Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire marque : AGV

Les casques des champions du monde Valentino Rossi et Giacomo Agostini

Histoire marque : AGVL’histoire de la marque de casques moto AGV est intimement liée à celle de son fondateur Gino Amisano. En 1945, Gino Amisano n’a que 24 ans et ressent déjà l’envie de fonder sa société. Après un bref passage dans la fabrication de selles et de casques destinés aux cyclistes, il fonde AGV, autrement dit Amisano Gino Valenza en 1946. La firme italienne débute dans un premier temps dans la conception de selleries pour les machines Vespa et Lambretta.
Très vite, la société prend de l’ampleur et dès 1947, AGV se met à produire son premier casque moto.

Des selles aux casques

A l’époque, de nombreux pilotes motocyclistes ne disposent en guise de protection qu’un simple béret en peau bien que certains arborent un casque de marque Cromwell. Face à ce constat, Gino Amisano décide de se lancer dans la conception d’un casque en peau et en cuir. La calotte est alors montée sur des formes en bois avant d’être séchée au four et peinte une fois durcie.
En 1947, la production de casque entièrement manufacturée se limite à cinq exemplaires par semaine tandis que la vente des selleries continue de faire vivre l’entreprise jusque dans les années 60.

Histoire marque : AGVPar la suite, Gino Amisano s’essaye à plusieurs techniques et matériaux de fabrication pour ses casques. Il tente d’abord le feutre amidonné mais la matière basée sur une sorte de papier nommée « papengus » gonfle sous l’effet de l’humidité et se fracture facilement.
En 1950, il expérimente la fibre vulcanisée avant de passer à la fibre de verre en 1954. Un premier modèle de casque en fibre de verre fait son apparition, il s’agit du 160, un casque en forme de bol qui connait un succès grandissant.

Le premier Jet

Au milieu des années 50, la marque AGV commence à avoir une certaine notoriété. Notoriété qu’elle cherche d’ailleurs à améliorer en participant à divers salons dont le Salon du vélo et de la moto qui se tient à Milan.
Le premier jet estampillé AGV est dévoilé à Londres en 1955 et ne tarde pas à être adopté par des pilotes tels que Carlo Bandirola qui court alors pour le constructeur italien MV Agusta ainsi que Giuseppe Colnago et Umberto Masetti au guidon de leur Gilera. Bientôt, AGV devient l’un des fournisseurs de casques des champions motocyclistes. En échange de la fourniture de ces casques, Gino Amisano profite des courses motos pour faire sa propre publicité. Les circuits se parent ainsi rapidement de banderoles aux couleurs de la marque.

Agostini, ambassadeur de la marque

Histoire marque : AGV (photo : AGV)Les banderoles AGV deviennent plus présentes à la fin des années 50 aux abords des circuits mais c’est en 1967 que la marque réussit un véritable coup de publicité en nouant un partenariat avec la star des paddocks Giacomo Agostini en 1967. Ce dernier bénéficie d’un casque spécialement conçu à son image et assure à la société d’Amisano une forte visibilité grâce à ses nombreuses victoires.
C’est également en 1967 que Gino Amisano, inspiré des nouvelles innovations nées en Amérique, décide de se lancer dans le casque intégral. Pourtant, l’accueil de la presse et du public est plutôt négatif. On reproche déjà au casque intégral de gêner la vue et l’ouïe du pilote et d’être un frein à la sécurité des pilotes.

Le premier intégral AGV

Le pilote italien Alberto Pagani se laisse néanmoins tenter par le casque intégral AGV et remporte une victoire à Imola avec son nouvel équipement. L’intégral commence à faire parler de lui et Agostini se met lui aussi à le porter en y apportant quelques légères modifications. Dans les années 70, plusieurs modèles de casques intégraux voient le jour dont l’X-80 et l’X-3000. Quelques temps plus tard, AGV conçoit le premier intégral en fibre de verre bicolore.
Cette décennie voit aussi naître les premiers AGV destinés au kilomètre lancé sur skis, une discipline nécessitant aérodynamisme et sécurité tandis que Gino Amisano commence à sponsoriser la course des 200 Miles d’Imola.

La sécurité des pilotes avant tout

Histoire marque : AGV (photo : AGV)En 1977, le fils de Checco Costa, organisateur des 200 Miles d’Imola, a l’idée de créer une clinique mobile qui vient en aide aux pilotes blessés en course. Le projet est rendu possible grâce au soutien financier de Gino Amisano et devient opérationnel dès février 1977. Au Grand Prix d’Autriche, cinq pilotes chutent et le poste de secours soigne comme il le peut les blessés. Si Johnny Cecotto, Dieter Braun ou encore Franco Uncini s’en sortent grâce aux soins apportés il n’en est pas de même pour Hans Stadelmann qui décède suite à ses blessures. En tout et pour tout, en une saison, la clinique mobile soigne 178 pilotes et continue dans les années à suivre à œuvrer pour la bonne santé des coureurs motocyclistes.

Dans les années 80, AGV met au point son casque intégral en fibre aramidique et plusieurs pilotes se mettent peu à peu à adopter les casques italiens y compris des champions de Formule 1 tel que Nikki Lauda. Parmi les plus connus on pourra citer Barry Sheene, Angel Nieto, Kenny Roberts, Randy Mamola ou encore Johnny Cecotto. Des champions qui permettent à la marque de remporter pas moins de 130 titres mondiaux.

AGV entre dans la famille Dainese

Rossi présente le PistaGP (photo : AGV)Finalement, en juillet 2007, la marque italienne Dainese rachète AGV. Deux ans plus tard, Gino Amisano décède des suites d’une pneumonie à l’âge de 89 ans mais sa marque continue de poursuivre son expansion.

En 2011, AGV organise l'Italian Legendary Tour en collaboration avec Dainese. Il s'agit d'un voyage à moto à travers les plus belles routes italiennes en compagnie de pilotes légendaires. Quelques chanceux vainqueurs d'un concours qui y est associé peuvent eux aussi y participer. En 2009, ce sont Ago, Luchinelli et Max Biaggi qui se sont lancés dans le périple imités l'année suivante par Valentino Rossi et Kevin Schwantz. En 2011, ce sont les quatre pilotes italiens Agostini, Luchinelli, Fogarty et le regretté Marco Simoncelli qui se sont élancés sur un tracé spécialement étudié pour célébrer le 150ème anniversaire de l'Unité d'Italie.

En 2012, le nouveau casque de Valentino Rossi, le PistaGP est dévoilé tandis qu'en 2013, trois nouveaux casques sont présentés. Le casque Racing Piste GP, le casque supersport Corsa et ainsi le GT Veloce.

Plus d'infos sur AGV

Suzuki