sera un des moments forts de notre voyage. Nous marchons pendant plusieurs heures et finissons pas nous perdre. Le balisage n’est pas fréquent et les touristes peu présents. Dans ces endroits reculés, nous avons la chance de repérer et de photographier des singes, un toucan, un pic-vert et d’autres oiseaux. Nous finissons pas retrouver notre chemin. Il est 13 heures et il faut hélas repartir sur la route et sous le soleil brulant. Retour via notre petite route et ensuite direction Campeche via Escarcega (espérons qu’il y ait une station essence). La route n’est pas extraordinaire avant d’atteindre la côte et la ville de Champoton.

Bord de mer de Champoton

Une mer bleue et une esplanade comme en Méditerranée avec en prime les embouteillages nous attend. Nous n’avançons plus ! Nous allons prendre l’autoroute sur le dernier tronçon. Vers 18 heures, nous découvrons le centre ville de Campeche et notre hôtel de luxe « l’Hacienda Puerta Campeche ». Une ancienne Hacienda transformée en hôtel : jardin dans une grande cour intérieure avec piscine, chambre à l’ancienne… Il faut se payer une Hacienda pendant votre voyage, cela vaut vraiment le coup !

Hacindea Puerta Campeche

Repos, douche et sortie nocturne en ville. Campeche est la plus ancienne ville espagnole de la péninsule du Yucatan. Le centre historique a été classé au patrimoine mondial par l’unesco et cela est justifié. Nous nous rendons à la place principale devant la Catedral de la Concepcion Immaculada.

la Catedral de la Concepcion Immaculada

C’est magnifique de nuit ! Nous trouvons un restaurant sur cette place dans lequel nous dégustons la spécialité locale : lasagne avec du thon.

la Catedral de la Concepcion Immaculada

Délicieux. Balade sur l’esplanade devant la mer et dodo.

Lire la suite...