english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Le permis moto : le 13e cours

vu par Sandrine

La motarde : SandrineC'est génial !

Quel plaisir et soulagement de voir que les progrès se font plus que sentir…

Après la remise en jambe de mon dernier cours, je me suis fixée mon programme du jour: le LENT et éventuellement l'évitement (mais la route est mouillée…).
Un professeur pour 2 motardes : qui dit mieux ?

Permis moto : cours n°13Nous commençons donc par le circuit lent et mon regard n'est toujours pas bon. Groumf !
Mais à force de tourner et avec les conseils de Christophe, cela progresse et… cela va mieux. Conséquence : je ne suis plus en train de tourner à fond mon guidon pour ne pas louper le virage, les bras peuvent se relâcher.

La preuve du progrès : Christophe me propose de prendre une passagère. A ma grande surprise, je sens le poids mais le circuit est à peu près réalisable. Par contre, cela tire sur les bras : la force exercée sur le guidon pour tourner est beaucoup plus importante. C'est normal. Je sens les courbatures arriver…

Permis moto : cours n°13La passagère et la conductrice changent de place : me voilà derrière mais j'ai l'habitude… Je suis "le sac de sable" depuis des années.

Après ce duo, nous repartons en solo pour le même circuit. Je sens les progrès arriver et peut être la victoire (car le lent est un véritable combat pour le petit poids plume que je suis).

Après l'échauffement, départ pour le rapide avec l'exercice du rétro-gradage. Rappel du circuit et des consignes et c'est parti.

Permis moto : cours n°13Je m'éclate (c'est le mot) à enfiler les plots sur la ligne droite. Sentir la moto prendre de l'angle, une sensation géniale mais qui ne doit pas faire perdre la tête. Je m'efforce de ne pas trop appuyer sur l'accélérateur. Le demi-tour tant redouté (à cause de cet arbre) est réalisé correctement. Retrogradage correct.

C'est parti avec le chrono et les progrès se confirment : 22 secondes.

L'exercice du rétro-gradage est celui que je maitrise le mieux (c'est aussi celui que j'ai réalisé le plus souvent).

2ème exercice : le freinage d'urgence.

J'appréhende plus cet exercice. J'ai peur de bloquer les roues.

Go ! ligne droite comme d'habitude, demi-tour à droite (j'ai plus de facilité à droite) et ligne droite puis freinage. Problème et frayeur : l'avant a tremblé car je n'ai pas bien bloqué mes bras au freinage et donc tenu fermement le guidon.
Cela ne me rassure pas trop… mais on repart.

Ce coup-ci, l'arrivée est mieux grâce au geste de Christophe à l'arrivée qui rappelle l'obligation de bloquer les bras.
Résultat : « c'est parfait » me dit Christophe après une seconde (longue) de silence.

Top chrono

Cela commence à aller mais il faut vraiment que le fait de tendre les bras deviennent un automatisme. Cela va venir.

Malheureusement, nous ne ferons pas aujourd'hui l'exercice de l'évitement faute d'une météo clémente. C'est peut être mieux car j'ai entendu dire « il faut accepter la chute sur cet exercice » alors par temps de pluie, n'en parlons pas.

La conclusion du jour : du bonheur et de l'espoir ! Je sens que le l'objectif approche…

Suite au prochain cours...

Sommaire                    
Cours > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
Vu par l'élève > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20]
  [21] [22] [23] [24] [25]