english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Le permis moto : le premier cours

vu par Sandrine

La motarde : Sandrinevendredi 1er aout, 18h : l'heure est venue.

Il fait beau et chaud et c'est avec un mélange d'excitation et de peur que je me rends à la moto-école.

Excitation car cela fait des années que je suis le "sac de sable" d'un motard et je meurs d'envie de pouvoir apprécier d'une autre façon la moto. Pouvoir prendre mes virages dans le Jura ou l'Auvergne, le rêve !

Peur car je suis une femme ! C'est connu : une moto, c'est lourd et haut. Quand on mesure 1m60 et pèse 52kg (je ne vous donnerai pas mes autres mensurations), on a de quoi frémir…

J'ai peur de ne pas pouvoir maintenir en équilibre la moto (ce qui est normal) mais surtout de ne pas pouvoir la retenir. C'est peut être un préjugé mais en attendant je n'ai pas la réponse.

C'est avec soulagement que j'apprends que je vais débuter sur une 125. Elle est basse et légère (il paraît que cela pèse 120kg ?), elle roule toute seule (1ère, 2ème et c'est parti). Son seul point faible : elle pollue.

Les premières questions arrivent : "tu as déjà fait du scooter, conduit une 125 ?" Ma réponse est non : juste du vélo et le sac de sable qui connaît la théorie.

Nous commençons donc par un rapide cours de théorie. Première question « Qu'est ce qui fait tenir en équilibre une moto ? » Cela commence fort « euh, la vitesse… ». "Cela s'appelle l'énergie cinétique".

Permis moto avec la moto école MonneretLe mode d'emploi est simple : tenir les jambes serrées contre le réservoir, mettre la partie la plus large des pieds sur les câle pieds, retenir la moto lors des virages (basculer le bassin du côté inverse du virage), maintenir ses bras souples.

Après cette théorie rapide, je suis lancée sur le circuit lent. Un circuit en boucle de plots. C'est facile, il faut passer entre.

C'est parti. A ma grande surprise, la moto est effectivement très légère, les virages sont faisables mais un peu serrés.

Les difficultés :

  • maintenir ses jambes serrées lorsqu'on bascule le bassin pour contrebalancer la moto lors des virages (j'ai tendance à écarter la jambe intérieure au virage). Vincent m'explique qu'il faut uniquement basculer au dessus des hanches.
  • prendre le virage à l'extérieur
  • regarder suffisamment loin (c'est à dire le plot suivant lorsque on effectue son virage). Là j'ai tout faux.

Permis moto avec la moto école Monneret1 virage, 2 virages cela passe mais le 3ème est manqué.

Je passe alors aux 8, mais ce n'est guère plus concluant. Et il semble que contrairement aux statistiques, j'ai plus de facilité avec le virage à droite.

Au bout d'une heure, cela va déjà mieux.

Je meurs d'envie de pouvoir prendre un peu de vitesse et passer la 3ème pour avoir mes premières sensations. D'autant plus que cette moto est très joueuse (un 2 temps).

Permis moto avec la moto école MonneretAu bout d'1h30, nous allons donc sur le circuit ligne droite : 5 virages très serrés, une courbe, un demi-tour et une grande ligne droite parsemée de plots.

Le départ est difficile : les plots sont serrés mais après c'est le bonheur. Je prends un peu de vitesse en ligne droite et commence mes virages. Un délice, cela tourne ou plutôt cela glisse tout seul.

Et on recommence, encore et encore :)

Les 2 heures sont terminées : je suis trempée mais pas trop fatiguée et impatiente de revenir !

Suite au prochain cours...

Sommaire                    
Cours > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
Vu par l'élève > [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20]
  [21] [22] [23] [24] [25]