english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Norvège : la ville de Bergen

Entre fjords, montagnes et festivités

On pourrait vous parler de Bergen et de son histoire, fondée par le roi Olav Kyrre en 1070 puis de la ligue de la Hanse qui a donné toute son importance à la ville pour en faire la deuxième ville de Norvège, ainsi que le deuxième port, encore aujourd'hui, après Oslo. On pourrait aussi vous dire qu'elle figure au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais pour le voyageur qui débarque, Bergen est bien autre chose.

Le quartier historique de Bryggen de la ville de Bergen

Bergen, ce sont des petits ventres de jeunes filles à l'air, des norvégiens torses nus, des norvégiennes en maillot de bain léger dans les parcs, des sportifs courant dans les rues ou faisant du vélo, un port et son marché aux poissons en plein centre ville dont les odeurs ravissent vos sens au passage, une nature généreuse et sauvage au bout d'un funiculaire surplombant la ville, des petites rues typiques avec des maisons en bois enfin qui vous transportent dans une ville de province remplie d'histoire avec tout le charme que cela signifie.

En maillots de bain dans les parcs de Bergen

Car Bergen est une ville étudiante - un peu plus de 30.000 - qui reprennent les cours mi-août et qui traversent la ville avec leurs séminaires d'intégration. Bonne ambiance garantie entre les jeunes filles en fleurs, les super héros filles et garçons, les bronzés vont à la plage et autres délires. Ils font du bruit. Ce qui complète très bien au final les nombreux festivals de musique qui ponctuent toute la saison : classique bien sûr, mais aussi jazz et rock, voire métal. Une arrivée impromptue en ville et il y avait un concert de musique folk norvégien. Le lendemain c'était Carmen de Bizet à la forteresse de la ville. Quelques stars internationales sont nées à Bergen comme les groupes Kingston of Convenience et Royksopp.

Parade et défilé de la fanfare marine

Et il y a une rue qui devient rock le soir dans le quartier du petit Berlin et la ruelle des chaussures (Skostredet).

La rue des chaussures de Skostredet dans la ville de Bergen

Et on pourrait aussi parler du NattJazz (considéré comme le plus long festival de jazz en Europe du Nord), du Bergenfest, du festival international du film de Bergen, du Bergen Art Festival et du Bergen Food. Bref, si vous voulez vous amuser et prendre du bon temps, c'est là que vous devez faire une pause, avec au moins un soir sur place.

Séminaire d'intégration des étudiantes à Bergen

La ville est animée. Mais la campagne tout autant. Comme de nombreuses villes de bord de mer, Bergen permet d'être à la montagne en quelques minutes, que ce soit au bout d'un funiculaire (il y en a deux) ou de la ligne du Tramway. Et à partir de là, du haut de l'une des sept montagnes qui dominent, quand vous êtes à plusieurs centaines de mètres au-dessus de la ville (vue magnifique et imparable en cas de beau temps), vous avez des multitudes de chemins et de possibilités qui s'ouvrent à vous pour parcourir la montagne à pied. Et les norvégiens vous montrent la voie ou plutôt les voies.

Départ de randonnées sur le mont Ulriken en haut de la ville de Bergen

A dos apparents, soutien-gorge de sport fluo vous précédent sur les chemins. Eux ils courent. Les randonneurs les suivront sur des chemins extrêmement bien balises à partir du sommet comme autant d'invitation à oublier la ville. Car depuis l'Ulriken, la ville ressemble à un train miniature. Les montagnes s'offrent à vous et vous vous croiriez presque dans les Alpes. Le calme est au rendez-vous. Il y a juste une énergie sportive qui vous entoure et vous entraîne à essayer de suivre, du mieux possible.

Mont Ulriken à 360 mètres au-dessus de la ville de Bergen

Si le temps vous manque et que vous voulez découvrir la vieille ville, Bryggen, celle-ci s'offre à vous, sans arrière pensée, naturellement. Des cloches résonneront même peut être en arrière plan, celle de la Cathédrale, celles de l'une des églises luthériennes ou celles de Sainte Marie. De toutes, Sainte-Marie est celle qui vaut le détour, par son histoire Romane. C'est surtout l'une des plus anciennes et l'une des rares églises en pierre face à toutes les églises en bois debout qui peuplent la Norvège. Elle est proche du centre historique et donc un passage obligé et facile. Ce sera l'occasion de laisser la moto garée dans le centre pour découvrir les ruelles à pied. En montant et descendant les marches, vous vous retrouverez un peu comme à Montmartre, au milieu de petites maisons en bois, les restaurées depuis leurs origines bancales, aux plus anciennes qui bordent le port. En bout de la vielle ville, vous trouverez la forteresse de Bergenthus qui offre ses salles intérieures historiques mais surtout ses marches qui vous amènent à son sommet avec une jolie vue sur la ville. Pas incontournable mais sympathique. Vous êtes toujours dans le quartier hanséatique...

Le quartier hanséatique de Bryggen de Bergen

De quoi aller comprendre ce qui se cache derrière ce terme presque barbare... Ou en tout cas l'histoire du commerce de la région et notamment de la morue (on est proche des îles Lofoten et de l'importance de la pêche) lorsqu'elle était sous l'influence de la Hanse et des ligues allemandes entre le quatorzième siècle et le dix-huitième siècle.

On a parlé du port et qui dit port, dit marché aux poissons, "Fisketorget". On va casser un mythe, mais il n'est plus possible d'acheter le poisson aux pêcheurs ici. Tous les restaurants apparemment impromptus et au demeurant sympathiques utilisent donc essentiellement du poisson congelé. Résultat, les norvégiens n'y sont pas au contraire de touristes. Il faut dire que déguster des brochettes de poissons, de crevettes, de crabe a tout ce qu'il y a de sympathique, les odeurs en plus. Si vous n'avez pas faim, votre estomac gargouillera de toute manière à l'odeur des fumets respirés ici. C'est très tentant. Vous pourrez au moins vous laisser tenter par les crabes géants, qui eux sont introuvables chez nous et non surgelés.

Le crabe royal : King Crab

Cher mais délicieux et local au moins. Ce qu'il ne faut absolument pas manquer par contre, c'est la soupe de poisson de Bergen, dont la notoriété est connue de toute la Norvège. on vous conseille pour cela une boutique sans chichi qui fait l'angle proche du port : AnneMadam. Excellente et surtout pas chère (et dieu seul sait si pas cher à toute son importance en Norvège).

La célèbre soupe de poisson de la ville de Bergen, réputée dans toute la Norvège

Si vous avez un peu de temps, vous pourrez aussi vous laisser tenter par l'église en bois debout de Fantoft. A un quart d'heure du centre en tramway et quelques minutes de marche dans la forêt, vous arrivez sur cette ancienne église, si typique de Norvège. Vous pourrez même peut être la sentir avant de la voir, tellement l'odeur du bois mêlée au goudron dont elle est enduite pour la protéger exhale une odeur si particulière et douce à la fois. Naturellement, vous pouvez aussi y aller à moto, mais prendre les transports en commun et voir les norvégiens vivre fait également partie du voyage.

Eglise en bois debout de Fantoft

Et si après cette visite guidée, il vous reste un peu de temps et d'énergie, vous pourrez aller louer un kayak ou un paddle pour visiter la ville via ses nombreux canaux. Prévoyez deux heures minimum, un peu de sport, mais une vue au ras de l'eau inégalable et peu traditionnelle (derrière la piscine et le centre de bus).

Nous serions injuste de ne pas parler d'art à Bergen. De nombreux auteurs sont originaires de la ville et l'on peut citer le dramaturge Ludvig Holberg, le peintre Johan Christian Dahl, le compositeur Edvard Grieg (dont la villa est à visiter), le violoniste Ole Bull et de ceux qui ont apporté ici leurs preuves comme le dramaturge Henrik Ibsen ou Edvard Munch dont une partie de la collection se trouve ici. Les nombreux musées raviront les plus esthètes.

Graffiti et Graf'Art dans la ville de Bergen

La seule chose interdite à Bergen, c'est de prendre des photos des sorcières sur leurs balais, notamment dans la montagne ou plusieurs panneaux vous mettent en garde. Vous trouverez par contre naturellement quelques trolls avec lesquels vous pourrez vous prendre en photo par contre.

Les sorcières de Bergen : interdiction de prendre des photos

Troll de montagne de Bergen

Il ne nous reste plus qu'à faire un souhait, un vœux : que vous puissiez voir Bergen sous le soleil, comme nous. C'est la ville la plus pluvieuse de Norvège et il faut un peu de chance pour l'apprécier sous les rayons d'Apollon. Mais si vous avez cette chance, la coucher de soleil est divin, digne du Valhala comme on dit ici.

Coucher de soleil sur la ville de Bergen

Un grand merci à notre guide Diane, une Française qui vit en Norvège depuis onze ans, pour le tour de la ville à pied...

Timing et planning

Vous n'avez qu'une journée, à voir à faire

  • Le quartier de Bryggen et son musée Hanseatic
  • Le funiculaire Floibanen avec sa vue très proche de la ville. Faire la descente à pied via les anciennes maisons en bois blanches
  • L'église en pierre Sainte Marie
  • Le quartier plus moderne en pierre de Bergen autour de Lungegardsvann
  • Le funiculaire Ulriken qui monte à 646m et fait découvrir une autre face de Bergen avec son entrée sur les randonnées en montagne (notre préféré s'il fait beau)
  • L'église en bois debout de Fantoft
  • La maison de Troldhaugen: maison d'Edvard Grieg

Vous avez deux jours, à voir à faire

  • Si vous êtes randonneur, une très belle randonnée de 5h part de Ulriken pour aller jusqu'à Floibanen et donc le centre ville
  • Si vous souhaitez voir depuis le niveau de la mer la ville, vous pouvez louer pour 300 nok (2h) un kayak et parcourir les contours de la ville
  • Si vous êtes amateur de musées et de peintures, de très belles expositions sont présentes dans le musée d'Art de Bergen (une entrée est valable pour 4 musées)
  • Enfin, Bergen est à quelques kilomètres de deux très beaux fjords: l'Osterfjord et le Hardangerfjord.

Bon plan de visite

Acheter la Bergen Card: elle vous donne accès à tous les transports et aux musées, à partir de 200 NOK (1 jour), 260 NOK (2 jours). Rentabilisée si vous faites 3 ou 4 visites par jour. Il vous donne aussi des remises dans certains restaurants, concerts et sur les parkings.

Pratique

Le parking est cher dans la ville pour les voitures. Le plus économique est de se garer dans un parking fermé pour 180 NOK par jour et de marcher à pied ensuite. Pour les motards, il n'y a pas d'emplacements réservés aux motos mais la police est assez tolérante sur le sujet. Les motos peuvent se garer sur les trottoirs gratuitement et sans amende si elles ne gênent personne (voiture, piéton, sortie de maison…).

Plus d'infos sur les villes de Norvège à visiter