Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

[Roadtrip Sicile] L'Etna et ses environs

Jour 3 : 340 km

Enfoui dans les pins, le refuge se trouve en lisière des coulées de lave les plus récentes (2002 et 2005) qui l'ont heureusement épargné. Quelques virages amènent sur les pentes supérieures quasi désertiques. Tracé dans les débris, la route amène à d'autres refuges situés plus haut sur le cône volcanique (Rifugio Citelli - 1.741 m). L'Etna culmine à 3.300 m, drapant parfois l'hiver ses contours dans une écharpe blanche. D'ailleurs, plus loin, c'est une station de ski qui dévoile quelques improbables et longue piste… forcément noire à cette saison.

Difficile de faire ski en cette saison où les pistes sont noires

Ces secteurs protégés et sauvages sont bien différents des installations hyper-touristiques où, notamment les croisiéristes, s'entassent pour l'ascension du volcan. En télésiège ou bus à quatre roues motrices, les curieux ou passionnés arrivent 400 mètres sous le sommet. Des guides peuvent ensuite emmener les plus acharnés vers les cônes d'éruption. Plus bas, restaurants et magasins s'échelonnent pour capter la foule.

De nombreux touristes viennent faire l'ascension de l'Etna


Aspirant à plus de calme et d'authenticité, nous reprenons la SS284 pour rejoindre l'enjôleuse SS289 serpentant dans le Parc Naturel Die Nebrodi. Difficile de résister à l'appel des virages s'enchainant sans discontinuer sur des kilomètres… Plusieurs cols peu élevés jalonnent cet itinéraire entre San Teodoro et San Fratello, à une hauteur moyenne de 1.500 m. Entre ces portes naturelles, Igor, notre guide, nous improvise une sortie hors bitume sur une piste plutôt cassante, ancienne voie romaine menant à un lac artificiel. Le site invite au calme après notre tempête mécanique et annonce les suivantes.

Enchainement de petits cols le long du parc Die Nebrodi

A l'occasion d'une rare et courte pause, nous gouterons une étonnante brioche garnie de glace, spécialité locale savoureuse et rafraichissante.

Spécialité locale : la brioche à la glace

Nous rejoignons alors la côte vers le Capo d'Orlando pour admirer à nouveau les iles Lipari. Puis, longeant le bord de mer par la SS113, nous traversons la jolie bourgade de Patti avant de bifurquer à nouveau vers les montagnes à Falcone.

Le village de Patti

C'est désormais 80 km de routes de montagne exiguës et parfois piégeuses que suivons pour rentrer au refuge. La nuit tombe et une grande partie du chemin s'effectue de nuit, à bonne allure; Faut pas mollir…! Accroché au feu de notre ouvreur local cravachant sa R80GS, j'apprécie cette spéciale de nuit et la qualité de suspension de ma F700GS, autrement plus performante.

Le soleil se couche alors que nous entamons notre retour

Les romantiques villages de Novara di Dicilia et Francavilla di Sicilia agrémentent, de la lumière dorée éclairant leur vénérable murs et ruelles, notre dynamique parcours. Il est bien tard quand nous laissons nos montures sous les pins et les étoiles scrutant l'imprévisible volcan.

Le roadtrip en Sicile

Plus d'infos sur la Sicile