Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Canada : équipement

Confort et sécurité en priorité

Une moto et un équipement taillés pour les kilomètres

Le Canada se compose de deux grandes parties, à savoir la côte Est et la côte Ouest. Entre les deux, ça serait parler sans savoir que de dire qu’il n’y a rien, mais en tout cas, il y a moins de monde et tout est plus éparpillé. Les distances se font plus longues ainsi que les moments de solitude. De ce fait, prévoir son équipement complémentaire en conséquence n'est pas de trop.

Les routes canadiennes ensuite sont un peu à l'image du réseau routier américain, vastes, se prolongeant sans fin à l'horizon et invitant irrésistiblement au voyage dans le Grand Nord canadien.

Canada : équipement

Bien choisir sa moto

Dans un premier temps, le choix de la moto sera bien entendu déterminant pour assurer de bonnes conditions de voyage. La machine devra être taillée pour les grands espaces et surtout les grandes distances. Préférez donc une moto confortable et maniable permettant d'avaler les kilomètres sans trop d'effort. Cette dernière devra être en plus capable de transporter tous vos bagages et votre passager si vous roulez accompagné. Là encore, comme aux Etats-Unis, les agences de location proposeront en général des motos de marque Harley-Davidson, Indian ou bien de gros cruisers japonais.

Le casque et l'équipement

Rappelons que contrairement à certains états aux USA, le Canada impose le port obligatoire du casque pour tous les motocyclistes. On prévoira donc un casque confortable et pas trop lourd pour voyager longtemps sans désagrément. Les intégraux sont bien entendu fortement recommandés pour assurer une sécurité optimale et garantir également une protection contre le froid environnant.

Cependant, les vitesses de croisière n’étant pas très élevées, il n’est pas désagréable d’avoir un casque modulable afin de pouvoir profiter de l’air et de la température ambiante.
Côté équipement, le conducteur comme le passager devront se munir des basiques, à savoir gants, chaussures adaptées à la pratique moto, pantalon et veste moto. Ces équipements devront en outre être bien chauds en raison des températures souvent basses dans le pays. Il n’est pas rare de constater des températures inférieures à 10°C fin avril début mai selon les régions visitées.

Les motards voyageurs pourront néanmoins prévoir une tenue plus légère sans pour autant sacrifier leur sécurité en cas de températures plus élevées. En effet, le Canada a la particularité d’être un pays où les saisons sont particulièrement marquées. Selon le lieu, le pays est très froid en hiver, mais aussi très chaud en été. Montréal étant un bel exemple avec ses -15/-20°C en hiver et ses 30/35°C en été.

Le matériel

Régulateur de vitesse

La particularité des routes canadiennes est qu’elles sont souvent très droites et limitées à des vitesses assez faibles. De plus, les distances sont souvent longues et certains trajets peuvent s’avérer parfois un peu ennuyeux. L’autoroute reliant Winnipeg à Regina en est un bel exemple.

Il ne serait pas de trop d’avoir un régulateur de vitesse sur sa moto afin de soulager le poignet. C’est en effet bien utile lorsque l’on doit couvrir plus de 500 km de ligne droite sans avoir à modifier sa vitesse.
Dans le cas où la moto ne serait pas équipée d’un régulateur électronique, il existe des petits accessoires plus économiques qui font office de régulateur ou du moins qui permettent de faciliter le maintien d’une vitesse sur une longue distance tout en soulageant le poignet.

Le Throttle Rocker est une palette qui s’installe sur la poignée d’accélérateur et qui permet le maintien de la vitesse plus aisément et avec plus de souplesse sur des longues distances.
Il existe également des « freins de poignée d’accélérateur » avec notamment le Wunderlich Cruise Control qui se présente sous la forme d’un embout de guidon qui, en se vissant, va permettre à la poignée d'accélérateur de rester bloquée dans la position souhaitée.

Le régulateur de vitesse est bien utile sur les longues portions d'autoroute

GPS

Le GPS routier reste un accessoire que l’on trouve partout et s’avère parfois très utile. Cependant, on pourra facilement s’en passer, car le Canada n’a pas un réseau routier excessivement développé et il reste facile de trouver son chemin. Il n’y a pas vraiment de réseau secondaire et la plupart des gens n’ont pas le choix que d’emprunter l’unique route qui relie une ville à l’autre.

Il est par ailleurs bien souvent intéressant de voyager sans GPS afin de se laisser l’opportunité de se « perdre » en sortant des sentiers battus.

Dans un objectif plus pratique ou pour se rendre directement à une adresse en ville, le GPS peut s’avérer utile, malgré le fait que la plupart des villes canadiennes soient construites sur un modèle de quadrillage qui facilite la localisation d’un point.

Carte routière

Le Canada est tellement grand qu’il est presque impossible d’avoir une seule et même carte routière pour l’ensemble du pays.
Les cartes nationales indiquent les principaux axes reliant les grandes villes du pays entre elles. Elles sont pratiques pour une traversée du pays et permettent de bien visualiser le trajet dans son ensemble et de se situer dans le pays.
Si l’objectif est de se concentrer sur une région, alors il sera plus utile de se procurer une carte provinciale afin d’étudier le réseau routier plus en détail.

Carburant

Même si l’Amérique du Nord reste un pays où le pétrole joue un rôle économique majeur et qu’il est donc très facile de trouver une station-service, sur les longs trajets il n’est pas rare de voyager sans croiser personne. Un petit bidon contenant un ou deux litres d’essence sera le bienvenu afin de parer à une éventuelle panne d’essence qui surviendrait entre Kapuskasing et Thunder Bay.

Bombe anti-crevaison

Allier de tous les motards, sur tout type de trajet, court ou long, ici ou ailleurs, la bombe anti-crevaison permettra de se sortir de bien des misères en cas de pépin. Elle ne prend presque pas plus de place qu’une bombe aérosol normale et ne pèse quasiment rien. Elle est essentielle au motard voyageur.

Porte-Bagage

Sur les longues distances où la position du pilote ne change pas, il sera bien utile d’avoir de quoi se délester de son sac de voyage.

Le top case ou les valises latérales sont souvent reconnus comme des accessoires qui conviennent parfaitement, mais une « toile d’araignée » pourra aussi faire l’affaire afin de fixer son sac sur la selle passager à condition de voyager seul.

Antivol

Le Canada est réputé pour être un pays assez sûr. Il n’est pas rare de voir les gens sortir de chez eux sans fermer la porte à clef ou bien descendre de leur voiture sans la verrouiller. Évidemment tout cela est relatif et dépend du lieu où l’on se trouve : accessoire en pleine campagne et indispensable dans les plus grandes villes.

L’antivol sera donc à la convenance de chacun, selon la charge supplémentaire que l’on est prêt à transporter ou non.

Il est parfois difficile d’attacher certaines motos à un point fixe. De ce fait, un bloc disque alarme s’avère utile. Sans être relié à un point fixe, il permet de bloquer une roue de la moto tout comme un U et en procurant la protection supplémentaire de l’alarme. De plus, il se transporte facilement et ne prend pas de place.

Le reste de l'équipement à prévoir dépend en partie de la configuration du voyage bien qu'il soit généralement de coutume d'emporter avec soi un appareil photo pour immortaliser ses souvenirs, une petite trousse de soins en cas de besoin, des bouteilles d'eau et des encas pour se redonner un coup de boost.

Plus d'infos sur l'équipement indispensable pour voyager au Canada