english

Icelandair : Voyager aux États-Unis avec un vol et une escale en Islande

Faire un passage en avion par le pays sans supplément de coût

Jusqu'à sept jours d'escale offerts

Un avion aux couleurs de la compagnie IcelandairPour partir en voyage aux États-Unis, de nombreuses compagnies aériennes se disputent le marché des vols directs, avec la promesse de toujours plus de confort et de rapidité pour la traversée de l'Atlantique. Pour se démarquer de la concurrence, les compagnies étrangères rivalisent d'imagination pour diversifier leurs services. C'est le cas d'Icelandair, compagnie Islandaise. La position du pays, à mi-chemin entre l'Europe et les États-Unis a été placée au coeur de sa stratégie pour proposer également des vols pas chers, d'autant plus qu'en fait, le chemin de vol est identique aux autres vols internationaux. Ce n'est donc pas un détour mais plutôt une escale.

Un billet aller-retour vers les États-Unis vous coûtera ainsi en moyenne 500€ en classe économique pour un Paris-New-York en fonction des dates, puisque l'aller-retour minimal est à 389 euros, hors promotions. Une escale par l'aéroport international de Reykjavik, siège de Icelandair, est prévue à chaque vol. Dans l'avion, il est possible d'avoir un service de repas, mais aussi le WiFi (pour 4 euros), en plus du tarif de base pour la classe économique. Côtés bagages, vous pouvez embarquer un sac de 23 kilogrammes en soute, deux en classe confort et affaires. Le bagage à main est limité à 10 kg pour la classe économique et 2 en classe confort et affaires. Normalement, le casque compte pour un bagage à main et on avait donc pris avec nous un sac contenant les casques, ainsi qu'une valise trolley standard. Cela, c'est la version officielle. Mais on va plein de passager avoir leur sac standard plus un petit en plus sans avoir besoin de négocier. La compagnie semble donc plutôt souple pour ce fameux deuxième bagage, à condition que le deuxième soit discret/petit.

Qui dit vol pas cher, dit service limité pour la classe économique standard. Si les boissons sont incluses, les repas ne le sont pas, à moins d'avoir choisi l'économique plus. Par contre, les repas payants sont du coup bien servis, que ce soit sous la forme d'une salade plus copieuse que ce que l'on peut trouver à Paris ou le sandwich, long et surtout chaud.

Chaque siège bénéficie d'un grand écran pour visionner films ou séries télé, majoritairement en anglais et pour la plupart ancien. VOus n'y trouverez donc pas le dernier blockbuster américain tout juste sorti en salle.

Stopover : faites une escale gratuitement en Islande !

Pour attirer les voyageurs à emprunter ses avions, Icelandair a mis au point cette année un programme appelé Stopover. Celui-ci permet de combiner deux destinations pour le prix d'une : en chemin vers une des 35 destinations proposées par la compagnie, il est ainsi possible d'allonger son escale en Islande jusqu'à sept nuits, sans aucun supplément sur le billet.

Sur place, il est également possible de réserver un hôtel via la compagnie et de différer le paiement de la chambre. Il y en a pour tous les budgets, de 80€ la nuit sur les plus petits hôtels au centre-ville de Reykjavik à plus de 500€ pour les plus luxueux. Il est possible de comparer les prix et les meilleures dates, selon les disponibilités.

La ville de Reykjavik

La location de voiture est également possible, puisque Icelandair travaille avec des loueurs spécialisés comme Hertz, Avis ou encore Europcar. La location est possible sur toutes les destinations desservies par la compagnie. À Reykjavik, Boston ou encore Francfort, il est possible de réserver sa voiture entre 10 et 25€ par jour, suivant les disponibilités et les dates retenues.

Comme sur la plupart des compagnies aériennes, un programme de fidélité est disponible pour ceux qui voyagent régulièrement. La carte Saga permet ainsi d'avoir accès selon le rang aux loges en aéroport, d'avoir des bagages supplémentaires sans surcoût et pour ceux qui cherchent le luxe, un service de limousine. Trois rangs sont disponibles : Blue, Silver et Gold. Pour bénéficier de ces services, il vous faudra au moins décrocher le statut Silver, avec 40.000 points. Pour toute réservation d'hôtel via la compagnie, 2 points Saga sont donnés pour chaque euro dépensé.

Un Boeing 757 utilisé sur la liaison vers les États-Unis

Une compagnie historique en Islande

En 1937, une compagnie aérienne nait sous le nom de Flugfélag Akureyrar, à Akureyri, au nord de l'Islande. En 1940, l'entreprise déplace son siège social dans la capitale, Reykjavik, pour prendre le nom de Flugfélag Islands. En 1944, une autre société islandaise est créée par trois jeunes pilotes locaux : Loftleidir, connue ensuite sous le nom d'Icelandic Airlines.

C'est en 1945 que Flugfélag Íslands réalise ses premiers vols internationaux vers l'Écosse et le Danemark. Loftleidir s'est de son côté ouvert à l'international en 1947. Les deux compagnies fusionnent en 1973, en créant Flugleidir. Le nom Icelandair est utilisé pour la première fois en octobre 1979. Le premier vol vers l'ouest des États-Unis est ouvert en mai 2005 vers San Francisco, avec un Boeing 767 incorporé à la flotte. La majeure partie des avions sont des Boeing 747 et 757, avec plutôt de la place à l'intérieur.

Chaque année, Icelandair transporte plus de 3 millions de voyageurs à bord de ses avions. En 2017, elle a fêté ses 80 ans.

La compagnie aérienne à ses débuts... Décollage immédiat !

Plus d'infos sur Icelandair

Commentaires

Le Modérateur

On a testé : un vol agréable, avec plus de place que certaines compagnies low-cost.

19-08-2017 16:43 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Pirelli